Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
300
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

Draghi prêt à baisser les taux, les marchés s'envolent, Trump enrage

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
5
18/06/2019 | 15:43

La Banque centrale européenne (BCE) devra assouplir encore sa politique, peut-être en réduisant encore ses taux ou en rachetant des actifs, si l'inflation ne converge pas vers son objectif proche de 2%, a déclaré mardi le président de l'institution, Mario Draghi. Une annonce qui a dopé les marchés européens, à l'image du CAC40 qui progressait de 1,1% en milieu de matinée, après avoir ouvert étale.

"En l'absence d'amélioration, de telle sorte que la convergence durable de l'inflation vers notre objectif se trouverait menacée, un soutien additionnel sera requis", a déclaré le banquier central depuis Sintra, au Portugal, où la BCE organise son forum annuel. Draghi estime disposer d'une "marge considérable" pour renforcer les rachats d'actifs et n'a pas hésiter à affirmer que "de nouvelles baisses des taux d'intérêt et des mesures pour compenser leurs éventuels effets secondaires" font partie de l'arsenal. Le principal taux directeur a beau être en territoire négatif, la banque centrale semble estimer que cela ne constitue pas un problème. Pourtant, cela soulève beaucoup de questions, qui sont abordées dans notre dernière vidéo Zonebourse.
 
"Nous mettrons à profit toute la flexibilité permise par notre mandat pour le remplir - et nous le ferons encore pour répondre à tout défi qui se poserait à la stabilité des prix à l'avenir", a-t-il ajouté.
 
Des commentaires (à retrouver en intégralité ici) qui font donc monter les marchés et décrocher l'euro, passé à 1,1195 USD contre 1,1231 USD à l'aube. Au grand dam de Donald Trump, qui, décidément, a un souci avec les banques centrales. Le Président américain a fustigé les commentaires du patron de la BCE en l'accusant de concurrence déloyale. 


Le CAC40 accroît ses gains à 1,8%, sur les 5490 points, en début d'après-midi, d'autant plus après un nouveau tweet de Donald Trump annonçant une reprise du dialogue avec la Chine :
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CAC 40 INDEX FUTURE (FCE) - LIF/C1 -0.09%5686.5 Cours en différé.20.58%

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2019
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
5
Réagir à cet article
gillest - Il y a 4 mois arrow option
Une nouvelle baisse des taux prouve que nous sommes en récession .La bulle du crédit va continuer de grossir jusqu'a l'éclatement final .
3
1
ultra4 - Il y a 4 mois arrow option
Récession est un gros mot. On parle d'inversion de la courbe de croissance ou de ralentissement économique.
  
  
garabedv - Il y a 4 mois arrow option
je crois que l argent ne vaux plus rien
1
1
  • Publier
    loader