Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Devises : une Fed moins faucon que prévu en ce début d'année

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
11/01/2019 | 12:48
Vendredi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne semblait bien partie pour terminer la semaine sur une hausse proche de 1,5% face à sa contrepartie américaine. A cette heure, l'euro prenait 0,18% à 1,1524 dollar, tout en étant pratiquement inchangé contre le sterling, le yen et le dollar.

Schématiquement et jusqu'en fin d'année dernière, la poursuite du durcissement de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine était globalement considérée comme acquise. Qu'il s'agisse des taux courts comme de la réduction du bilan de la banque centrale américaine, qui en un an est revenu de près de 4.450 milliards de dollars à moins de 4.060 milliards à ce jour. Autant d'éléments qui caractérisent une orientation 'faucon'.

Or ces dernières semaines, alors que les perspectives conjoncturelles se troublent, différents officiels de la Fed - dont son président Jerome Powell - ont indiqué que la poursuite de la normalisation à vive allure n'allait pas de soi.

''We're waiting and watching', a dit président de la Fed lors d'une discussion à l'Economic Club de Washington. Il a répété que rien n'était 'prédéfini' dans le nombre de hausses des taux directeurs cette année. Mais en réponse à une question sur l'éventualité de deux hausses de taux cette année, il a répondu qu'elles seraient conditionnées à 'very strong outlook for 2019'', détaillent les spécialistes d'Aurel BGC.

M. Powell a d'ailleurs réitéré que la Fed pouvait se montrer 'patiente' en raison de la faiblesse de l'inflation et des anticipations en la matière. Le tout dans un contexte de 'shutdown' persistant d'une bonne partie de l'administration fédérale, en raison des désaccords budgétaires entre Républicains et Démocrates à Washington.

Notons qu'aux Etats-Unis, l'indice des prix à la consommation de décembre sera publié tout à l'heure. Sa hausse sur un an devrait se maintenir à 2,2%, selon le consensus.

EG




Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
20/01France-Des "Gilets jaunes" dénoncent les violences
RE
20/01La france n'attendra pas cet accord pour appliquer sa propre taxe rétroactivement au 1er janvier 2019, dit le ministre français des finances
RE
20/01France-Embellie confirmée pour Macron, selon un sondage
RE
20/01Le maire convaincu qu'un accord européen sur la taxation des géants du numériques est possible d'ici fin mars
RE
20/01CARLOS GHOSN : Carlos ghosn est informé des décisions du gouvernement français concernant la gouvernance de renault-le maire
RE
20/01Bruno le maire compte dire à margrethe vestager que la france est attachée à ce projet de rapprochement dans le ferroviaire
RE
20/01Le Maire-2018, bon cru pour l'investissement étranger en France
RE
20/01"les conditions sont remplies pour que cette fusion soit réussie", dit le maire au journal du dimanche
RE
20/01Jean-dominique senard (michelin) a une compétence reconnue dans l'automobile-le maire
RE
20/01Le japon et les dirigeants de nissan sont attachés à la préservation du premier constructeur automobile mondial-le maire
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité