Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     

Paul Ferrier

Stagiaire analyste
Suivre
Un rien espiègle, un peu nonchalant et très bavard, Paul Ferrier, savoyard d’origine normande, a découvert le monde de la finance grâce à un prof de lycée inspirant. Fan de sports mécaniques et adepte de l’électro des années 2000, il s’intéresse d’abord à l’univers de la blockchain, puis fait ses armes dans les actions françaises avant de se frotter aux marchés mondiaux. Notre alternant peaufine son apprentissage à la Kedge Business School de Marseille, pour peut-être un jour s’essayer au conseil ou à la gestion privée.

Devises : Le Brésil contrarie le marché

23/11/2022 | 11:34

Comme chaque semaine, passons en revue l’actualité liée aux devises. Au Brésil, le président Lula inquiète les marchés financiers. Le Japon subit le contrecoup de sa politique monétaire. Pékin et le COVID-19 coupent l’euphorie générale. Le Dollar continue de servir de valeur refuge.

Inquiétude sur la politique budgétaire brésilienne

Cette semaine, je sors des sentiers battus pour parler du programme de Lula, l’actuel président du Brésil. Son administration a proposé de dépenser 175 milliards de reais (32,51 milliards de dollars) au-delà du plafond des dépenses sur le budget de l'an prochain pour payer des programmes sociaux. Ce choix budgétaire a inquiété les marchés financiers sur l’état des comptes publics du Brésil. Depuis cette annonce, la monnaie brésilienne a cédé 2,5% face au dollar.

Des oiseaux de mauvais augure en Asie du Sud-Est

L’Asie n’est pas en reste cette semaine ! Les conséquences de la politique monétaire de l’archipel nippon, à contre-courant des autres banques centrales, commencent à se faire ressentir. 

Le yen a été affaibli par la politique de taux bas de la Banque du Japon. Illustration avec la balance commerciale publiée la semaine dernière : depuis le début de l’année le coût des importations a bondi de 53,5%, créant un gouffre financier pour le pays. La flambée des prix de l’énergie additionnée à la chute du yen ont naturellement creusé le déficit commercial.

Balance commercial du Japon 

De l’autre côté de la mer de Chine, le COVID-19 reprend et amène un regain de prudence. Alors que le pays lâchait la bride sur sa politique sanitaire, Pékin a annoncé le premier mort lié au COVID-19 depuis mai. Cette recrudescence de l’épidémie a fait naître des craintes sur la vitesse de réouverture des frontières chinoises.

Stabilisation pour le billet vert ?

La dernière tentative de reprise sur les marchés financiers a l’air de manquer de carburant. Cette énième volte-face a permis au dollar de réaliser sa meilleure semaine du mois. Le billet vert avait récemment perdu du terrain pendant cette période d’euphorie. Toutefois, après les déclarations de plusieurs membres de la FED, le Dollar Index s’est stabilisé autour des 107 points (il avait brièvement dépassé 112 points le 3 novembre).  James Bullard, président de la banque centrale de Saint-Louis, a estimé que la politique monétaire n'est pas encore assez restrictive et que le taux des Fed Funds pourrait se situer dans une fourchette de 5% à 7%. Le marché, lui, espère que leur pic se situera autour de 5%.

Dollar face aux autres devises.

Pour conclure, le Royaume-Uni semble dans une mauvaise passe. L’inflation sur un an a atteint près de 11,1% au mois d’octobre.  Les estimations du PIB pour l’année 2023 tablent sur une contraction de près de 1,4%. Le premier ministre Hunt a déclaré que les dépenses publiques augmenteront, mais plus lentement que l'économie. Le Royaume-Uni entre dans une phase économique épineuse.


© Zonebourse.com 2022