Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Computer Sciences pourrait se scinder en deux-sources

14/05/2015 | 20:59
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

(Actualisé avec précisions, cours de Bourse)

14 mai (Reuters) - La société américaine de services informatiques et de conseil Computer Sciences Corporation envisage de se scinder en séparant ses activités de services pour les administrations publiques et celles pour les entreprises, a-t-on appris jeudi auprès de plusieurs sources.

L'annonce pourrait en être faite mardi à l'occasion de la publication des résultats annuels de la société, selon les sources. La scission fait suite à plusieurs tentatives du groupe, non couronnées de succès, pour trouver un repreneur.

L'entreprise, subissant le contre-coup de coupes budgétaires du gouvernement américain, est au milieu d'un programme de réduction des coûts.

Elle reste ouverte à une acquisition mais estime à présent qu'une scission serait la solution la plus attractive et la moins coûteuse fiscalement pour ses actionnaires, qui recevraient des actions de la nouvelle entité, ont expliqué les sources en demandant à ne pas être identifiées.

L'information de Reuters a fait bondir l'action de 7% à Wall Street et le titre gagne encore 3,8% à 66,96 dollars vers 19h00 GMT.

CSC, dont la capitalisation boursière dépasse les neuf milliards de dollars (7,9 milliards d'euros), a suscité ces derniers mois l'intérêt du français Cap Gemini, de l'américain Hewlett-Packard et du canadien CGI Group , ainsi que de sociétés de capital-investissement, mais ses prétentions financières ont dissuadé ces prétendants, a dit l'une des sources.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de Cap Gemini, HP ou CGI.

Le fonds spéculatif Jana Partners, qui en février avait fait dit détenir 5,9% du capital de CSC, fait campagne pour des changements stratégiques. (Mike Stone et Nadia Damouni à New York, Véronique Tison pour le service français)


© Reuters 2015
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CAPGEMINI SE -0.85%192.35 Cours en temps réel.53.00%
HELMERICH & PAYNE, INC. -2.90%25.92 Cours en différé.17.57%
HEWLETT PACKARD ENTERPRISE COMPANY -1.61%13.435 Cours en différé.15.27%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
20:35Sécurité renforcée à Washington avant une manifestation pro-Trump
RE
19:47DEVISES : le $ poursuit son redressement, rendement en soutien
CF
19:44Les livraisons de pétrole iranien violent la souveraineté du Liban, dit Mikati
RE
19:14La france annonce 7.373 nouveaux cas de coronavirus
RE
18:59Les marchés font grise mine, les taux remontent
AW
18:53Coronavirus-L'Angleterre assouplit les mesures pour les voyages internationaux
RE
18:34Le conseil d'administration FMI examine le rapport sur sa directrice générale
RE
18:09La france annonce que 1.891 patients sont en reanimation en raison du covid-19, en baisse de 61
RE
18:06La france annonce que 89.164 personnes sont décédées a l'hopital en raison du coronavirus, un chiffre en hausse de 66
RE
18:01Les Etats-Unis sanctionnent des soutiens financiers du Hezbollah libanais
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"