Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Actualités
Toute l'actualitéSociétésIndicesDevises / ForexMatières PremièresCryptomonnaiesETFTauxÉconomieThématiquesSecteurs 

Des manifestations mondiales exigent une compensation pour le changement climatique avant la COP27

23/09/2022 | 15:40
Activists take part in a climate action protest in Kinshassa

De jeunes militants se sont mobilisés pour l'action climatique vendredi, organisant des manifestations de la Nouvelle-Zélande et du Japon à l'Allemagne et à la République démocratique du Congo pour exiger que les pays riches paient pour les dommages que le réchauffement climatique inflige aux pauvres.

Les manifestations ont lieu six semaines avant le sommet des Nations Unies sur le climat de cette année, connu sous le nom de COP27, où les pays vulnérables prévoient de faire pression pour obtenir des compensations pour la destruction des maisons, des infrastructures et des moyens de subsistance liée au climat.

Les manifestations ont été planifiées dans environ 450 endroits dans le monde par le mouvement de jeunesse Fridays for Future. Elles sont programmées pour coïncider avec la réunion des dirigeants mondiaux à New York, lors de l'Assemblée générale des Nations Unies.

"Un jour, ce pourrait être ma maison qui sera inondée", a déclaré Park Chae-yun, 15 ans, l'un des quelque 200 manifestants à Séoul, en Corée du Sud. "Je vis avec un sentiment de crise, donc je pense qu'il est plus important de transmettre mes préoccupations au gouvernement pour qu'il prenne des mesures préventives plutôt que d'aller à l'école."

Un manifestant qui a donné son nom comme Meta avait la même inquiétude en Indonésie : "Si Jakarta est inondée, tous ceux qui ont de l'argent peuvent partir. Mais moi, où vais-je aller ? Je vais me noyer ici à Jakarta".

Environ 400 jeunes militants se sont rassemblés dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, scandant des slogans tels que "Agir pour l'Afrique, protéger notre planète" et portant des pancartes en carton sur lesquelles on pouvait lire "Justice climatique" et "SOS Climat" tout en marchant sur l'accotement d'une artère très fréquentée.

L'escalade des dommages irréparables causés par le changement climatique a renforcé les demandes de compensation des pays en développement pour les "pertes et dommages", qui seront abordées lors de la COP27 en Égypte en novembre.

Les dirigeants de ces pays ont l'obligation de noter que le monde est déjà confronté à des catastrophes alimentées par le climat, notamment des inondations meurtrières qui engloutissent de grandes parties du Pakistan, des incendies de forêt qui ravagent le Maroc et le Canada, et des vagues de chaleur record en Grande-Bretagne et en Inde.

"Les pays les moins avancés subissent de plein fouet les conséquences dévastatrices du changement climatique", a déclaré le ministre sénégalais de l'environnement, Abdou Karim Sall, lors d'une réunion à Dakar la semaine dernière.

"La priorité fondamentale est de garantir un financement nouveau et supplémentaire pour y faire face", a-t-il ajouté.

Les États-Unis et l'Union européenne à 27 pays ont toujours résisté aux mesures qui pourraient potentiellement attribuer la responsabilité de la cause du changement climatique, en exigeant que les nations riches versent des compensations.

La réunion de la COP27 à Sharm El Sheikh ne devrait pas déboucher sur un accord historique comme celui conclu lors du sommet de la COP26 en novembre dernier à Glasgow, qui demandait aux pays de faire beaucoup plus pour réduire les émissions de carbone qui réchauffent la planète.

Mais il s'agira d'un test décisif de la volonté des pays de coopérer en matière d'action climatique, malgré le contexte géopolitique houleux, alors que de nombreux gouvernements s'efforcent de maîtriser l'inflation galopante et de faire face au bouleversement des marchés de l'énergie causé par l'invasion de l'Ukraine par la Russie.


© Zonebourse avec Reuters 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
DOW JONES AFRICA TITANS 50 INDEX 0.61%472.27 Cours en temps réel.-12.48%
S&P AFRICA 40 INDEX 0.70%155.78 Cours en temps réel.-11.64%
Dernières actualités "Économie"
20:59Netanyahu demande plus de temps pour former son gouvernement
RE
20:56Le PDG de GM voit un rebond des ventes de voitures neuves aux États-Unis en 2023
ZR
20:51Goldman Sachs prévoit de réduire les primes des employés seniors - rapport
ZR
20:49Le PDG de CNH Industrial constate un manque de croissance sur le marché de la construction en Chine
ZR
20:42Exclusif - Lukoil et les fonds d'investissement privés américains se rapprochent d'un accord sur la raffinerie de Sicile - sources
ZR
20:17Le système de plafonnement des prix du gaz de l'UE pourrait se retourner contre lui et accroître la volatilité - BCE
ZR
20:09La Banque de France prédit une croissance de 0,1% au quatrième trimestre
RE
20:07L'économie française devrait résister fin 2022, selon la Banque de France
AW
20:04La banque centrale française prévoit une croissance de 0,1 % au quatrième trimestre
ZR
20:04France: la BdF prévoit une croissance de 0,1% au quatrième trimestre
AW
Dernières actualités "Économie"