Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

CNCDH National Consultative Commission on Human : La Défenseure des droits et la CNCDH appellent le gouvernement à mener une politique globale de lutte contre la pauvreté

16/10/2021 | 08:32
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

En France, plus de 10 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté, dont trois millions d'enfants. La crise sanitaire et les confinements successifs ont amplifié les phénomènes de précarisation, provoquant une aggravation des conditions de vie déjà dégradées pour les familles les plus pauvres et exposant de nouveaux publics à la pauvreté. Ainsi, en 2020, huit millions de personnes ont eu recours aux distributions alimentaires, le nombre de bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) a augmenté de 7,5%, et des milliers d'étudiants connaissent la précarité et décrochent de leurs études.

A l'occasion de la journée mondiale du refus de la misère, la Défenseure des droits et la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH) rappellent que la situation de pauvreté constitue une des principales entraves dans l'accès aux droits, enferme les personnes concernées dans une stigmatisation et une marginalisation intolérables, et les prive de leur capacité à agir.

Les personnes pauvres davantage fragilisées par la crise sanitaire.

Les personnes pauvres ont été affectées de manière disproportionnée par la pandémie. Dès le début de la crise sanitaire, la Défenseure des droits et la CNCDH ont alerté sur la dégradation de leurs conditions de vie et d'accès aux droits. Elles ont appelé les pouvoirs publics à mettre en œuvre les mesures nécessaires pour pallier les effets négatifs engendrés par la crise sanitaire et par les dispositifs mis en place pour lutter contre la pandémie. Si certaines mesures ont été adoptées, les deux institutions, préoccupées par les difficultés auxquelles sont confrontées les personnes pauvres, jugent urgent d'élaborer une politique globale de lutte contre la pauvreté seule à même de rendre effectifs l'ensemble de leurs droits.

Adopter une approche fondée sur les droits et reconnaître les capacités d'agir des plus pauvres.

Au premier rang des politiques favorisant l'accès aux droits de toutes et tous, l'égal accès à l'ensemble des services publics doit être affirmé comme une priorité dans l'ensemble des champs de l'action publique. Plus globalement, l'approche globale de lutte contre la pauvreté ne sera efficace que si elle se fonde sur les droits, notamment les droits au logement, à l'éducation, à l'accès aux soins et au travail, en respectant les principes de participation et d'autonomisation. Devront être associés, à tous les niveaux, les personnes en situation de pauvreté et d'exclusion sociale et leurs représentants à l'élaboration des politiques, aux processus de décisions et à l'adoption de mesures les concernant. Cette approche doit conduire à se défaire des logiques de simple assistance et à refonder les dispositifs pour permettre la participation et l'autonomisation des personnes concernées.

La pauvreté et l'indignité ne se soulagent pas, elles se combattent par le droit, en faisant respecter les droits. C'est une urgence démocratique. A laquelle il ne sera possible de faire face qu'en associant les personnes concernées, en respectant leur dignité et leur pouvoir d'agir.

Dimanche 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère

A l'invitation d'ATD Quart-Monde, Claire Hédon, Défenseure des droits, et Jean-Marie Burguburu, président de la CNCDH, seront aux côtés de nombreuses personnalités sur le parvis des droits de l'homme à Paris, dimanche après-midi 17 octobre.

Disclaimer

CNCDH - National Consultative Commission on Human Rights published this content on 16 October 2021 and is solely responsible for the information contained therein. Distributed by Public, unedited and unaltered, on 16 October 2021 06:31:01 UTC.


© Publicnow 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
20:57France-Un policier hors service poignardé à Paris
RE
19:57Lvmh-le styliste de louis vuitton virgil abloh est mort d'un cancer, annonce sa famille sur instagram
RE
19:17La france annonce 31.648 nouveaux cas de coronavirus
RE
19:02France/Migrants-Un avion européen Frontex au-dessus de la Manche dès le 01/12
RE
18:25La france annonce que 91.982 personnes sont décédées a l'hopital en raison du coronavirus, un chiffre en hausse de 23
RE
18:22La france annonce que 1.632 patients sont en reanimation en raison du covid-19, en hausse de 15
RE
17:58France/Migrants-Un avion européen Frontex au-dessus de la Manche dès le 01/12
RE
17:58France/migrants-a partir du 1er decembre un avion européen frontex sera deployé au dessus de la manche-darmanin
RE
17:06Mort de Frank Williams, fondateur de l'écurie de F1, à l'âge de 79 ans
RE
16:41Migrants-Darmanin reçoit des ministres européens à Calais, sans les Britanniques
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"