Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Du vert en Europe, les marchés confiants sur l'inflation

11/06/2021 | 10:40
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
LES PRINCIPALES BOURSES EUROPÉENNES EN HAUSSE EN DÉBUT DE SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en hausse vendredi dans la matinée, dans le sillage du record de clôture inscrit la veille à Wall Street par le S&P-500, les investisseurs restant confiants dans la reprise économique et le fait que l'accélération de l'inflation ne sera que passagère.

À Paris, l'indice CAC 40 progresse de 0,32% à 6.567,69 points vers 08h00 GMT. A Londres, le FTSE prend 0,5% tandis que le Dax à Francfort est stable, pénalisé par le repli de Deutsche Bank (-3,03%).

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,2%, le FTSEurofirst 300 de 0,31% et le Stoxx 600 de 0,26%.

Les chiffres de l'inflation aux Etats-Unis publiés jeudi, et ressortis plus élevés que prévu en mai, n'ont pas inquiété outre-mesure les investisseurs qui estiment que la Réserve fédérale ne devrait pas modifier sa politique monétaire lors de sa prochaine réunion prévue la semaine prochaine.

De son côté, la Banque centrale européenne (BCE) a relevé jeudi ses prévisions de croissance et d'inflation tout en s'engageant à maintenir un soutien massif au crédit et à l'activité, dont la diminution risquerait de faire monter les coûts de financement et de compromettre la reprise.

VALEURS

A Paris, Scor grimpe de 6,13% dans la foulée de la conclusion d'un accord amiable avec son principal actionnaire Covéa après une tentative de rachat tendue et plusieurs différends judiciaires.

BioMérieux (+2,48%) bénéficie du relèvement de recommandation de Berenberg à "conserver" contre "vendre".

A la traîne, le secteur bancaire souffre de la baisse des rendements obligataires et des anticipations de taux bas prolongés. L'indice Stoxx des banques recule de 0,43%.

A Paris, Credit Agricole (-0,62%) et Société Générale (-1,19%) accusent les deux plus fortes baisses du CAC 40. BNP Paribas suit non loin avec un repli de 0,19%.

A Francfort, Deutsche Bank souffre en outre d'une information de Reuters selon laquelle la BCE a demandé plusieurs fois à la banque allemande ces derniers mois de nommer un successeur à son président Paul Achleitner, dont le mandat touche à sa fin.

EN ASIE

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé quasiment inchangé (-0,03%) et l'indice SSE Composite de la Bourse de Shanghai a perdu 0,58%, pénalisé par le recul des valeurs financières.

A WALL STREET

Les contrats à terme signalent pour l'heure une ouverture sans grand changement vendredi après la séance de hausse de la veille marquée par un record de clôture pour le S&P-500.

L'indice Dow Jones a gagné 0,06%, à 34.466,24 points et le S&P-500, a pris 0,47%, à 4.239,18 points, au-dessus de son précécent pic de clôture qui datait du 7 mai.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 0,78% à 14.020,33 points.

TAUX

L'apaisement des craintes entourant l'inflation se reflète dans le rendement des emprunts d'Etat américains à 10 ans qui est tombé jusqu'à 1,432% dans les échanges en Asie, un plus bas depuis début mars. Il est remonté depuis à 1,4401%.

Le taux à dix ans américain a chuté de près de 13 points de base depuis le début de la semaine et s'oriente vers son repli hebdomadaire le plus marqué depuis un an.

En Europe, le rendement du Bund à 10 ans, taux de référence pour la zone euro, suit le mouvement et recule de plus de deux point de base, à -0,27%.

CHANGES

Le dollar accompagne les taux à la baisse avec un repli de 0,1% face à un panier de devises de référence qui permet à l'euro de remonter à 1,2181..

PÉTROLE

Les cours du brut repartent en légère hausse et sont en passe de signer leur troisième progression hebdomadaire consécutive, soutenus par les perspectives de reprise de la demande en Europe, aux Etats-unis et en Chine.

Le baril de Brent avance de 0,15% à 72,63 dollars et celui du brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) gagne 0,16% à 70,4 dollars.

(Édité par Patrick Vignal)

par Blandine Henault


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
09:10Wordline gagne 1,3% en tête du cac 40, goldman sachs ajoute le titre à sa liste de valeurs préférées
RE
09:04Colruyt perd 6% après ses résultats annuels
RE
09:03Mcphy energy perd 16% après avoir déclaré tabler pour le premier semestre sur un ca en baisse
RE
09:02Cd projekt gagne 4% après avoir annoncé le retour de son jeu "cyberpunk 2077" sur la boutique en ligne
RE
09:00BOURSE DE PARIS : Pour la Fed, l'importance d'être constante
08:46Bourse Zurich: accès de prudence dans l'attente de la Fed
AW
08:45Principales informations avant-Bourse
AW
08:42CAC 40 : des prises de risques limitées avant la Fed
CF
08:37Hausse prudente en vue en Europe avant les annonces de la Fed
RE
08:37ROYAUME-UNI : l'inflation accélère à 2,1% en mai, au plus haut depuis 2019
AW
Dernières actualités "Economie & Forex"