Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Cinq leçons à tirer des mises à jour de Noël des détaillants britanniques

14/01/2022 | 14:33
FILE PHOTO: People carry shopping bags as they look for bargains in the traditional Boxing Day sales in Liverpool
Certains des plus grands noms de la distribution britannique ont publié leurs résultats de Noël ces derniers jours. Qu'avons-nous appris de ce flot d'annonces ?

1) NOËL A ÉTÉ PLUS JOYEUX QUE PRÉVU

Les attentes à l'approche de Noël n'étaient pas très grandes, la crise de la chaîne d'approvisionnement ayant entraîné des niveaux de stock inférieurs à ceux prévus dans certains secteurs comme l'habillement.

En fin de compte, les ventes se sont avérées assez robustes https://www.reuters.com/business/retail-consumer/food-glorious-food-ms-tesco-lift-outlook-fashion-chain-asos-downbeat-2022-01-13, ce qui témoigne de la force de la demande des consommateurs, dont le pouvoir d'achat a été stimulé par le manque d'alternatives.

Les groupes de supermarchés, tels que le leader du marché Tesco et Sainsbury's, ont vu leurs ventes augmenter car les clients ont évité les bars et les restaurants en raison de la variante Omicron du coronavirus et ont plutôt fait la fête à la maison.

Les Britanniques se sont également fait plaisir avec du champagne et d'autres aliments plus chers https://www.reuters.com/business/retail-consumer/champagne-treats-britons-fight-christmas-covid-blues-2022-01-12.

2) LES BRITANNIQUES BRAVENT LES ALLÉES DES SUPERMARCHÉS

Selon l'institut d'études de marché Kantar, le mois de décembre a connu le plus grand nombre de visites de supermarchés en magasin depuis mars 2020, les consommateurs semblant plus confiants dans l'idée de se rendre dans les magasins malgré l'augmentation du nombre de cas de COVID-19.

À l'inverse, les ventes d'épicerie en ligne ont chuté en décembre de 3,7 % par rapport à 2020 et ont représenté 12,2 % des ventes, en baisse par rapport au pic de plus de 15 % atteint en février.

Certains des avantages en termes de coûts liés à une présence physique et en ligne sont également apparus, le détaillant de vêtements Next, par exemple, traitant les retours de produits en ligne dans ses magasins.

3) ENFIN ! LA RENAISSANCE DE MARKS & SPENCER SEMBLE RÉELLE

Après plus d'une décennie de fausses aubes, les investisseurs commencent à croire que l'une des reprises les plus insaisissables de la vente au détail en Grande-Bretagne pourrait enfin se matérialiser.

Un autre rapport d'activité solide du détaillant de produits alimentaires et de vêtements, vieux de 138 ans et toujours l'un des plus grands noms du commerce britannique, a montré que l'amélioration des résultats du premier semestre de l'année dernière n'était pas un feu de paille.

M&S, qui a conclu un partenariat avec le détaillant en ligne Ocado, est aujourd'hui le détaillant alimentaire qui connaît la plus forte croissance en Grande-Bretagne, tandis que les ventes de vêtements à prix plein ont été fortes, ce qui a stimulé ses marges bénéficiaires.

En revanche, les détaillants de mode rapide en ligne ASOS et Boohoo affichent des difficultés de croissance et leur capitalisation boursière combinée est désormais inférieure à celle de M&S.

4) LES SURVÊTEMENTS ET LES CHAUSSURES DE SPORT SONT EN DEMANDE

Les Britanniques ne sont peut-être pas les plus en forme, mais ils aiment les survêtements et les chaussures de sport, comme en témoigne la croissance phénoménale de JD Sports Fashion, dont la capitalisation boursière dépasse les 10 milliards de livres (13,7 milliards de dollars).

Une mise à jour commerciale montrant une croissance des ventes de 10 % et une révision à la hausse de ses perspectives de bénéfices signifient que le groupe défie désormais Next en tant que détaillant de vêtements le plus rentable de Grande-Bretagne.

Il a exporté sa formule avec des marques telles que Finish Line et Shoe Palace aux États-Unis.

5) TENEZ-VOUS BIEN, 2022 POURRAIT ÊTRE UNE ANNÉE AGITÉE

Si les ventes de Noël ont dépassé les espérances, les détaillants ont prévenu que 2022 s'annonçait comme une année difficile, marquée par le spectre de l'inflation.

Il s'agit d'un problème mondial, le détaillant de vêtements japonais Uniqlo avertissant qu'il devra augmenter les prix de certains produits en raison de la hausse des coûts des matières premières et de l'expédition.

Les consommateurs britanniques sont confrontés à une crise du coût de la vie en raison de l'inflation galopante, de la flambée des factures d'énergie et des augmentations d'impôts, ce qui laisse les détaillants, déjà aux prises avec des problèmes allant de la pénurie de main-d'œuvre à la hausse des coûts de transport et de logistique, face à un environnement commercial plus difficile.

Les détaillants pourraient également être touchés par les consommateurs qui déplacent leurs dépenses vers des vacances à l'étranger et d'autres attractions de loisirs à mesure que les restrictions COVID-19 s'assouplissent. (1 $ = 0,7288 livre) (Reportage de James Davey ; Montage de Keith Weir et Frank Jack Daniel)


© Zonebourse avec Reuters 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ASOS PLC 0.43%1406 Cours en différé.-41.45%
BELIEVE -1.01%9.81 Cours en temps réel.-41.35%
BOOHOO GROUP PLC 0.07%81.18 Cours en différé.-34.16%
FAST RETAILING CO., LTD. 1.38%60450 Cours en différé.-8.70%
J SAINSBURY PLC -0.99%230.6 Cours en différé.-15.63%
JD SPORTS FASHION PLC 0.53%122.15 Cours en différé.-44.21%
MARKS AND SPENCER GROUP PLC -0.57%136.1335 Cours en différé.-40.84%
NEXT PLC 0.23%6144 Cours en différé.-24.79%
OCADO GROUP PLC 0.79%760 Cours en différé.-55.02%
TESCO PLC -0.23%259.795 Cours en différé.-10.21%
Dernières actualités "Economie & Forex"
11:12Les migrants au Mexique sont consternés par la poursuite de la politique frontalière américaine qui restreint l'asile
ZR
11:11La Hongrie doit travailler avec l'UE sur l'embargo pétrolier russe, selon le ministre allemand de l'économie
ZR
11:11La foule des crypto-monnaies domine la rue principale de Davos malgré la chute des prix.
ZR
11:11La BCE pourrait rehausser son taux de dépôt en zone positive d'ici fin septembre
11:10Allemagne-Le climat des affaires s'améliore un peu grâce aux services
RE
11:09La livre sterling à des sommets de deux semaines contre un dollar largement plus faible
ZR
11:07La Commission européenne veut prolonger la suspension des règles de Maastricht
RE
11:07L'AIE met en garde contre une crise énergétique qui accentue la dépendance aux combustibles fossiles
ZR
11:05France-Macron demande au nouveau gouvernement de "rassembler"
RE
10:59Les stocks indiens de minerai de fer et d'acier chutent, les automobiles augmentent après la hausse des taxes à l'exportation.
ZR
Dernières actualités "Economie & Forex"