Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Suivre sur
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

Bourse de Paris : Des flambées de prix et des pénuries mais pas d'inflation

28/09/2021 | 09:01
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
2
Recevoir par email

Les marchés ont terminé en ordre dispersé hier, plombés par la technologie et la santé. Les perspectives de hausses de taux et de hausses de prix ont remis en selle la banque et l'énergie des deux côtés de l'Atlantique. Les investisseurs ne savent plus trop sur quel pied danser avec l'arrivée d'une nouvelle problématique sur les prix de l'énergie, qui ne cessent de croître. Le baril de Brent est remonté à 80 USD. Les banques centrales parlent toujours d'inflation transitoire.

Il arrive parfois que les investisseurs se retrouvent confrontés à un excès d'informations, qui finit par nuire à la prise de décision. C'est un peu ce qui a l'air de se passer en ce moment sur les marchés financiers. La configuration simpliste du début d'année – plus on vaccine plus on dope le rebond économique - a été remplacée par une équation nettement plus complexe, dont la résolution divise les spécialistes. Et plus l'année avance, plus les inconnues s'empilent. Si l'on s'en tient aux grandes catégories, il faut citer la pandémie, la désorganisation des chaînes d'approvisionnement, l'inflation et les politiques monétaires plus restrictives qui se profilent. A cela viennent s'ajouter des événements remarquables par leur ampleur ou leur violence, liés directement ou indirectement à ce qui précède. La crise Evergrande en Chine ou la flambée des prix de l'énergie en cours de propagation dans le monde, pour citer les derniers exemples. Plus tôt dans l'année, les chocs avaient porté sur les prix du fret ou la rareté des puces électroniques, lesquels sont d'ailleurs toujours en cours.

Malheureusement, il est impossible de mettre tous ces paramètres dans une boîte, de la secouer vigoureusement et d'obtenir un mélange susceptible de fournir une trajectoire économique. En revanche, il me semble indéniable que la plupart des chemins passent ou mènent à des hausses de prix. Et si toutes les articulations ne sont pas évidentes à appréhender, celles qui conduisent à l'inflation sont claires et de plus en plus nombreuses. Il n'est donc pas étonnant de voir les rendements obligataires s'accroître, après avoir fait preuve d'une singulière nonchalance ces dernières semaines. Il est fort probable que les prochaines enquêtes conduites par les banques d'affaires montrent que les investisseurs sont moins enclins à croire les banques centrales et leurs scénarios d'inflation transitoire, alors qu'ils y souscrivaient encore en majorité tout récemment.

Dans un tel contexte, les marchés tiennent bon, en restant relativement proches de leurs meilleurs niveaux récents. Mais ils manquent d'énergie à deux semaines des premières publications de résultats du 3e trimestre qui s'annoncent moins flamboyants que ceux du second. La transition est toute trouvée pour reparler de la Chine où l'on manque aussi d'énergie, mais au sens propre, comme nous l'avons vu hier. L'industrie du pays a été contrainte de lever le pied à cause de l'effet ciseau entre la hausse du prix des matières premières et les politiques environnementales plus strictes décidées par le pouvoir central. En ajoutant l'affaire Evergrande, on imagine sans peine que le mois de septembre a été compliqué pour le pays, ce qui devrait être visible dans les indicateurs PMI publiés dans la nuit de mercredi à jeudi. N'oublions pas que la croissance chinoise est un marqueur important pour les investisseurs. Jusqu'à présent, ils évacuent la menace en imaginant que Pékin déploiera un plan de relance si la situation empire. Un scénario tout à fait crédible, mais on a pu constater dernièrement que la Chine de Xi est aussi capable de s'autoflageller jusqu'au sang quand elle l'estime nécessaire.

Sur l'agenda macroéconomique du jour, on retrouve une batterie d'indicateurs américains entre 14h30 et 16h00 et moult interventions de banquiers centraux, avec en guest-stars Christine Lagarde et Jerome Powell dans l'après-midi. Pour rester dans le domaine des banques centrales, je vous avais relaté il y a quelques temps la polémique sur les placements boursiers réalisés par des membres éminents de la Fed pendant leur mandat. Eric Rosengren (Fed de Boston) et Robert Kaplan (Fed de Dallas) vont prendre une retraite anticipée, ce qui est sans doute la meilleure issue à cette affaire peu glorieuse.

Le CAC40 perdait 0,25% à 6632 points peu après l'ouverture.

Les temps forts économiques du jour

En provenance des Etats-Unis, un quatuor composé des stocks des grossistes d'août (14h30), de l'indice FHFA du prix des maisons de juillet (15h00), de l'indice manufacturier de la Fed de Richmond et de l'indice de confiance des consommateurs du Conference Board de septembre (16h00).

L'euro a décroché à 1,169 USD. L'once d'or s'assoupit autour de 1750 USD, à l'inverse d'un pétrole rayonnant, puisque le Brent de mer du Nord se négocie 80,17 USD le baril, tandis que le brut léger américain WTI atteint 76,10 USD. Les rendements obligataires poursuivent leur ascension, avec un 10 ans américains qui accroche le niveau symbolique de 1,50% tandis que le Bund allemand est rémunéré -0,22%. L'obligation à 2 ans du trésor US atteint 0,31%, son niveau le plus élevé depuis 18 mois. Le bitcoin évolue entre 42 500 et 43 000 USD ce matin.

Les principaux changements de recommandations

  • 888 Holdings : Investec reprend le suivi à l'achat en visant 660 GBp.
  • Adidas : RBC reste à performance sectorielle avec un objectif de cours réduit de 340 à 330 EUR.
  • Beiersdorf : Bernstein passe de neutre à sousperformance en visant 90 EUR.
  • Bouygues : Jefferies passe de conserver a acheté en visant 40 EUR.
  • Electrocomponents : RBC passe de performance sectorielle à surperformance en visant 1350 GBp.
  • Embracer : Exane BNP Paribas démarre le suivi à surperformance en visant 270 SEK.
  • Entain : Investec démarre le suivi à conserver en visant 2400 GBp.
  • Eutelsat : Berenberg passe d'acheter à conserver en visant 12 EUR.
  • Flutter : HSBC passe de conserver à acheter en visant 17 400 GBp.
  • Hellenic Petroleum : Goldman Sachs passe de neutre à l'achat en visant 7,50 EUR.
  • Lerøy Seafood : Barclays démarre le suivi à souspondérer en visant 70 NOK.
  • Logitech : Morgan Stanley passe de pondération en ligne à souspondérer.
  • Mowi : Barclays démarre le suivi à surpondérer en visant 298 NOK.
  • Nokia : LBBW passe de conserver à acheter en visant 5,75 EUR.
  • Nordex : Citigroup passe de neutre à achat en visant 19,50 EUR.
  • Oxford Biomedica : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 1180 à 1450 GBp.
  • Playtech : Investec reprend le suivi à conserver en visant 460 GBp.
  • Rolls-Royce : J.P. Morgan reste à pondération en ligne avec un objectif de cours relevé de 130 à 150 GBp.
  • Sage Group : Goldman Sachs passe de neutre à vendre en visant 700 GBp.
  • Salmar : Barclays démarre le suivi à pondération en ligne en visant 596 NOK.
  • SES S.A. : Berenberg passe de conserver à acheter en visant 10 EUR.
  • Siemens Gamesa : Citigroup passe d'acheter à neutre en visant 26,50 EUR.
  • Tecan : UBS reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 555 à 595 CHF.

En France

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Les tarifs réglementés du gaz (Engie notamment) seront relevés de 12,6% au 1er
  • Airbus discute avec les autorités chinoises d'une certification de l'A220.
  • Sanofi annonce des résultats intermédiaires positifs de phase I/II pour son premier candidat-vaccin à base d'ARNm, mais ne le conduira pas en phase III pour des questions de timing.
  • Pascal Bantegnie deviendra directeur financier de Safran et membre du comité exécutif à partir du 1er janvier 2022.
  • Vinci a remporté le contrat de réaménagement des infrastructures du port de Melbourne, en Australie, pour 77 M€.
  • Société Générale en pôle position, via Boursorama, pour racheter ING France, selon Les Echos.
  • Arkema cède sa petite activité époxydes à Cargill.
  • Elior annule 1,7 million d'actions.
  • Ben Page va prendre la direction générale d'Ipsos.
  • Sercel (CGG) signe un beau contrat en Afrique du Nord.
  • Eiffage regroupe l'ensemble de ses activités de déconstruction sous la marque Demcy.
  • Valneva et Pfizer obtiennent des résultats positifs de phase II pour leur candidat vaccin contre la maladie de Lyme.
  • La Française de l'Energie émet sa première obligation verte de 40 M€.
  • Le système d'inspection aéronautique développé par Donecle (dont Delta Drone détient 25%) retenu sur l'A320 pour les coups de foudre.
  • OSE Immuno organise une journée R&D le 12 octobre.
  • Europlasma renomme son site pyrénéen "Les Forges de Tarbes" et étend sa gamme.
  • Alchimie lance la chaîne Exquis TV.
  • Piscines Desjoyaux, Catana, Gascogne, Quadient, Passat, Groupe SFPI, Bernard Loiseau, com ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Annonces importantes (et autres)

  • Merck & Co rachèterait Acceleron Pharma pour 11 Mds$, selon le Wall Street Journal.
  • Ford et SK Innovation investissent 11,4 Mds$ dans quatre usines de batteries et de véhicules électriques aux États-Unis.
  • Google conteste une amende de 4,3 Mds€ devant la justice de l'UE.
  • Glencore reprend les discussions en vue de la vente d'une mine de cuivre australienne, selon l'AFR.
  • Geely commence à produire en masse des satellites commerciaux.
  • Novozymes prévoit de doubler ses revenus d'ici 2030 grâce à une nouvelle stratégie de croissance organique.
  • Vista propose de racheter Blue Prism à 1125 GBp l'action.
  • A.P. Møller - Maersk a vendu son activité de conteneurs réfrigérés Maersk Container Industry à China International Marine Containers pour 987 M$.
  • Endeavor rachète OpenBet à Scientific Games pour 1,2 Md$.
  • Toyota va réaliser un "split" par 5 de son action.
  • Activision Blizzard crée un fonds pour les victimes de harcèlement.
  • Le hedge fund Starboard détient plus de 8% de Huntsman.
  • ABB collabore avec le producteur chinois d'hydrogène Peric.
  • 39 mineurs de Vale sont pris au piège dans une mine en Ontario.
  • Xiaomi engage un expert tiers pour évaluer les allégations de censure de la Lituanie.
  • Principales publications de résultats. Micron, IHS Markit, Ferguson, FactSet, Thor Industries, Danieli

Lectures


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
2
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
888 HOLDINGS PLC -1.62%387.6 Cours en différé.35.76%
ABBOTT LABORATORIES 1.34%126.72 Cours en différé.15.74%
ACCELERON PHARMA INC. 0.12%173.95 Cours en différé.35.96%
ACTIVISION BLIZZARD, INC. 0.72%79.27 Cours en différé.-14.63%
ADIDAS AG 0.62%277.25 Cours en différé.-6.93%
AIRBUS SE -1.44%109.78 Cours en temps réel.22.28%
ALCHIMIE -2.79%9.07 Cours en temps réel.-30.50%
ALPHABET INC. -3.04%2751.33 Cours en différé.56.98%
ARKEMA 0.92%115.75 Cours en temps réel.23.80%
AUSTRALIAN DOLLAR / US DOLLAR (AUD/USD) 0.01%0.7464 Cours en différé.-3.02%
BEIERSDORF AG 1.22%96.02 Cours en différé.1.67%
BERNARD LOISEAU SA 0.57%3.5 Cours en temps réel.29.63%
BITCOIN (BTC/EUR) -1.18%52056.47 Cours en temps réel.120.95%
BITCOIN (BTC/USD) -1.17%60530 Cours en temps réel.110.19%
BLUE PRISM GROUP PLC 0.36%1130 Cours en différé.-34.30%
BNP PARIBAS 0.21%57.71 Cours en temps réel.33.88%
BOUYGUES 0.12%34.4 Cours en temps réel.2.23%
BRITISH POUND / US DOLLAR (GBP/USD) 0.05%1.3758 Cours en différé.0.85%
CAC 40 0.71%6733.69 Cours en temps réel.21.30%
CANADIAN DOLLAR / US DOLLAR (CAD/USD) 0.03%0.8085 Cours en différé.2.95%
CATANA GROUP 3.04%6.43 Cours en temps réel.86.65%
CGG 0.89%0.6574 Cours en temps réel.-18.84%
COMCAST CORPORATION 0.35%54.22 Cours en différé.3.11%
DANIELI & C. OFFICINE MECCANICHE S.P.A. 3.17%27.65 Cours en différé.92.28%
DELTA DRONE 5.00%0.0042 Cours en temps réel.-84.03%
DOW JONES AFRICA TITANS 50 INDEX 0.00%553.88 Cours en différé.4.55%
EIFFAGE S.A. 0.52%88.34 Cours en temps réel.11.77%
ELECTROCOMPONENTS PLC -0.09%1100 Cours en différé.26.36%
ELIOR GROUP -1.07%6.475 Cours en temps réel.17.30%
EMBRACER GROUP AB (PUBL) 2.24%84 Cours en différé.-14.55%
ENDEAVOR GROUP HOLDINGS, INC. -1.50%24.27 Cours en différé.0.00%
ENGIE 0.53%12.162 Cours en temps réel.-2.86%
ENTAIN PLC 0.09%2125 Cours en différé.87.47%
EURO / US DOLLAR (EUR/USD) -0.03%1.1643 Cours en différé.-4.82%
EUROPLASMA 3.52%0.2824 Cours en temps réel.-87.40%
EUTELSAT COMMUNICATIONS 0.04%12.505 Cours en temps réel.35.04%
FACTSET RESEARCH SYSTEMS INC. 0.93%430.97 Cours en différé.28.42%
FERGUSON PLC 0.89%10825 Cours en différé.21.85%
FLUTTER ENTERTAINMENT PLC 0.77%169.8 Cours en temps réel.1.74%
FORD MOTOR COMPANY -1.63%16.28 Cours en différé.85.21%
GASCOGNE 2.50%4.1 Cours en temps réel.2.50%
GEELY AUTOMOBILE HOLDINGS LIMITED 2.30%26.7 Cours en clôture.0.75%
GLENCORE PLC -0.26%367 Cours en différé.57.51%
GROUPE SFPI -1.28%3.475 Cours en temps réel.99.14%
HELLENIC PETROLEUM S.A. -0.65%6.15 Cours en différé.13.89%
HSBC HOLDINGS PLC 0.01%434.8 Cours en différé.14.77%
HUNTSMAN CORPORATION -0.12%32.52 Cours en différé.29.51%
IHS MARKIT LTD. 0.57%125.04 Cours en différé.39.20%
INDIAN RUPEE / US DOLLAR (INR/USD) -0.17%0.013337 Cours en différé.-2.42%
INVESTEC GROUP 0.33%66.91 Cours en clôture.82.61%
IPSOS 4.66%40.4 Cours en temps réel.46.38%
LA FRANÇAISE DE L'ENERGIE 12.80%23.8 Cours en temps réel.23.96%
LERØY SEAFOOD GROUP ASA 0.00%79 Cours en temps réel.30.45%
LOGITECH INTERNATIONAL S.A. -0.72%82.46 Cours en différé.-4.03%
LONDON BRENT OIL 1.41%85.7 Cours en différé.63.93%
MERCK & CO., INC. -0.02%81.15 Cours en différé.-0.79%
MICRON TECHNOLOGY, INC. -1.65%67.51 Cours en différé.-10.20%
MORGAN STANLEY 1.52%101.8 Cours en différé.48.55%
MOWI ASA 0.66%245.5 Cours en temps réel.28.53%
NEW ZEALAND DOLLAR / US DOLLAR (NZD/USD) -0.02%0.7153 Cours en différé.-0.36%
NOKIA OYJ -0.64%5.109 Cours en différé.62.14%
NORDEX SE -0.25%16.11 Cours en différé.-22.44%
NOVOZYMES A/S 1.48%453.6 Cours en différé.29.79%
OSE IMMUNOTHERAPEUTICS -1.70%9.82 Cours en temps réel.36.39%
OXFORD BIOMEDICA PLC 0.26%1560 Cours en différé.51.46%
PASSAT 0.00%5.58 Cours en temps réel.-9.27%
PFIZER, INC. 0.70%43.16 Cours en différé.16.44%
PISCINES DESJOYAUX -1.80%27.3 Cours en temps réel.19.74%
PLAYTECH PLC -0.30%673 Cours en différé.67.71%
QUADIENT S.A. -0.09%21.1 Cours en temps réel.34.14%
ROLLS-ROYCE HOLDINGS PLC -2.10%135.1 Cours en différé.21.44%
S&P GSCI CRUDE OIL INDEX 2.33%459.0594 Cours en différé.68.69%
SAFRAN -0.07%110.52 Cours en temps réel.-4.68%
SAGE GROUP PLC 0.33%720.8 Cours en différé.23.85%
SALMAR ASA 0.37%645 Cours en temps réel.28.08%
SANOFI 1.38%85.11 Cours en temps réel.8.14%
SCIENTIFIC GAMES CORPORATION 1.65%85.51 Cours en différé.106.10%
SES S.A. 0.56%7.866 Cours en clôture.1.94%
SIEMENS GAMESA RENEWABLE ENERGY, S.A. -0.72%21.92 Cours en différé.-33.76%
SK INNOVATION CO., LTD. -0.19%256500 Cours en clôture.35.00%
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 0.55%28.5 Cours en temps réel.67.43%
TECAN GROUP LTD. 0.36%553.5 Cours en différé.27.59%
THOR INDUSTRIES, INC. -2.66%104.04 Cours en différé.14.94%
TOYOTA MOTOR CORPORATION 0.00%1983.5 Cours en clôture.24.64%
UBS GROUP AG 0.85%16.07 Cours en différé.28.87%
VALE S.A. 1.22%76.08 Cours en clôture.-13.00%
VALNEVA SE 0.42%19 Cours en temps réel.145.16%
VINCI -0.54%90.77 Cours en temps réel.11.57%
WTI 2.23%84.151 Cours en différé.70.78%
XIAOMI CORPORATION 0.67%22.6 Cours en clôture.-31.93%
Réagir à cet article
Salmoy - Il y a 3 semaines arrow option
petite faute à la fin de l'article mais sinon c'est top comme d'hab ! ("Le bitcoin évolue entre 42 500 et 43 1000 USD ce matin.")
1
  
ssylvain - Il y a 3 semaines arrow option
C'est marrant ( ou pas en fait ) que les marchés tirent tous dans le même sesens, comme dans une hystérie collective, ou plutôt de meute, appelant de tous leurs voeux, et poussant à l'unisson même à l'extrème ,pour que le scénario qu'ils ont choisi se réalise. Il n'y a personne pour poser la question et si les banques centrales avaient raison ? Ou bien alors c'est de la manipulation machiavélique. Il n'y a rien d'anormal et d'imprévisible je trouve à une tension sur les approvisionnements mondiaux et donc sur les prix , suite à la forte reprise de l'économie et des demandes, après un shutdown quasi général. On ne redémarre pas un outil de production et les chaînes d'approvisionnements qui vont avec en un claquement de doigt. Une fois la situation normalisée ( 1 ou 2 ans peut être ) les tensions devraient disparaître. C'est le scénario des banques centrales, qu'ils martèlent à chaque compte rendu public, et qui n'est pas si irréaliste. La BCE l'a encore répété ce matin je crois.
  
  
  • Publier
    loader