Laurent Pignot

Analyste
Suivre
Diplomé de Montpellier Business School et de Paris 1-Sorbonne, passé par les univers de la banque et de l'assurance, Laurent Pignot entretient une telle passion pour les cryptomonnaies qu'il ambitionne, un jour, de lancer un média dédié à la vulgarisation de ces actifs alternatifs. Ce qui attire ce fan de sport et de gastronomie ? En bon représentant de sa génération, la dimension décentralisée et désintermédiée de ces devises. Ce qui l'anime ? L'adrénaline liée au jeu de l'investissement.

Crypto : le bilan catastrophique des personnalités publiques

03/08/2022 | 08:53

Des stars provenant de divers horizons ont, notamment fin 2021, vanté les mérites de la cryptosphère au moment où l’euphorie spéculative approchait de son apogée. En passant par l’élite de la National Football League (NFL) aux Etats-Unis, puis par la télé-réalité, la musique, la boxe ou encore le cinéma, ces personnalités ont, via des publicités télévisées à gros budget ou les réseaux sociaux, embarqué une bonne partie de crypto-investisseurs en situation de perte extrême. Jetons un œil à la communication 3.0 de ces personnalités publiques.

Matt Damon, la star hollywoodienne

L’acteur, scénariste, documentariste et producteur Matt Damon a mis en avant le marché des cryptomonnaies fin 2021 via une campagne publicitaire pour la plateforme d’échange de cryptomonnaies Crypto.com.  

Mais le timing de la diffusion de la publicité n’a pas été optimal. Bien au contraire. Elle a été diffusée pour la première fois le 28 octobre 2021, lorsque un bitcoin équivalait à 60 000 dollars, soit moins de deux semaines avant le sommet historique du cours de la devise numérique.

La star a été mis au pilori quelques mois plus tard, début 2022, sur le plateau télévisé “The Late Show” du célébrissime animateur Stephen Colbert qui s’est moqué de l’acteur américain en disant "qu'il ne faut jamais se fier aux marmottes pour des conseils, même si elles sont très convaincantes lorsqu'elles vous proposent une crypto avec Matt Damon". Le BTC se retrouve à l’heure actuelle plus de 60% plus bas par rapport à la première diffusion de la publicité. Puis pour Crypto.com, le budget a dû être élevé pour se payer Matt Damon... Au mauvais moment. D'ailleurs, la plateforme a récemment annoncé licencier 5% de ses effectifs, soit 260 personnes, pour "faire face aux conditions extrêmes du marché". 

Tom Brady, le quarterback des Buccaneers 

Le sept fois vainqueur du Super Bowl américain a annoncé en 2021 qu’il formait un partenariat avec le plateforme FTX qui appartient au multimilliardaire américain Sam Bankman Fried.

Dans ce spot, il apparait même avec sa femme et mannequin Gisele Bündchen. Comme pour Matt Damon, le timing n’est pas parfait. La publicité a été diffusée en septembre 2021, soit moins de 2 mois avant le début du bear market sur le marché des cryptomonnaies dont nous ne sommes pas encore sortis à l’heure actuelle. Mais le sportif est même allé plus loin dans la cryptosphère. Il a lancé une collection de 16 600 NFT à 80 $ l’unité qui s’est vendue en moins de 10 minutes et il a même cofondé la plateforme de NFT “Autograph” qui a levé 170 millions de dollars. Ce qui fait de Brady l'un des sportifs les plus engagés dans le marché des cryptomonnaies.

Mike Tyson, la légende de la boxe

Iron Mike, comme il est surnommé, a créé en 2021 sa propre collection de NFT qui le met en avant avec des yeux laser sur des rings de boxe.

Le problème étant que le prix moyen des NFT a chuté de plus de 95% depuis son lancement. Une opération peu glorieuse qui aura probablement ruiné une bonne partie des fans 3.0 de la légende de la boxe. 

Reese Witherspoon, l’actrice américaine

La businesswoman qui compte 28 millions d’abonnés sur Instagram a publié, en décembre 2021, le message suivant sur Twitter : “La crypto est là pour rester”. 

Un post qui est arrivé juste au moment où le bitcoin commençait à flancher au niveau des 50 000 dollars. Mais ce n’est pas tout. Sa société de médias “Hello Sunshine” a formé un partenariat en février 2022 afin de promouvoir le collectif et la collection “World of Women NFT”. Depuis cette annonce, le prix moyen de la collection a plongé de plus de 75%.

French Montana, le rappeur américano-marocain

Karim Kharbouch de son vrai nom a créé, le 10 septembre 2021, une collection de baskets sous forme de NFT intitulée “CokeBoyzSneakers”. La petite subtilité c’est que ces NFT comprenaient des versions réelles des chaussures numériques. Le rappeur a publié sur Instagram “Accrochez-vous à votre paire et regardez la valeur augmenter”. Mais honnêtement, rien que le message de fond ce post est louche. En effet, garantir qu’un actif, quel qu'il soit, va prendre de la valeur n’est pas très bon signe. 

Entre le moment de la sortie de la collection et la dernière vente, le prix moyen de la collection a chuté de 90%. Le succès n’a pas été au rendez-vous puisque la valeur de l’ensemble des ventes de ces NFT équivaut à moins de 3 ETH.

Mark Cubain, l’investisseur milliardaire

Le propriétaire de l’équipe de basket-ball des Mavericks de Dallas, de la chaîne de théâtre Landmark Theatres et du studio Magnolia Pictures n’a, lui aussi, pas fait que des bonnes opérations dans l’écosystème crypto. L’américain avait, le 13 juin 2021, publié dans un blog intitulé “The Brilliance of Yield Farming” ses travaux sur une cryptomonnaie appelée “TITAN” qui permettait, via des procédées obscures de la finance décentralisée, d’obtenir “un rendement annualisé d’environ 206%”. Résultat des courses, l’actif a perdu 99% de sa valeur depuis le début du bear market qui a commencé en novembre 2021.

Le milliardaire a tout de même reconnu que cet investissement “était désastreux” mais qu’il représentait qu’une “toute petite partie” de son portefeuille crypto. Mais quid des investisseurs qu’il a embarqués avec lui ? Leur portefeuille est peut-être plus plombé que Cubain dans cette affaire.

Alors, que retenir de ces expériences crypto funestes ? 

En réalité, nous pouvons penser qu’un bon nombre crypto-investisseurs font confiance à certains projets car une personnalité publique annonce ou participe d’une manière ou d’une autre à ces projets. Cela donne, consciemment ou non, une certaine crédibilité à ces cryptomonnaies ou ces NFT. Autrement dit, une sorte de confiance s’installe envers l'actif et c’est psychologiquement tout à fait naturel. Cependant, comme les expériences des célébrités susmentionnées le prouvent, il devient primordial de devenir contrariant au regard de ces annonces et surtout de ne  pas accorder une confiance aveugle à certains actifs pour la simple raison qu’ils sont soutenus par des personnalités publiques. D’autant plus dans le marché des cryptomonnaies qui se veut très volatil, technologiquement complexe et encore peu régulé à l’heure actuelle.

Il ne faut pas oublier que certaines de ces célébrités profitent, en amont, de plusieurs avantages et/ou d’une rémunération en contrepartie de leur contribution. Et certaines se posent, très probablement, peu de questions quant aux répercussions que ces agissements peuvent avoir sur leurs abonnés, admirateurs et les investisseurs. C’est pourquoi, il est très important de toujours faire ses propres recherches, d’investir uniquement dans les projets que l’on comprend et auxquels on croit. Bien que la cryptosphère soit un exemple prégnant, cette démarche intellectuelle est valable pour tout investissement quel que soit le domaine. 


© Zonebourse.com 2022