Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

ENTRETIEN : "Vallourec sera capable d'affronter tous les environnements de marché"

15/06/2021 | 09:04
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le fabricant de tubes sans soudure Vallourec a lancé le 3 juin une augmentation de capital de 300 millions d'euros, avec maintien du droit préférentiel de souscription. Cette opération doit permettre au groupe de boucler sa restructuration financière annoncée en début d'année. Pour le directeur financier de Vallourec, Olivier Mallet, elle doit aussi permettre au groupe de repartir sur des bases solides dans un contexte plus porteur, grâce au rebond des prix du pétrole et aux opportunités liées à la transition énergétique.

Agefi-Dow Jones : Comment se déroule votre augmentation de capital avec maintien du DPS lancée le 3 juin ?

Olivier Mallet : "Nous ne le saurons qu'à la fin de la période de souscription, le 21 juin. Notre sentiment est que cela se passe bien. Depuis quelques jours le cours de l'action se tient bien, de même que celui du droit préférentiel de souscription. Ce sont des indicateurs favorables. Les échanges que nous avons avec certains investisseurs institutionnels sont également positifs. S'agissant des investisseurs particuliers, nous espérons que le prix de souscription proposé, qui comporte une décote de 30% sur le prix proposé à nos créanciers, les incitera à souscrire afin de limiter leur dilution et de participer à la suite de l'histoire de Vallourec."

Agefi-Dow Jones : Pouvez-vous promettre à vos actionnaires qu'ils ne devront pas à nouveau éponger les dettes de Vallourec à l'avenir ?

O. M : "Absolument. Vallourec a déjà fait beaucoup d'efforts de réduction de coûts ces dernières années qui se sont traduits par l'amélioration de nos résultats opérationnels. Ce qui nous manquait, c'était un bilan solide. La réduction de notre endettement et notre liquidité maintenue devraient nous permettre d'affronter tous les environnements de marché dans les années qui viennent."

Agefi-Dow Jones : Outre un bilan assaini, comment vous préparez-vous aux prochains chocs sur la demande, récurrents dans votre secteur ?

O. M : "Nous avons réalisé 750 millions d'euros d'économies brutes entre 2016 et 2020, tout en continuant à innover. Notre plan stratégique prévoit 400 millions d'euros d'économies brutes supplémentaires d'ici à 2025. Nous allons également continuer à renforcer notre compétitivité, au travers de la montée en puissance et en gamme de nos usines en Chine et au Brésil. Un autre levier d'amélioration de nos résultats vient de notre mine de fer au Brésil, qui est très rentable et dont l'extension est en cours, avec une capacité supplémentaire qui entrera en production à la fin 2021."

Agefi-Dow Jones : Vos clients de l'industrie pétrolière se diversifient aujourd'hui largement dans les énergies renouvelables. Comment Vallourec se positionne-t-il dans cette transition ?

O. M : "Nous sommes déjà présents sur les marchés de la géothermie et de l'éolien offshore et voulons accélérer sur ces marchés en plein développement. Nous discutons également avec nos clients de la façon dont nous pouvons les accompagner dans leurs projets de capture et stockage du CO2 et de transport de l'hydrogène, qui nécessitent des tubes hautement résistants. Ces deux dernières technologies constituent plutôt des marchés de moyen terme pour Vallourec".

Agefi-Dow Jones : Où en est la reprise sur vos principaux marchés ?

O. M : "Vallourec bénéficie du rebond de la demande mondiale, qui se manifeste toutefois par une reprise à plusieurs vitesses de nos marchés. Aux Etats-Unis les volumes et les prix sont repartis à la hausse, après avoir chuté en 2020, et nous conduisent à relancer les capacités de production que nous avions fortement réduites pendant la crise sanitaire. Au Brésil, l'activité n'a pas baissé en 2020 et elle sera encore meilleure en 2021, grâce au développement des champs présalifères. En Europe, Moyen-Orient et Asie, les volumes devraient être en net repli cette année en raison du décalage entre le redémarrage progressif de la demande et les livraisons. Dans l'ensemble, nous sommes plutôt en avance sur le plan de marche qui a sous-tendu notre restructuration financière".

Agefi-Dow Jones : Pourriez-vous à nouveau relever vos objectifs annuels ?

O. M : "Nous avons fortement relevé nos objectifs à la fin avril et faisons régulièrement le point sur nos perspectives. S'il y avait matière à les relever à nouveau, nous le communiquerions aux investisseurs. Ce n'est pas le cas aujourd'hui".

Propos recueillis par Olivier Pinaud, L'Agefi et François Schott, Agefi-Dow Jones. ed: ECH

L'Agefi est propriétaire de l'agence Agefi-Dow Jones

Agefi-Dow Jones The financial newswire

(END) Dow Jones Newswires

June 15, 2021 03:03 ET (07:03 GMT)

share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
20:48Coronavirus/USA-70% des adultes ont reçu au moins une dose de vaccin
RE
20:31Tunisie-Le président démet deux ministres dont celui des Finances
RE
20:19JO-Varsovie accorde un visa humanitaire à l'athlète biélorusse fugitive
RE
19:54Coronavirus-Le Maroc annonce un couvre-feu national contre l'épidémie
RE
19:44Les USA demandent le départ de 24 diplomates russes, selon Moscou
RE
19:11La france annonce 5.184 nouveaux cas de coronavirus
RE
19:02Russie et Ouzbékistan lancent des manoeuvres à la frontière afghane
RE
18:34Les USA demandent le départ de 24 diplomates russes, selon Moscou
RE
18:08L'Allemagne envoie une frégate en mer de Chine du Sud
RE
18:07La france annonce 51 nouveaux décès a l'hopital en raison du coronavirus
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"