Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Publicité
Du même auteur
Plus d'articles

Comment Soros a gagné 1 milliard de dollars en un jour ?

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
38
13/06/2019 | 09:49
Retour sur le plus incroyable des trades sur le Forex qui a permis à Georges Soros de gagner 1 milliard de dollars en un jour! Trader puis manager dans des banques d'investissement et banques privées à Paris, Londres et Genève, Xavier décrypte les marchés financiers et l'économie.



Xavier Delmas
© Zonebourse.com 2019
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
38
Réagir à cet article
Réagir
Publier
loader
gipolino
Le 14/06/2019 16:50
arrow option
Merci !
Selon Mundell, seuls deux des trois objectifs recherchés, cités dans la vidéo, peuvent être atteints. Il existe donc trois combinaisons possibles :
1) libre circulation des capitaux et régime de change fixe. C'est la situation qui prévalait avant 1914, avec des taux de change basés sur l'Étalon-or. Les banques centrales ne disposaient alors pas d'autonomie en matière de politique monétaire. Les capitaux circulant librement, elles devaient adapter les taux d'intérêt afin que le taux de change reste stable.
2) régime de change fixe et autonomie monétaire. C'est le cas de figure que présente le Système de Bretton Woods, de 1944 à 1971. Les taux de change étaient stables et la politique monétaire pouvait apporter des corrections en cas de fluctuations conjoncturelles. Mais cela se faisait aux dépens de la liberté de circulation des capitaux.
3) autonomie monétaire des banques centrales et libre circulation des capitaux. C'est le système que nous avons actuellement, qui s'est instauré à partir de 1973, avec les changes flottants et les marchés financiers modernes. La plupart des banques centrales peuvent intervenir librement en matière de politique monétaire et baisser ou relever les intérêts en fonction de la conjoncture. Mais les capitaux circulant librement, des taux de change stables ne peuvent pas être garantis.
La volonté de concilier les trois objectifs aboutit logiquement à une crise monétaire et financière comme le confirme par exemple la crise économique asiatique en 1997 ou mexicaine en 1995.
Les pays émergents en Asie du sud-est ou en Amérique du sud ont voulu conserver un régime de change fixe par rapport au dollar tout en libéralisant les mouvements de capitaux ;
Au contraire, la Chine qui a limité ses mouvements de capitaux, a ainsi pu préserver son autonomie monétaire malgré l’ancrage de sa monnaie sur le dollar.
Source Wikipedia
1