Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésMarchésForexCryptomonnaiesMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCybersécuritéCommuniqués

En 10 ans, le smartphone a tout changé

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
24/12/2019 | 08:25

(Zonebourse avec Reuters) Lorsque le premier iPhone d'Apple est arrivé sur le marché en 2007, tout le monde n'était pas convaincu qu'il supplanterait le téléphone à clapet. Lorsque le système logiciel Android de Google est arrivé un an plus tard, le BlackBerry semblait encore promis à un bel avenir.

Mais en 2010 avec l'iPhone 4, son écran haute résolution, son design épuré et sa caméra frontale, l'affaire a vite été pliée. Voici dix raisons pour lesquelles le smartphone a envahi nos vies sur la décennie écoulée.

Expéditions de smartphones

Accessible n'importe où

Aujourd'hui, quelque 5 milliards de smartphones sont utilisés dans le monde, selon Canalys Research. Le nombre total d'abonnements à Internet a grimpé en flèche, passant de 1,3 milliard en 2010 à 7,2 milliards dans le monde, dont la grande majorité sont des abonnements à des services mobiles, selon les données de l'ITU. L'explosion de la connectivité a été particulièrement spectaculaire dans les pays en développement, où il y a maintenant plus de connexions mobiles que d'individus.

Abonnements au haut débit mobile

 

La Tech à tout prix

L'ex-acteur de niche Apple est désormais l'une des entreprises les mieux valorisées au monde grâce à l'iPhone. Les cinq plus grandes entreprises technologiques du Fortune 500 - Apple, Amazon.com, Google, Microsoft et Facebook - affichent actuellement une capitalisation boursière cumulée de 4700 milliards de dollars, contre environ 800 milliards de dollars pour les cinq premières en 2010. Tout cela n'est pas dû qu'au smartphone. Mais les technologies et services liés au mobile ont représenté près de 4000 milliards de dollars d'activité économique en 2018, selon la GSMA.

Des applications pour tout

Que ce soit pour appeler un taxi, commander de la nourriture, jouer à un jeu, trouver une date, écouter de la musique ou faire des courses, il est fort probable que nous utilisions une application qui n'existait même pas en 2010. La plupart des applications les plus populaires sont gratuites, mais les consommateurs devraient quand même dépenser plus de 120 milliards de dollars dans les magasins d'applications en 2019, selon App Annie, une société d'analyse d'applications mobiles.

Addiction au défilement

Le défilement sans fin sur Facebook, Instagram, Twitter et d'autres applications de médias sociaux consomme maintenant 34 minutes de la journée de chaque adulte américain, selon Nielsen. Moins de gens s'assoient sur le canapé pour regarder la télévision en direct à des heures fixes, et les annonceurs doivent s'adapter. Les dépenses publicitaires mobiles ont dépassé celles de la télévision pour la première fois en 2018 en termes de pourcentage de part de marché aux États-Unis, selon la société de recherche eMarketer. Il faut aussi remercier le smartphone pour les influenceurs Instagram, la " sextorsion " et les "fake news".

Souriez, vous êtes filmés

Selon la Camera & Imaging Products Association (CIPA), les ventes mondiales d'appareils photo numériques ont chuté d'un record de 121 millions d'unités en 2010 à seulement 19 millions en 2018. Désormais, les téléphones les plus récents multiplient les objectifs et les logiciels de pointe pour obtenir la photo parfaite. La caméra frontale est particulièrement sollicitée : Google estime que ses appareils Android prennent 93 millions de selfies chaque jour.

Ventes d'appareils photo numériques

Où suis-je ?

La technologie de repérage par satellite connue sous le nom de GPS, combinée à l'information provenant des tours de téléphonie cellulaire et des réseaux Wi-Fi, a fait des téléphones intelligents des appareils de repérage incroyablement puissants. Google Maps et ses cousins moins répandus permettent même aux personnes les plus mal orientées de trouver facilement leur chemin dans des endroits peu familiers.

Pour les personnes soucieuses de leur vie privée, en revanche, c'est un désastre : les fournisseurs de smartphone et les fabricants d'applications enregistrent régulièrement les mouvements des abonnés et vendent ces données aux annonceurs, un marché de 20 milliards de dollars par an. Les données sont "anonymisées", mais comme l'ont révélé de nombreuses études et une enquête récente du New York Times, il est souvent facile d'identifier qui se trouve derrière le point sur la carte. Près de 50% des entreprises interrogées par Verizon cette année utilisaient ou prévoyaient d'utiliser bientôt des outils de gestion des smartphones pour suivre leurs employés.

Une encyclopédie dans la poche

L'édition 2010 de la vénérable Encyclopedia Britannica, en 32 volumes et 129 livres, s'est avérée être la dernière. Mais un nombre incalculables de disputes de comptoir ou débats de salle à manger peuvent désormais être réglés sur place : Wikipédia est consultée plus de 240 millions de fois par jour.

Mortel divertissement

En 2018, sur le seul territoire des États-Unis, 2628 accidents mortels ont impliqué un conducteur distrait, et parmi ces accidents mortels, environ 13% impliquaient l'utilisation d'un téléphone portable, selon la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA).

La fin du porte-monnaie

Apple Pay et Google Pay ne sont pas encore entrées dans les mœurs des consommateurs américains, mais la Chine pourrait montrer la voie. Alipay et WeChat pay, les deux grands services de paiement pour smartphones en Chine, ont atteint un taux d'adoption combiné de plus de 80% depuis leur lancement vers le début de la décennie, selon une étude de Bain. Le QR code constelle maintenant certaines vitrines. En Chine, les nécessiteux s'y sont mis aussi : ils préfèrent parfois des versements WeChat Pay ou Alipay à de l'argent liquide.

Allo quoi !

Parmi les principales victimes de l'ère des smartphones, on trouve le bon vieil appel téléphonique : les omniprésentes applications de messagerie les ont supplantés avec leurs fonctionnalités vidéo, leurs images animées ou leurs icones. Au Royaume-Uni, par exemple, le nombre total de minutes consacrées aux appels vocaux est passé de 254 milliards en 2013 à 206 milliards en 2018, et le nombre de messages texte a chuté de 129 milliards à 74 milliards au cours de la même période, selon l'Ofcom. L'utilisation des données mobiles, quant à elle, a presque été multipliée par neuf entre 2013 et 2018. Le nombre d'emojis disponibles a presque triplé depuis 2010, pour atteindre près de 3000. 

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALPHABET INC. -0.52%1516.99 Cours en différé.13.85%
AMAZON.COM, INC. -0.79%2153.1 Cours en différé.16.52%
APPLE INC. -1.03%320.3 Cours en différé.9.08%
FACEBOOK -1.34%214.58 Cours en différé.4.55%
TWITTER 0.72%39.05 Cours en différé.21.84%
VERIZON COMMUNICATIONS -0.22%58.09 Cours en différé.-5.18%

La Rédaction
© Zonebourse.com 2019
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Forex"
11:31CHINE : chute de 92% des ventes de voitures sur la 1ère quinzaine de février
AW
11:11Le Danemark ne croit pas à un accord sur le budget de l'UE
RE
11:09ITALIE : commandes à l'industrie en forte hausse en décembre
AW
11:07L'euro reprend des couleurs face au dollar, aidé par les PMI
AW
10:25FRANCE : l'activité du secteur privé se redresse en février
AW
10:23UE : Toujours pas d'accord sur le montant de la Pac
RE
10:01ZONE EURO : indice PMI Services Flash meilleur qu'attendu à 52.8
10:01FRANCE : la croissance de l'activité du secteur privé a accéléré en février
DJ
10:00ZONE EURO : indice PMI Manufacturier Flash meilleur qu'attendu à 49.1
10:00Zone euro - indice pmi flash manufacturier à 49,1 en fevrier (consensus 47,5; janvier 47,9)
RE
Dernières actualités "Forex"