Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Actualités
Toute l'actualitéSociétésIndicesDevises / ForexMatières PremièresCryptomonnaiesETFTauxÉconomieThématiquesSecteurs 

EXCLUSIF - Le Qatar demande aux banques locales de cesser les opérations d'échange de devises avec l'étranger - sources

06/09/2022 | 12:24
A cashier counts Qatari riyal notes at a money changer in Doha

La banque centrale du Qatar a demandé aux banques de cet État du Golfe de ne pas échanger sa monnaie avec des entités situées en dehors du pays sans autorisation préalable, ont déclaré cinq sources à Reuters, dans une démarche qui, selon les banquiers, vise à mettre fin à la divergence du riyal par rapport au dollar.

Le riyal qatari, officiellement fixé à 3,64 pour un dollar depuis 2001, a été coté sur le marché offshore en dessous de sa parité la plupart du temps depuis la mi-2017, lorsque quatre États arabes ont boycotté Doha dans une dispute politique, qui a été résolue au début de 2021.

Dans la communication envoyée aux directeurs de trésorerie des banques locales lundi, la Banque centrale du Qatar (QCB) a demandé aux banques de ne pas s'engager dans des opérations de swap pour obtenir des riyals ou des dollars avec toute entité en dehors du Qatar, ont déclaré les sources ayant connaissance.

L'avis stipule que les banques doivent demander l'autorisation de la QCB avant d'effectuer de telles transactions, ont-elles ajouté.

QCB, en réponse à une question de Reuters, a déclaré qu'il "ne prend aucune mesure pour limiter la capacité des banques à s'engager dans des transactions de swap avec des contreparties".

"Ces questions sont laissées au jugement des banques en matière de commerce et de gestion des risques", a déclaré la banque centrale, ajoutant que toute directive de ce type serait publiée sur son site Web.

Un accord de swap de devises implique l'échange d'une devise contre une autre sur un horizon temporel spécifique, en plus du paiement d'une prime. Il s'agit d'un outil utilisé pour verrouiller un taux de change fixe ou se couvrir contre les fluctuations des devises.

L'année dernière, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l'Égypte ont mis fin à une dispute avec Doha qui avait vu les quatre nations rompre leurs liens politiques, économiques et de voyage avec le Qatar en raison d'allégations selon lesquelles il soutient des militants islamistes, ce que Doha dément.

Au cours du différend, le minuscule mais riche Qatar, qui compte parmi les plus grands exportateurs de gaz au monde, a poursuivi les banques des EAU et d'Arabie saoudite, les accusant de causer des dommages à son économie par ce qu'il appelle une manipulation des devises à l'étranger.

Le Qatar a réglé une poursuite distincte contre la Emirates NBD Bank et la Abu Dhabi Commercial Bank plus tôt cette année et un juge de New York a rejeté une poursuite contre la Samba Bank d'Arabie Saoudite, mais il n'est pas clair dans l'immédiat si une poursuite contre la First Abu Dhabi Bank est toujours en cours.

Pendant l'embargo de 3 ans et demi, les devises étrangères, notamment le dollar, étaient rares au Qatar, selon les banquiers. La QCB exigeait des banques qu'elles demandent l'autorisation d'acheter des USD au cas par cas.

Après le boycott, on s'attendait à ce que le prix du riyal qatari s'aligne sur la parité, mais cela ne s'est pas produit. Mardi, les courtiers cotaient 3,6805/3,6855 riyals pour un dollar sur le marché offshore.

Les réserves étrangères de la banque centrale du Qatar et les liquidités en devises fortes ont augmenté d'environ 3,8 % au cours des deux dernières années pour atteindre 211,3 milliards de riyals en juillet, selon les données officielles, contre 203,6 milliards de riyals en 2020.

"Cela n'a pas de sens que le riyal qatari ne s'échange toujours pas à la parité", a déclaré un expert économique du Golfe qui a refusé d'être nommé en raison de la sensibilité de la question.

"Le Qatar reçoit plus de revenus en dollars que jamais auparavant et, en raison de tous les fans qui viennent au Qatar pour la Coupe du monde, il y aura forcément une demande de riyals beaucoup plus importante que la normale sur les marchés internationaux."

Le Qatar accueille la Coupe du monde de football en novembre. (Cette histoire est refaite pour ajouter une étiquette exclusive)


© Zonebourse avec Reuters 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ABU DHABI COMMERCIAL BANK -2.15%9.11 Cours en clôture.6.80%
BRITISH POUND / US DOLLAR (GBP/USD) 0.37%1.2173 Cours en différé.-9.88%
CANADIAN DOLLAR / US DOLLAR (CAD/USD) -0.22%0.73077 Cours en différé.-6.97%
EMIRATES NBD BANK -0.77%12.9 Cours en clôture.-4.80%
EURO / DIRHAM (EUR/AED) 0.28%3.8548 Cours en différé.-7.67%
EURO / US DOLLAR (EUR/USD) 0.28%1.04936 Cours en différé.-7.68%
INDIAN RUPEE / US DOLLAR (INR/USD) 0.01%0.012135 Cours en différé.-9.07%
NEW ZEALAND DOLLAR / US DOLLAR (NZD/USD) 0.08%0.6326 Cours en différé.-7.52%
US DOLLAR / DIRHAM (USD/AED) 0.00%3.6728 Cours en différé.0.00%
Dernières actualités "Économie"
12:19Le directeur financier d'Evonik quitte ses fonctions
ZR
12:15La Banque du Canada s'apprête à relever ses taux, ce qui pourrait indiquer qu'elle est proche de la fin du cycle de resserrement.
ZR
12:09Zone euro: Les consommateurs voient l'inflation à 5,4% dans un an - enquête BCE
RE
12:04Marketmind : Déflation du pétrole brut ?
ZR
12:04Le Kremlin déclare que le budget de défense américain est "conflictuel" envers la Russie
ZR
11:55Factbox-La politique rigide de zéro-COVID-19 de la Chine commence à dégeler
ZR
11:52Les travaux du port indien d'Adani vont reprendre après la suspension des protestations des pêcheurs
ZR
11:45Kering-ubs abaisse sa recommandation à "neutre" contre "acheter"…
RE
11:45Les filles disparues de Chibok sculptées en argile dans un projet artistique au Nigeria
ZR
11:44L'Ouganda maintient son principal taux de prêt après la baisse de l'inflation
ZR
Dernières actualités "Économie"