Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

EVFTA: Accord de libre-échange avec le Vietnam (EVFTA) annonce un nouveau chapitre dans les relations entre le Vietnam et l'UE

28/01/2019 | 11:05
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

EVFTA / Mot-clé(s) : Autres
EVFTA: Accord de libre-échange avec le Vietnam (EVFTA) annonce un nouveau chapitre dans les relations entre le Vietnam et l'UE

28-Jan-2019 / 11:00 CET/CEST


Accord de libre-échange avec le Vietnam (EVFTA) annonce un nouveau chapitre dans les relations entre le Vietnam et l'UE

HANOÏ, VIETNAM - Media OutReach - le 28 janvier 2019 - L'Accord de libre-échange entre l'Union européenne et le (EVFTA), qui est en attente de l'approbation du Conseil et du Parlement européens pour entrer en vigueur, présente des avantages et des bénéfices sans précédent pour le Vietnam et l'UE.

La Commission européenne soumet à présent au Conseil les propositions de signature et de conclusion de l'Accord à la veille des élections au Parlement européen en mai. Une fois autorisé, l'Accord sera signé et présenté au Parlement européen pour l'approbation avant d'être conclu par le Conseil et d'être entré en vigueur.

Le représentant commercial du Premier ministre britannique au Vietnam, Laos et Cambodge, le très honorable Edward Vaizey, membre du Parlement, et l'économiste Alessandra Bonfiglioli, de la School of Economics and Finance de Queen Mary University of London (QMUL)*, exposent leur point de vue sur de nombreuses opportunités que devrait apporter l'EVFTA aux deux parties.

La Commission européenne a qualifié l'Accord de livre échange entre l'UE et le Vietnam (EVFTA) de plus ambitieux accord de libre-échange jamais conclu avec un pays en développement. Pourquoi le Vietnam ?

Vaizey :

- Vietnam est un pays incroyablement dynamique avec un niveau très élevé d'expertise commerciale et technique.

- Rien que le Royaume-Uni, l'ASEAN-4 est notre deuxième plus grande destination des exportations après les États-Unis.

- Vietnam est une économie à plus forte croissance de la région, avec une croissance de PIB de 6,8 % en 2017 et de 7,3 % en Q1 2018 - la plus élevée des 10 dernières années. [7,08 % en 2018]

Bonfiglioli :

Vietnam est un des 10 membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) qui est devenu le deuxième plus grand partenaire commercial de l'UE dans la région après le Singapour. À son tour, l'ASEAN est le troisième plus grand partenaire commercial de l'UE en dehors de l'Europe (après les États-Unis et la Chine). Par conséquent, faciliter l'accès au marché de l'ASEAN à ses exportateurs est devenu une priorité de l'UE.

Les négociations en vue d'un accord de commerce et d'investissement interrégionaux entre l'UE et l'EU et ASEAN ont été lancées en 2007. Ces pourparleurs ont ensuite marqué une pause en 2009 pour céder la place à un format bilatéral des négociations. Ces accords de commerce et d'investissement bilatéraux ont été conçus comme éléments constitutifs d'un futur agrément interrégional.

Dans la mesure où le Vietnam représente le deuxième principal partenaire commercial au sein de l'ASEAN, l'UE a visé la conclusion d'un accord de libre-échange et d'investissements.

D'un autre côté, les entreprises vietnamiennes sont largement dépendantes des exportations vers l'UE (essentiellement des appareils téléphoniques, produits électroniques, chaussures, textiles et habillement, café, riz, fruits de mer et meubles), tandis que le pays est un grand destinataire de l'investissement direct étranger de l'UE (un flux de 1,6 milliard d'euros en 2017, pour un stock total de 19,2 milliards d'euros). L'on en déduit que l'intérêt pour un accord de libre-échange était réciproque.

En ce qui concerne l'avantage comparatif du Vietnam, il ne consiste plus uniquement en textiles, habillement et agriculture (c'est-à-dire, les secteurs à forte intensité de main-d'?uvre peu qualifiée, ce qui est typique pour les pays en voie de développement), mais il est en train de s'élargir vers les biens avec d'une teneur technologique et en compétences plus élevé comme les téléphones et les produits électroniques (cela est dû au fait que les travailleurs vietnamiens sont mieux éduqués mais ont des salaires beaucoup plus bas que les travailleurs européens). L'EVFTA ouvrant de meilleures perspectives pour les multinationales de l'EU pour faires des investissements directs, à travers les fusions-acquisitions ou des projets entièrement nouveaux dans ces secteurs et dans d'autres, tels que les produits alimentaires et les boissons, les pneus et les chambres à air les produits en céramique et les matériaux de construction. Cela rend l'accord commercial encore plus désirable pour les deux parties.

Sur les effets potentiels de l'EVFTA sur l'économie de l'UE :

Vaizey :

- Le plus grand effet sera la suppression des droits de douane sur les biens échangés entre l'UE et le Vietnam.

- 65 % de droits à l'importation de l'UE vers le Vietnam seront immédiatement supprimés, et le reste sera supprimé dans les 10 prochaines années.

- Pour le Vietnam, la mise en ?uvre des principes de l'Organisation internationale du Travail et de l'Accord de Paris représente également un pas important.

Bonfiglioli :

L'UE bénéficiera incontestablement d'un meilleur accès au marché vietnamien et dans une plus large mesure que les entreprises vietnamiennes de leur accès à l'UE. La raison en est le fait que, alors que l'EVFTA réduira bilatéralement les droits de douane sur les marchandises de 99 %, de fait, beaucoup de produits vietnamiens bénéficiaient déjà des préférences commerciales offertes unilatéralement par l'UE dans le cadre du Système généralisé de préférences. Les secteurs qui bénéficieront le plus au sein de l'UE seront ceux qui fabriquent des machines, véhicules et produits pharmaceutiques.

En outre, l'Accord garantit la protection des appellations géographiques, telles que le Champagne, le fromage « Parmigiano Reggiano », le féta et bien d'autres encore (il y a 169 produits alimentaires et de boissons traditionnels européens). Étant donné que les performances de croissance spectaculaire du Vietnam devraient accroître la demande de ces produits, l'on s'attend à ce que le secteur agricole de l'UE profite des avantages respectifs.

L'EVFTA offrira aux sociétés européennes un meilleur accès aux marchés publics vietnamiens par rapport aux entreprises des autres pays. Cela signifie qu'elles pourront participer aux marchés publics, par exemple dans les infrastructures, à hauteur de milliards d'euros.

Envisager l'accord de libre-échange entre le Royaume-Uni et le Vietnam si le Royaume-Uni quitte l'UE :

Vaizey :

- Le gouvernement du Royaume-Uni s'engage à maintenir la continuité de ses relations commerciales et en matière d'investissements si nous quittons l'UE, y compris la continuité des accords de libre-échange existants, tels que l'EVFTA.

- Il est important que la continuité soit sauvegardée pour ne pas désavantager le commerce britannique.

- Le gouvernement préconise un progrès rapide vers la mise en ?uvre de l'EVFTA pour atteindre cet objectif, pour que la continuité des relations commerciales avec le Vietnam soit réalisée.

Bonfiglioli :

Si le Royaume-Uni quitte éventuellement l'union douanière, il quittera complètement aussi l'EVFTA (dans une union douanière, tous les membres font face aux même droits douaniers vis-à-vis des autres pays). Cela signifie que le Royaume-Uni manquerait des gains respectifs par rapport à l'UE, notamment dans les secteurs automobile et pharmaceutique, qui représentent la majeure partie des exportations britanniques de biens manufacturés et qui font partie des secteurs les plus avantagés par l'EVFTA. Si le Royaume devait négocier un accord de libre-échange avec le Vietnam, je m'attends à ce qu'il ressemble beaucoup à l'EVTA, du moins en ce qui concerne les droits de douane, l'investissement direct étranger et l'accès au marché public.

Sur les effets du protectionnisme commercial sur l'EVFTA :

Bonfiglioli :

D'un côté, le protectionnisme réduit le commerce entre le pays qui l'adopte et ses partenaires commerciaux, mais de l'autre côté, il pourrait créer plus de débouchés commerciaux entre ces derniers et autres pays. C'est pourquoi l'EVFTA pourrait fournir l'occasion aux entreprises européennes et vietnamiennes qui ont subi une chute de leurs exportations (principalement) vers les États-Unis. Cependant, dans le mesure où le marché des États-Unis est à peu près de la même taille que celui de l'UE et bien plus grand que le marché vietnamien, l'EVFTA protègera les entreprises vietnamiennes du protectionnisme à un degré plus élevé que ses partenaires de l'UE : alors que les entreprises vietnamiennes seront en mesure de compenser leurs pertes sur le marché des États-Unis par les bénéfices sur le marché de l'UE, les entreprises européennes ne pourront vendre que des volumes relativement modestes au Vietnam.

* Alessandra Bonfiglioli est maître de conférences (professeur associé) en économie à la School of Economics and Finance of Queen Mary University of London (QMUL). Elle est également chargée de recherche auprès du Centre for Economic Policy Research (CEPR, Londres) et rédactrice adjointe du Journal of the European Economic Association. Elle est spécialisée en commerce international et en croissance économique. Elle a enseigné des modules de premier et de troisième cycles en commerce international pendant plus de dix ans, aussi bien à QMUL et dans des établissements espagnols (Université Pompeu Fabra, classée 1ère en Espagne, et la Barcelona Graduate School of Economics).

Pour tous renseignement, veuillez contacter Mme Pham Diem Quynh +44(0)2087490278

 

 



Diffusion d'une information Réseau Financier, transmit par l'EQS Group.
Le contenu relève de la responsabilité de l'émetteur.


769975  28-Jan-2019 CET/CEST

fncls.ssp?fn=show_t_gif&application_id=769975&application_name=news&site_id=zonebourse

© EQS 2019
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
18:38BANCA MONTE DEI PASCHI DI SIENA S P A : Rome et Unicredit mettent fin à leurs discussions sur Monte dei Paschi
RE
18:19Exclusif - L'Italie et UniCredit sont sur le point d'annuler les négociations sur Monte dei Paschi - sources
ZR
18:16Les négociations de MPS ont achoppé sur un écart de valorisation de 2,3/3,5 milliards d'euros - source
ZR
17:58Facebook peine à lutter contre les contenus haineux en Inde, selon de nouvelles
AW
17:47UniCredit et le Trésor italien mettent fin aux discussions sur la vente potentielle de Monte dei Paschi
ZR
17:30Les discussions entre l'Italie et UniCredit sur l'achat de Monte Paschi échouent
ZR
13:59Ambassadeurs-Erdogan accusé en Turquie de chercher à détourner l'attention
RE
11:16CHINA EVERGRANDE : dit relancer plus de 10 projets immobiliers
RE
09:01CHINA EVERGRANDE : dit relancer plus de 10 projets immobiliers
RE
08:53TAIWAN SEMICONDUCTOR MANUFACTURING : Séisme de magnitude 6,5 à Taïwan, pas de dégâts majeurs
RE
Dernières actualités "Sociétés"