Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésMarchésForexCryptomonnaiesMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCybersécuritéCommuniqués

Donald Trump renouvelle le programme de surveillance de la NSA

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
19/01/2018 | 23:04

WASHINGTON, 19 janvier (Reuters) - Donald Trump a annoncé vendredi avoir promulgué une loi renouvelant le programme de surveillance d'internet par la NSA (l'Agence de sécurité nationale) pour une durée de six ans.

"Je viens de signer la loi 702 afin d'autoriser à nouveau la collecte de renseignements à l'étranger", a tweeté le président américain.

Créé après les attentats du 11 septembre 2001 et formalisé dans la section 702 du Foreign Intelligence Surveillance Act, le programme permet à la NSA d'épier sans mandat les communications effectuées en dehors des Etats-Unis via des plateformes telles que Facebook ou Google, et d'en collecter les informations.

Même si Donald Trump avait envoyé des signaux contradictoires, via Twitter, avant le vote de la Chambre des représentants la semaine dernière, la plupart des parlementaires s'attendaient à voir la loi entrer en vigueur.

La Chambre des représentants puis le Sénat ont voté en faveur de l'adoption du projet de loi, en dehors des lignes partisanes, après plusieurs années de débat sur l'encadrement de la collecte des données par les services de renseignement, un débat ouvert par les révélations d'Edward Snowden en 2013.

Jugé indispensable à la sécurité nationale par la Maison blanche et les agences de renseignement, le programme est considéré par ses détracteurs comme contraire à la Constitution car il permet d'obtenir indirectement des informations sur les citoyens américains et viole ainsi leur droit à la vie privée.

Certains détracteurs souhaitaient une révision du programme, en instaurant par exemple la nécessité d'obtenir un mandat pour accéder à des messages électroniques appartenant à des Américains. Le texte ne comporte au final que des retouches.

En 2013, Edward Snowden, alors employé de la NSA, avait dérobé des informations classées secrètes sur les programmes de surveillance de l'agence et les avait partagées avec plusieurs journalistes. Poursuivi par la justice américaine, il vit désormais à Moscou. (Dustin Volz, Jean Terzian pour le service français, édité par Gilles Trequesser)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Forex"
16:00ETATS-UNIS : Indice NAHB dans l'immobilier moins bon qu'attendu à 74
15:52JUSTICE FISCALE : l'UE met à jour la liste des juridictions fiscales non coopératives
PU
15:08RÉGION DE NEW YORK : l'activité manufacturière bondit en février (Empire State)
AW
15:07CAC40 : repli modéré, secteur auto plombé, Euro sous 1,08/$
CF
15:07UNIVERSITÉ D'HIVER DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE : data, blocs de compétences, CEP
PU
14:51RÉFORME DES RETRAITES, DROITS FAMILIAUX ET RETRAITES DES FEMMES : des avancées encore insuffisantes.
PU
14:38La justice néerlandaise rétablit 50 milliards de dollars d'indemnités pour les actionnaires de Ioukos
RE
14:38USA : indice Empire State à +12,9 en février
CF
14:22SOCIETE GENERALE : Les candidats au rachat de HSBC France proposent un prix symbolique, selon Les Echos
RE
14:03VIRUS : en Chine, le "cauchemar logistique" des entreprises étrangères
AW
Dernières actualités "Forex"