Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Deux abattoirs français agréés par la Chine, exportations en vue

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
13/07/2018 | 18:15

PARIS, 13 juillet (Reuters) - Deux abattoirs et deux entrepôts situés en France ont reçu l'agrément des autorités chinoises, une formalité qui ouvre la voie à la reprise des exportations de boeuf après 17 ans d'embargo, a annoncé vendredi le gouvernement français.

La Chine, deuxième importateur mondial de viande bovine, avait suspendu en 2001 ses importations en provenance de France à la suite de la crise de la "vache folle".

En janvier dernier, Pékin a donné son accord à la réouverture de ses frontières au boeuf français lors d'une rencontre, à Pékin, entre Emmanuel Macron et son homologue chinois, Xi Jinping.

Ce premier pas a été suivi par la signature, le mois dernier, d'un protocole sanitaire d'exportation lors de la venue du Premier ministre français, Edouard Philippe, en Chine.

Dans un communiqué commun, les ministères de l'Agriculture et des Affaires étrangères précisent que les établissements nouvellement agréés sont les abattoirs Bigard de Feignies (Nord) et Elivia de Lion d'Angers (Maine-et-Loire) ainsi que deux entrepôts, dont la localisation n'est pas donnée.

"Cette décision, qui met fin à 17 ans d’embargo chinois sur la viande bovine française, est très importante pour la filière bovine et s’inscrit dans les engagements pris par le Président de la République Français et le Président chinois", peut-on lire dans ce communiqué.

La Chine a importé près de 700.000 tonnes de viande bovine en 2017 pour une valeur de près de 3 milliards d'euros, un volume en hausse de 20% par rapport à l'année précédente, selon les douanes chinoises.

L'Irlande a été le premier pays de l'Union européenne à accéder au marché chinois, au mois d'avril.

Actuellement, les principaux fournisseurs de boeuf de la Chine sont le Brésil et l'Australie. (Simon Carraud, édité Sophie Louet)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
16:18PRESSE : la Fed questionnerait Deutsche Bank dans l'affaire Danske Bank
AW
16:14La livre britannique au plus haut depuis deux mois, le yen baisse
AW
16:12L'Italien Tria n'exclut pas Weidmann à la tête de la BCE
RE
16:10ZONE EURO : confiance des consommateurs moins bonne qu'attendu à -8
16:10ETATS-UNIS : indice manufacturier Richmond comme attendu à -2
16:06RUSSIE : la production industrielle en hausse de 2,9% en 2018
AW
15:05La Chine devant les Etats-Unis pour le commerce de détail en 2019 (étude)
AW
15:04L'immobilier de bureau en Suisse s'est bien porté en 2018
AW
14:35GENERAL ELECTRIC : veut supprimer près de 470 emplois en France
RE
14:08United Tech dépasse les attentes au 4e trimestre
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité