Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
903
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

En bourse, des sorcières pour le goûter

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
18/09/2020 | 09:11

Sur les marchés occidentaux, la plupart des indices boursiers ont effacé leurs gains de la semaine. Cette séance de vendredi sera donc déterminante pour la couleur hebdomadaire finale. Ça tombe bien, puisque le cycle boursier estival s'achève ce soir avec les "quatre sorcières", la séance de compensation trimestrielle. La situation a l'air moins épouvantable vue depuis la Bourse que depuis Pôle Emploi.

Les remous qui secouent actuellement les valeurs technologiques richement valorisées aux États-Unis sont sans doute l'un des événements boursiers les plus rationnels d'une année 2020 atypique. Après tout, il est plutôt logique, je dirais presque sain, qu'une consolidation intervienne après un incroyable rallye haussier. Et ne croyez pas les prophètes qui répétaient à l'envi "je vous l'avais dit" parce qu'à ma connaissance, personne n'avait envisagé, à la fin de l'hiver dernier, qu'un tel scénario haussier puisse se produire. En tout cas pas aussi vite.

En France, les indices ont aussi leurs vedettes. Le bureau d'études AlphaValue les avait baptisées les "KHOL", pour "Kering, Hermès, L'Oréal et LVMH". Si leur parcours 2020 est moins flamboyant que celui des années précédentes, les quatre actions n'en sont pas moins toutes en territoire positif (le CAC40 perd toujours 15,7% en 2020). Combien pèsent-elles désormais dans l'indice ? 20% ? 25% ? 30% ? En réalité, elles émargent à 33% précisément, c’est-à-dire environ 526 Mds€ de capitalisation cumulée sur 1 600 Mds€ (sans vouloir vous mettre le bourdon, c'est exactement la capitalisation d'Apple en solo). Pas étonnant que les gérants actifs soient incapables de battre un ETF CAC40 : ils n'ont pas la possibilité de concentrer suffisamment leur exposition, comme le souligne AlphaValue.

La phase de flottement traversée par les indices n'empêche pas la multiplication des opérations financières, comme si les entreprises avaient retenu leurs coups jusqu'en septembre en attendant d'avoir suffisamment de visibilité sur l'impact du coronavirus. En réalité, c'est exactement ce qu'elles ont fait. Vu l'embouteillage, elles doivent avoir une vision assez optimiste de l'avenir. Même le marché des introductions en bourse se réveille. Unity, LoanDepot et même TikTok sont en vue aux Etats-Unis, après l'arrivée en fanfare de Snowflake, dont le cours s'est envolé de 130% mercredi pour sa première journée de cotation.

Dans le même temps, les chiffres de l'emploi peinent à suivre les trajectoires boursières. Et ce ne sont pas les dernières annonces qui vont rassurer. En France, les PSE sont en hausse de 58% par rapport à la même période de 2019 et les annonces continuent à plomber l'ambiance, comme celle de Bridgestone et son usine de Béthune hier. La route du retour au plein emploi sera longue, et pas seulement en Europe : même Jerome Powell l'a dit cette semaine.

En bourse, c'est la journée des quatre sorcières aujourd'hui, c’est-à-dire le dernier jour du trimestre boursier (3e vendredi des mois clôturant un trimestre), synonyme d'expiration des options et "futures" sur les indices et les actions (respectivement à 16h00 et 17h30 pour le CAC40). Ces sorcières n'effraient plus grand monde, mais en ces périodes un peu heurtées, qui sait ce qui pourrait se passer ? Le CAC40 perdait 0,1% à 5032 points après dix minutes de cotations. 

Les temps forts économiques du jour

A suivre aujourd'hui, les prix à la production allemands (8h00), les salaires trimestriels en France (8h45), les ventes de détail britanniques (10h30) puis aux Etats-Unis l'indice de confiance de l'Université du Michigan et l'indice des indicateurs avancés du Conference Board (16h00).

Chahuté ces dernières 48h00, l'euro remonte à 1,185 USD. L'once d'or retrouve aussi quelques couleurs à 1952 USD. Le pétrole se redresse nettement à 43,52 USD le baril de Brent et à 41,15 USD le baril WTI après une rencontre des membres de l'OPEP au cours de laquelle ils ont réitéré leur intention de contrôler la production tant que la demande restera affectée. Sur le marché de la dette souveraine, le rendement du T-Bond ressort à 0,68% sur 10 ans. Le Bitcoin navigue toujours autour des 10 900 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Alstom : J.P. Morgan passe de neutre à surpondérer avec un objectif de cours relevé de 44 à 52 EUR.
  • Arkema : HSBC relève son objectif de cours de 84 à 100 EUR.
  • Continental : AlphaValue reste à accumuler avec un objectif de cours ajusté de 101,40 à 99,50 EUR.
  • Elior : Berenberg passe de conserver à acheter en visant 5,50 EUR.
  • Epiroc : Berenberg démarre le suivi à conserver en visant 140 SEK.
  • GTT : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 98 à 100 EUR.
  • Hella : Goldman Sachs reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 46 à 51 EUR.
  • Just Eat Takeaway : J.P. Morgan reste à surpondérer avec un objectif de cours réduit de 14 195 à 14 000 GBp.
  • Kerry Group : Morgan Stanley passe de pondération en ligne à surpondérer en visant 130 EUR.
  • Neoen : Oddo BHF passe de neutre à alléger en visant 32,70 EUR.
  • Pennon : HSBC reprend le suivi à surperformance en visant 1150 GBp.
  • Royal Vopak : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 56 à 58 EUR.
  • Sandvik : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 200 à 235 SEK.
  • Sartorius AG : AlphaValue reste à la vente avec un objectif de cours relevé de 273,40 à 289 EUR.
  • Stora Enso : SEB Equities passe de conserver à acheter en visant 16,50 EUR.
  • TeamViewer : Exane BNP Paribas démarre le suivi à surperformance en visant 60 EUR.

L’actualité des sociétés

En France

Les informations du Wall Street Journal laissent penser que LVMH a demandé le soutien de Bercy pour se désengager de l'acquisition de Tiffany, mais que Bruno Le Maire aurait rejeté la demande. Engie repousse l'offre d'achat de sa participation de Suez par Veolia, mais laisse la porte ouverte à un projet plus généreux. Axa conteste un jugement lui ordonnant d'indemniser cinq restaurateurs. Le London Stock Exchange a décidé d'entrer en négociations exclusives avec Euronext pour la vente de la totalité de Borsa Italiana, l'opérateur de la Bourse de Milan, également propriétaire d'autres entités dont la chambre de compensation CC&G et la plateforme MTS. Jean-Christophe Rufin est nommé président de la Fondation Sanofi Espoir.Les actionnaires de Faurecia acceptent une clause d'incessibilité de 6 mois de leurs actions, dans le cadre de la distribution des titres de l'équipementier en parallèle du rapprochement entre Peugeot et Fiat Chrysler. Ipsen publie de nouvelle données positives sur Somatuline lors de l'ESMO. Gecina renforce son management. Wendel lance une augmentation de capital réservée à ses salariés. Sensorion veut lever 30 M€ par placement privé. Le directeur financier de Valneva part à la retraite. Hoffmann Green Cement va fournir du ciment pendant 5 ans pour les systèmes préfabriqués en béton décarboné de KP1. Rubis, Novacyt, Global Bioenergies, Genkyotex, Carbios, OSE Immuno, Umanis, Genoway, Witbe, Onxeo ont publié leurs comptes.

Dans le monde

ByteDance proposerait d'introduire TikTok Global (le nom trouvé pour l'entité chapeautant les branches anglo-saxonnes) en bourse, en plus de l'accord avec Oracle et d'une possible participation de Walmart, pour convaincre Washington de laisser l'entreprise poursuivre ses activités aux États-Unis. La fusion de CaixaBank et Bankia approuvée par les directions des deux banques espagnoles, avec une parité de 0,6845 Caixa pour 1 Bankia. Boeing nomme un directeur de la stratégie, Marc Allen. Enel a reçu une offre ferme de Macquarie Infrastructure pour l'acquisition de sa participation de 50% dans la société de télécommunications Open Fiber, pour 2,65 Mds€ hors dette. Unity Software se prépare à entrer en bourse à Wall Street, tandis que LoanDepot serait également sur les rangs, mais à un stade moins avancé. Le fonds Apollo lorgnerait le spécialiste allemand des plastiques Covestro, que Bayer avait mis en bourse en 2015, croit savoir Bloomberg. Le patron de Moderna pense que les résultats de l'étude de phase III sur son candidat-vaccin Covid-19 seront disponibles fin octobre, ou plus vraisemblablement en novembre. Apple part à la conquête de l'Inde le 23 septembre avec la lancement de son magasin en ligne. Ericsson rachète CradlePoint pour 1,1 Md$. Emmi acquiert Indulge Desserts aux Etats-Unis. Vifor Pharma cède sa filiale genevoise OM Pharma à Optimus Holding pour 435 MCHF.

Ça publie. Fonterra, Juventus, Aevis Victoria, Bassac, Catering International

 Lectures

Retrouvez la chronique en podcast : 



Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALSTOM 2.96%41.35 Cours en temps réel.-2.08%
APPLE INC. -0.61%115.04 Cours en différé.56.70%
ARKEMA 0.11%89.72 Cours en temps réel.-5.26%
AXA 2.02%14.972 Cours en temps réel.-40.37%
BANKIA, S.A. 1.80%1.1585 Cours en différé.-39.11%
BASSAC -0.68%43.6 Cours en temps réel.-7.63%
BAYER AG 0.22%42.425 Cours en différé.-41.73%
CAIXABANK, S.A. 1.57%1.717 Cours en différé.-38.63%
CARBIOS 0.64%31.4 Cours en temps réel.231.22%
CATERING INTERNATIONAL SERVICES 1.90%9.66 Cours en temps réel.-27.37%
COVESTRO AG 0.87%43.98 Cours en différé.6.10%
ELIOR GROUP 3.46%3.71 Cours en temps réel.-71.68%
ENGIE 1.38%11.365 Cours en temps réel.-21.08%
EPIROC AB 8.34%135.75 Cours en différé.18.71%
EURONEXT N.V. -0.16%93.55 Cours en temps réel.28.77%
FAURECIA SE -2.07%37.88 Cours en temps réel.-21.13%
FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES N.V. 1.20%11.1 Cours en différé.-15.87%
FONTERRA CO-OPERATIVE GROUP LIMITED 0.92%4.39 Cours en clôture.9.20%
GECINA -0.18%110.7 Cours en temps réel.-30.64%
GENOWAY 2.93%3.16 Cours en temps réel.152.80%
GTT - GAZTRANSPORT ET TECHNIGAZ 0.46%87.5 Cours en temps réel.2.46%
HELLA GMBH & CO. KGAA -0.72%41.64 Cours en différé.-15.61%
HERMÈS INTERNATIONAL 1.40%825 Cours en temps réel.23.84%
IPSEN -1.54%80 Cours en temps réel.1.27%
JUST EAT TAKEAWAY.COM N.V. -1.65%101.2 Cours en différé.23.11%
KERING SA -3.15%556 Cours en temps réel.-4.99%
KERRY GROUP PLC 1.12%108.4 Cours en différé.-2.43%
L'ORÉAL 1.16%288.6 Cours en temps réel.9.32%
LONDON STOCK EXCHANGE PLC -0.92%8438 Cours en différé.8.88%
LVMH MOËT HENNESSY - LOUIS VUITTON SE 0.19%428 Cours en temps réel.3.33%
MODERNA, INC. -0.44%70.53 Cours en différé.260.58%
NEOEN 0.56%45.15 Cours en temps réel.46.12%
NOVACYT 8.75%13.18 Cours en temps réel.7,698.82%
ONXEO S.A. 1.81%0.675 Cours en temps réel.21.62%
ORACLE CORPORATION 0.35%59.9 Cours en différé.13.06%
OSE IMMUNOTHERAPEUTICS 7.76%7.5 Cours en temps réel.102.70%
PENNON GROUP PLC 0.59%1023 Cours en différé.-0.20%
PEUGEOT SA 1.20%16.5 Cours en temps réel.-22.54%
RUBIS 2.14%30.6 Cours en temps réel.-44.11%
SANOFI 0.24%82.94 Cours en temps réel.-7.45%
SARTORIUS AG -1.21%327 Cours en différé.86.86%
SENSORION -1.59%1.24 Cours en temps réel.46.75%
STORA ENSO OYJ -1.77%13.075 Cours en différé.0.85%
SUEZ SA 0.22%15.685 Cours en temps réel.16.31%
TIFFANY & CO. 0.73%123.54 Cours en différé.-7.56%
UMANIS S.A. -1.34%5.9 Cours en temps réel.2.43%
VEOLIA ENVIRONNEMENT 1.28%17.35 Cours en temps réel.-26.82%
VIFOR PHARMA 0.27%112.8 Cours en différé.-36.14%
WALMART INC. 0.21%143.85 Cours en différé.21.05%
WENDEL 1.97%83 Cours en temps réel.-29.96%
WITBE -1.97%7.98 Cours en temps réel.175.17%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader