Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     

Laurent Pignot

Analyste
Suivre
Diplomé de Montpellier Business School et de Paris 1-Sorbonne, passé par les univers de la banque et de l'assurance, Laurent Pignot entretient une telle passion pour les cryptomonnaies qu'il ambitionne, un jour, de lancer un média dédié à la vulgarisation de ces actifs alternatifs. Ce qui attire ce fan de sport et de gastronomie ? En bon représentant de sa génération, la dimension décentralisée et désintermédiée de ces devises. Ce qui l'anime ? L'adrénaline liée au jeu de l'investissement.

Elon Musk retourne sa veste sur le Bitcoin

28/07/2022 | 11:03

La cryptosphère regorge d’actualités croustillantes quotidiennement. Pour vous tenir au courant des principales informations qui gravitent autour de ce secteur, je vous condense l’essentiel des news les plus importantes de ces derniers jours.



  • Coinbase, l’une des principales plateformes d’échange de cryptommonnaies, continue de faire des vagues dans la cryptosphère. Trois employés de la société, dont l’ancien chef de produit de Coinbase Ishan Wahi, sont poursuivis en justice pour motif “d’utilisation d’informations confidentielles afin de commettre un délit d’initié sur des crypto-actifs”. La peine maximale encourue est de 20 ans d’emprisonnement pour les trois protagonistes. Mais ce n’est pas tout. La SEC, le gendarme boursier américain, a récemment ouvert une enquête concernant la commercialisation de titres qui n’auraient pas été enregistrés légalement au préalable auprès des régulateurs. Coinbase entame donc un bras de fer avec les régulateurs dans un contexte de marché compliqué pour les plateformes d’échange.

  • Le fantasque patron de Tesla, Elon Musk, a annoncé avoir vendu 75% des bitcoins que détenait le constructeur automobile dans sa trésorerie. Pour rappel, la société avait révélé en février 2021 avoir investi l’équivalent de 1,5 milliard de dollars en bitcoins. Mais Musk a récemment annoncé avoir converti les trois quarts de ses bitcoins en monnaie fiduciaire soit l’équivalent de 936 millions  de dollars. Tesla a déclaré que ses actifs numériques étaient tombés à 218 millions de dollars et qu'une dépréciation de bitcoin avait nui à la rentabilité du constructeur au deuxième trimestre. Le milliardaire a indiqué que dans cette vente “ il ne faut pas y voir quelconque verdict sur le Bitcoin [...] et nous n’avons vendu aucun de nos dogecoins”. Nous ne sommes donc pas à l’abri, encore et toujours, de moult soubresauts entre Elon Musk et la devise numérique dans un avenir proche.

  • Le géant sud coréen Samsung a annoncé lancer un nanoprocesseur (3 nanomètres) nouvelle génération qui va drastiquement améliorer les performances des machines de minage. La taille de la puce est réduite de 16% et devrait, théoriquement, selon l’entreprise, réduire jusqu’à 45% la consommation d'électricité et devrait être 23% plus performante que la précédente version de puce proposée par Samsung. Une prouesse technique qui aura de quoi séduire les mineurs professionnels et particuliers avides  de cryptomonnaies.

  • Le célèbre jeu Minecraft de Microsoft n’est pas fan des NFT. Le studio a partagé un article de presse concernant les modifications à venir sur les conditions d’utilisation, et les NFT n’en font pas partie. Au contraire, il est spécifié que Minecraft interdira la technologie de la blockchain sur les serveurs qui sont gérés indépendamment par les fans et créateurs, et interdira aussi l’utilisation d’images de Minecraft pour créer des NFT.

  • On reste dans la sphère NFT avec Square Enix, le célèbre éditeur japonais de jeux vidéo, qui a annoncé avoir conclu un partenariat avec la société de jeux blockchain Enjin afin de lancer une série de NFT basés sur l’incontournable franchise Final Fantasy. Les fans pourront ainsi collectionner des cartes et figurines physiques à l'effigie de personnages légendaires de la franchise tout en obtenant un NFT adossé à l’une des cartes obtenue dans les packs. Le lancement de cette collection est prévu pour 2023.

  • Vitalik Buterin, le co-fondateur de Ethereum, a annoncé, à l’occasion de la conférence de la communauté Ethereum (EthCC) à Paris, qu' après la migration du modèle de consensus de minage de la preuve de travail vers la preuve d’enjeu, qu’Ethereum ne serait qu’à 55% de ses objectifs finaux. Cette migration tant attendue devrait avoir lieu le 19 septembre 2022 et sera suivie quatre aux mises à niveau qui devraient permettre à Ethereum, au final, de traiter 100 000 transactions par seconde contre 15 à l’heure actuelle. Des annonces qui ont de quoi faire saliver les aficionados concernant l’évolution de la blockchain Ethereum dans les prochains mois.

  • Voyager Digital, en faillite à la suite du défaut de paiement du fonds Three Arrow Capital, rejette l’offre du milliardaire Sam Bankman Fried pour sauver l'entreprise. FTX et Alameda Ventures ont proposé de racheter les actifs de la plateforme en faillite pour permettre de débloquer les fonds gelés des utilisateurs. Deux subtilités notoires ont été évoquées dans la proposition de SBF : 
  1. Les clients de Voyager récupéreront les fonds en ouvrant un compte sur FTX 
  2. L’offre de rachat n’inclue pas les prêts litigieux accordés à Three Arrows Capital

    Les avocats de Voyager ont rejeté l’offre en indiquant qu’il s’agissait d’une offre trop basse déguisée en sauvetage façon chevalier blanc. La direction a estimé que leur propre plan de relance serait plus bénéfique pour les clients mais reste prête à “analyser chaque proposition sérieuse''.
  • Finissons ce Crypto Recap par une actualité insolite. Le fondateur de l’arnaque “My Big Coin” Randall Crater risque de passer le restant de sa vie en prison après avoir vécu quelques années dans le luxe.  L’homme a été reconnu coupable de huit chefs de fraude après avoir arnaqué des investisseurs pour plus de 6 millions de dollars en commercialisant une monnaie virtuelle frauduleuse entre 2014 et 2017. Carter avait faussement affirmé que ces monnaies virtuelles étaient soutenues par 300 millions de dollars en or, pétrole et autres actifs, et avait même évoqué un faux partenariat avec Mastercard pour donner plus de crédibilité à son arnaque. En tout, Carter aurait détourné, d’après la justice américaine, plus de 6 millions de dollars de fonds d’investisseurs pour les dépenser dans de l’art, des bijoux et des antiquités. Mais l’heure des comptes à sonner, Carter sera jugé et condamné le 27 octobre, et My Big Coin sera ajouté à la longue liste des projets frauduleux de la cryptosphère.

L’évolution du Top 20 des cryptomonnaies en termes de capitalisation sur une semaine.
(Cliquez sur la heatmap ci-dessous pour mieux visualiser les variations)

Source : Quantify

© Zonebourse.com 2022