Apple était en feu lors de la séance boursière de mardi en clôturant à +7,3% et en poursuivant même son mouvement mercredi. La conférence développeurs du groupe de Cupertino était très attendue et a été suivie de près par les investisseurs et les fans de la marque à la pomme. C’est surtout l’intelligence artificielle qui intéressait les investisseurs, sachant qu’Apple est resté très discret sur cette thématique jusqu'ici. Le groupe semble en effet avoir acquis un certain retard par rapport aux autres géants de la Tech, Nvidia, bien entendu, mais aussi Microsoft, Alphabet et Meta Platforms

Apple n’a pourtant pas fait d’annonces révolutionnaires. Les analystes étaient même assez sceptiques dans les premières heures qui ont suivi la présentation des projets. Pour ce qui est de l’IA, les nouvelles fonctionnalités de “Apple Intelligence” (notez le jeu de mot assez malin de la firme avec les mêmes initiales AI que pour Artificial Intelligence) reposent sur un partenariat avec OpenAI, le propriétaire de ChatGPT. Les analystes ont estimé dans un premier temps que cet accord montre qu’Apple n’est pas en mesure de développer une technologie maison. 

Or, après réflexion, ces mêmes personnes intelligentes ont conclu que ce partenariat peut en mener à d’autres et qu’il pourrait s’agir d’une nouvelle source de revenus pour le producteur de l’iPhone. Ceci, dans la mesure où les acteurs de l’IA seraient sans doute prêts à payer Apple pour se retrouver intégrer aux géniaux smartphones, tablettes et consorts. 

Dans le même temps, Elon Musk, en vilain petit canard, s’est empressé de critiquer ce partenariat en protestant, officiellement, contre le risque de fuites de données. Mais on peut aussi imaginer le tort que ce partenariat pourrait lui causer. En effet, Elon Musk a réalisé une levée de fonds de 6 Mds$ pour sa société xAI, qui a notamment dévoilé Grok, le robot conversationnel réservé aux abonnés premium de son réseau social X (ex-Twitter).Et voir ChatGPT se retrouver directement dans le système d’exploitation d’Apple ne va pas arranger ses affaires ! L’an dernier déjà, Musk avait demandé une trêve dans le développement des IA, prétextant encore la protection des données ainsi qu'une menace pour l’humanité. Décidément,  Elon va devoir accélérer son entraînement pour s’accrocher à un peloton déchaîné … 

Cassure dans le peloton !