Deux démocrates importants du Congrès américain ont accepté de soutenir une importante vente d'armes à Israël qui comprend 50 avions de combat F-15 d'une valeur de plus de 18 milliards de dollars, a rapporté lundi le Washington Post, citant trois responsables anonymes.

Le représentant Gregory Meeks et le sénateur Ben Cardin ont signé l'accord sous la forte pression de l'administration Biden, après que les deux législateurs aient bloqué la vente pendant des mois, a rapporté le Post.

"Toutes les questions ou préoccupations du président Cardin ont été abordées dans le cadre de nos consultations permanentes avec l'administration (Biden), et c'est la raison pour laquelle il a jugé opportun de permettre à cette affaire d'avancer", a déclaré Eric Harris, directeur de la communication de la commission sénatoriale des affaires étrangères, au Post.

M. Meeks a déclaré au journal qu'il avait été en contact étroit avec la Maison Blanche et qu'il l'avait exhortée à faire pression sur Israël en ce qui concerne les efforts humanitaires et les victimes civiles. Il a précisé que les F-15 ne seraient pas livrés avant "des années", selon le Post.

Le bureau d'aucun des deux législateurs n'a répondu immédiatement à une demande de commentaire.

M. Biden est soumis à une pression croissante de la part des membres de son propre parti démocrate en raison de son soutien indéfectible à Israël face à son assaut de huit mois contre Gaza, qui a tué plus de 37 000 Palestiniens et déplacé la quasi-totalité des 2,3 millions d'habitants de la région.

M. Biden a insisté auprès des deux parties au conflit pour qu'elles parviennent à un cessez-le-feu.