Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
302
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

EN DIRECT DES MARCHES : Casino, Atos, Lagardère, Derichebourg, CNP, Korian, Amazon, First Quantum...

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
4
20/09/2019 | 11:53

La sombre actualité du transport aérien français continue, avec le retrait d'EasyJet du processus de repris d'Aigle Azur et la faillite de XL Airways. La cession de Leader Price par Casino inquiète pour ses conséquences futures sur le marché français. Lagardère et Derichebourg réalisent de belle acquisitions pendant que les grosses technologiques américaines verdissent leur bilan.

Le loup dans la bergerie. Casino a confirmé les informations divulguées hier dans l'après-midi par Les Echos : le distributeur négocie bien la cession de Leader Price à son concurrent allemand Aldi, dans des conditions qui n'ont pas été divulguées à ce stade. Pour James Grzinic, qui suit le dossier chez Jefferies, c'est un pacte faustien que Casino a signé, car en échange de 200 à 400 M€ (le montant de la cession évoqué par les rumeurs), le distributeur risque de donner à son redoutable rival la taille critique qu'il peinait à atteindre dans l'hexagone.

EDF sous tension. Les employés d'Electricité de France se sont fortement mobilisés en fin de semaine contre la scission de l'énergéticien en deux entités. Un nouvel appel à la grève pourrait intervenir à partir du 10 octobre si le projet de réorganisation du gouvernement n'était pas revu.

Superstratégique. Atos va plus que doubler, d'ici 2022, la production de son usine d'Angers, qui fabrique des supercalculateurs et des serveurs haut de gamme, a révélé son PDG, Thierry Breton. "Nous allons passer de 3 à 4.000 modules par an à 10.000 d'ici 2022", a indiqué le dirigeant. Cette activité d'Atos, héritée de Bull, est hautement stratégique pour la France et pour l'Europe. Il est donc important de la développer pour conserver une certaine indépendance technologique.

Lagardère accélère dans le détaxé. La division Travel Retail de Lagardère dépense 250 M€ pour s'offrir International Duty Free, le leader du secteur en Belgique. Cette société devrait générer cette année entre 185 et 190 M€ de revenus. L'acquéreur attend un effet positif sur son résultat opérationnel après prise en compte de 7 M€ de synergies à l'horizon 2022. IDF a été payé environ 8 fois l'EBITDA ajusté attendu en 2020. La branche Travel Retail de Lagardère génèrera, avec ce renfort, 5,3 Mds€ de revenus annuels.

Le Brésil pour relais. CNP Assurances a signé un accord évalué à 7 MdsBRL (1,53 Md€) au Brésil pour distribuer des produits d'assurance dans plus de 3 000 agences du groupe public brésilien Caixa Economica Federal. La future coentreprise, dont le français détiendra 40%, devrait démarrer son activité en 2021, à l'expiration des accords actuels.

Grosse opération en Espagne. Derichebourg va racheter le leader espagnol du recyclage de déchets métalliques, Lyrsa, dans des conditions qui n'ont pas été communiquées. La finalisation nécessitera le feu vert des autorités de la concurrence, mais le groupe français est confiant car son activité dédiée en Espagne est très modeste. Le périmètre d'activité concerné par l'acquisition représente un chiffre d'affaires de 427 M€ en 2018, pour 600 salariés qui ont traité environ 1 million de tonnes de déchets métalliques l'année dernière. Le financement sera réalisé avec la trésorerie et les lignes de crédit existante de Derichebourg.

En bref en France. Korian présente ses ambitions lors d'une journée investisseurs. La Lettre A évoque des chamboulements au sein des hauts dirigeants en charge de la stratégie chez Sanofi. Moody's a relevé la notation crédit du Crédit Agricole de "A1" à "AA3". Eiffage s'offre neuf microcentrales hydroélectriques en France. Eurazeo Capital acquiert Elemica. Xilam nomme un nouveau directeur financier. Valneva confirme son retrait de la bourse de Vienne. Alten, Witbe, Marie Brizard, Abivax, La Foncière Verte, DNXCorp, MainstayGenkyotex, ESI Group et Cegedim ont publié leurs comptes.

La "tech" s'engage pour le climat. Jeff Bezos veut mettre la puissance financière d'Amazon.com au service de l'environnement en "montrant la voie", notamment en imposant à son groupe d'atteindre la neutralité carbone avec 10 ans d'avance sur les Accords de Paris, soit en 2040. En parallèle, Google (Alphabet) a signé 18 nouveaux accords énergétiques dans l'éolien et le solaire, pour un total de 1600 MW, portant à 5500 MW le portefeuille d'accords en cours du groupe. Des initiatives qui vont dans le bon sens, au lendemain de l'appel d'importants gestionnaires d'actifs en faveur de politiques bannissant les activités les plus polluantes.

La FFA prendra le temps. L'agence américaine de sécurité aérienne attend plus de détails sur le logiciel de Boeing avant de permettre aux 737Max de revoler. Dans un entretien accordé à Reuters, son patron, Steve Dickson, a estimé que les conditions ne sont pas encore réunies pour un vol de certification. "Je ne vais pas m'engager sur l'appareil tant que je ne serai pas personnellement satisfait", a-t-il expliqué. Plutôt rassurant alors que des rumeurs circulent depuis plusieurs semaines sur des désaccords persistants entre la FAA et d'autres agences de sécurité aériennes mondiales sur les conditions du retour du B737MAX en exploitation.

Une triste actualité aérienne. Après Air France-KLM, EasyJet se retire du processus de repris d'Aigle Azur (11 appareils, 1150 salariés). "EasyJet a pris la décision de se retirer du processus en vue de l'acquisition d'une partie des activités d'Aigle Azur", a fait savoir le transporteur. A priori, une seule offre serait en lice, selon La Tribune, présentée par deux anciens d'Air France qui avaient d'abord renoncé à se frotter à EasyJet et Air France. En parallèle, on apprenait la faillite de XL Airways (4 A330, 570 salariés), placée en redressement judiciaire après avoir échoué à trouver un repreneur.

Des soupçons chez Proximus. La directrice générale de Proximus, Dominique Leroy, qui va partir diriger KPN, est dans l'œil du cyclone en Belgique après avoir cédé des titres Proximus le 1er août, un mois avant d'annoncer son départ. La FSMA a ouvert une enquête et une instruction judiciaire est en cours. "Je n'avais à ce moment-là pas décidé de quitter Proximus. J'étais en effet en discussion sur le renouvellement de mon contrat avec Proximus et en conversation avec diverses parties externes, dont KPN", a précisé l'intéressée.

Rogue Trader. Le négociant Mitsubishi Corp a révélé vendredi une perte de 320 M$ sur des transactions sur des dérivés pétroliers. C'est la conséquence des positions ouvertes en catimini par l'employé indélicat d'une de ses filiales à Singapour. Si les positions sont désormais bouclées, le montant total des pertes pourrait être revu, après un examen approfondi de la situation. La supercherie a été découverte en juillet, lorsque les cours du brut ont commencé à baisser. La filiale, Petro-Diamond Singapore, a licencié son salariés et entamé des poursuites à son encontre.

Des prétendants pour FQM ? Le canadien First Quantum Minerals susciterait la convoitise des grands groupes miniers après avoir beaucoup baissé ces dernières années, selon les informations obtenues par Bloomberg. La société est propriétaire de la plus grande mine de cuivre d'Afrique. Sa capitalisation atteint 5,8 Mds$ (7 MdsCAD).

En bref ailleurs. Royal Bank of Scotland nomme Alison Rose comme CEO.  Thomas Cook aurait besoin de 200 M£ additionnels pour se refinancer. Huawei a dévoilé hier son premier smartphone sans les principales applications de Google. Mark Zuckerberg était à Washington hier : l'entrevue a été houleuse avec les parlementaires, mais le patron de Facebook a eu droit à un rendez-vous à la Maison-Blanche. Le patron de Ryanair, Michael O'Leary, convainc ses actionnaires de lui accorder un généreux bonus potentiel. Clariant s'allie à Orlen Poludnie pour bâtir une usine en Pologne.

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ABIVAX 1.69%9 Cours en temps réel.-30.91%
AIR FRANCE-KLM -2.04%10.335 Cours en temps réel.7.70%
ALPHABET -0.27%1241.27 Cours en différé.19.09%
ALTEN -0.97%101.7 Cours en temps réel.39.48%
AMAZON.COM -1.13%1766.29 Cours en différé.17.01%
ATOS -3.50%65.14 Cours en temps réel.-8.53%
BOEING COMPANY (THE) 2.05%337.97 Cours en différé.6.67%
CAC 40 0.17%5657.69 Cours en temps réel.19.14%
CASINO GUICHARD-PERRACHON -1.06%43.83 Cours en temps réel.21.35%
CEGEDIM -0.57%26 Cours en temps réel.30.38%
CLARIANT LTD -1.40%21.1 Cours en différé.17.52%
CNP ASSURANCES 0.06%18.15 Cours en temps réel.-3.40%
CRÉDIT AGRICOLE 0.25%11.82 Cours en temps réel.22.43%
DERICHEBOURG 0.71%3.142 Cours en temps réel.-22.41%
DNXCORP SE 0.00%Cours en clôture.-21.44%
EASYJET -1.86%1241.5 Cours en différé.11.76%
EIFFAGE -0.02%94.3 Cours en temps réel.30.43%
ELECTRICITÉ DE FRANCE 0.59%9.184 Cours en temps réel.-32.81%
ESI GROUP -0.99%30 Cours en temps réel.9.55%
EURAZEO SE -0.16%62.5 Cours en temps réel.5.34%
FACEBOOK -3.42%183.28 Cours en différé.41.77%
FIRST QUANTUM MINERALS -1.27%10.93 Cours en différé.0.36%
GENKYOTEX 1.99%1.948 Cours en temps réel.-80.81%
KORIAN 0.53%38 Cours en temps réel.21.56%
LA FONCIÈRE VERTE 24.56%71 Cours en temps réel.0.00%
LAGARDÈRE 0.00%20.24 Cours en temps réel.-9.99%
MAINSTAY MEDICAL INTERNATIONAL 2.86%3.6 Cours en temps réel.-37.93%
MARIE BRIZARD WINE & SPIRITS 0.47%1.71 Cours en temps réel.-34.75%
MITSUBISHI CORPORATION 0.99%2703.5 Cours en clôture.-8.79%
RYANAIR HOLDINGS -2.17%11.95 Cours en différé.10.65%
SANOFI -0.88%82.07 Cours en temps réel.9.44%
THE ROYAL BANK OF SCOTLAND GROUP PLC -0.78%240.7 Cours en différé.9.97%
THOMAS COOK INDIA LTD -2.28%124.4 Cours en clôture.-46.43%
VALNEVA 0.00%Cours en clôture.0.00%
WITBE -0.26%3.91 Cours en temps réel.-27.41%
XILAM ANIMATION 2.55%38.2 Cours en temps réel.-1.59%

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2019
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
4
Réagir à cet article
lotoof - Il y a 1 mois arrow option
faillite de XL Airways (4 A330, 570 salariés)

incroyable, ça en fait des salaires à verser (570) avec une si petite flotte (4)….
  
  
  • Publier
    loader