Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités

Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

DWS Invest Euro High Yield Corporates franchit la barre des trois milliards d'euros

20/11/2020 | 16:29
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Les actifs gérés par DWS Invest Euro High Yield Corporates ont dépassé la barre des trois milliards d'euros. "Au cours de l'année civile en cours, le fonds s'est considérablement remis de l'effondrement du marché en mars", a indiqué DWS. Ceci est dû, d'une part, aux incitations massives de politique monétaire de la Banque centrale européenne et de la Réserve fédérale. 

"D'autre part, grâce à la bonne sélection et à la bonne répartition des obligations individuelles, nous avons aussi nettement surpassé l'indice de référence", a déclaré Per Wehrmann, responsable de la division "European High Yield" de DWS.

Même après la reprise de ces derniers mois, il voit un potentiel supplémentaire pour les obligations européennes à haut rendement. "Le marché bénéficie de l'immense soutien de la Banque centrale européenne et des programmes d'aide gouvernementaux, de sorte que le taux de défaut est bien inférieur à ce que l'on craignait au départ", a expliqué le gérant de portefeuille.

"Nous trouvons actuellement de bonnes opportunités, par exemple, chez les émetteurs qui ne sont pas particulièrement touchés par la pandémie de coronavirus, mais dont les obligations sont encore notées 'CCC' parce qu'elles sont subordonnées dans la structure du capital, par exemple. Là, les primes de rendement sont encore relativement attrayantes", a-t-il ajouté.

Il voit également des opportunités dans les émetteurs notés "CCC" qui pourraient soit être rachetés, soit vendre des actifs, ce qui pourrait avoir un effet positif sur la qualité du crédit.

En ce qui concerne les différents secteurs, Per Wehrmann privilégie actuellement les émetteurs du secteur chimique : "La pandémie de coronavirus a naturellement un impact négatif sur les affaires dans ce secteur également. Mais les entreprises ont des bilans stables, et le secteur est aussi comparativement bien positionné structurellement, car les risques de substitution y sont plus faibles et l'industrie est déjà relativement bien consolidée".

Le gérant de portefeuille considère les obligations des principaux émetteurs notés "BB", qui dominent le marché des obligations d'entreprises à haut rendement libellées en euros, comme des investissements de base, qui représentent donc une part importante du fonds.
 


© AOF 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader