Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
897
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

En bourse, retour à la cote d'alerte ?

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
15/10/2020 | 09:05

Personne ne veut d'un second confinement, mais il va falloir faire des efforts considérables dans les semaines à venir pour éviter que la situation ne dégénère. Les places boursières semblent avoir entendu le message et adoptent une approche plus prudente en ce milieu de semaine. La multiplication des inconnues pèse assez logiquement sur la tendance.

Les marchés financiers ploient à nouveau sous le poids des nouvelles contaminations au coronavirus. Cette semaine, le décompte européen dépasse à nouveau le décompte américain et les exécutifs durcissent les mesures de distanciation physique en même temps que leurs discours. Plusieurs gouvernements ont appelé les jeunes à prendre leurs responsabilités, pour limiter la circulation de la pandémie.

Un message compliqué à faire passer : après tout, le virus affecte peu leur santé, sauf cas exceptionnel. Si vous avez un ado à la maison, vous voyez peut-être de quoi je parle. Hier soir, numéro un a déboulé dans la cuisine après les déclarations d'Emmanuel Macron. "Tu crois qu'ils vont annuler Halloween ?", a-t-il lancé avec angoisse avant de reprendre "Nan mais tu comprends, on a prévu une soirée avec des potes". "Hum, combien la soirée et où et jusqu'à quelle heure ?", répondis-je classiquement. "Je sais pas encore où c'est, on sera une trentaine et t'auras pas besoin de venir me chercher, je dors là-bas". Réponse du père habitué à botter en touche : "C'est pas raisonnable 30, ce sera peut-être même interdit ou limité à 6, donc on verra". "Six, hein", a-t-il répondu en s'éloignant avec un sourire en coin qui montrait bien qu'il faudra que je sois bien plus convaincant que ça pour empêcher 30 ados de se réunir. C'est à ce moment-là que numéro 2 est arrivée : "Papa, ils vont quand même pas annuler Halloween ?".

Les préoccupations des jeunes ne sont pas celles de leurs parents ni de leurs grands-parents, et c'est bien naturel. D'autant qu'on est en train de leur confisquer une partie de leur éducation. C'est un sujet que la sphère financière aborde de plus en plus. Des gérants et des chefs d'investissement pionniers ont depuis longtemps fléché l'éducation comme une thématique majeure pour le moyen terme, souvent au même titre que les préoccupations environnementales. Dernièrement, j'ai vu circuler beaucoup de commentaires de professionnels de la finance sur ce point. Le sujet est d'autant plus chaud que la formation a été l'un des secteurs les plus pénalisés par les restrictions. La banque UBS a d'ailleurs classé l'éducation parmi ses trois thématiques de long terme préférées pour "investir dans le futur de l'être humain". Le patron de l'investissement d'Unicredit, Erik Nielsen, a tout récemment exhorté l'Europe à investir massivement dans l'éducation, pour préparer les générations futures au monde de demain et rattraper le retard accumulé sur les Etats-Unis et l'Asie en matière d'innovation. Vous pourrez trouver quelques éléments de contexte et des idées d'entreprises exposées dans la liste thématique "Enseignement" que nous avions réalisée l'année dernière.

Dans l'actualité financière plus immédiate et au risque de se répéter, la remontée du coronavirus, l'absence de plan de soutien économique bipartisan aux Etats-Unis, les publications de résultats des entreprises, le Brexit et l'élection présidentielle américaine restent les déterminants majeurs de l'évolution des indices. Outre les résultats de quelques sociétés emblématiques, la séance du jour sera dominée par le sommet de l'UE sur le Brexit et par un duel télévisé à distance ce soir entre Donald Trump et Joe Biden, qui doivent chacun répondre à des questions d'électeurs à la même heure, mais sur des chaînes différentes.

Le CAC40 perdait 1,26% à 4879 points peu après l'ouverture. 

Les temps forts économiques du jour

Les principaux indicateurs du jour seront annoncés aux Etats-Unis avec l'indice Empire State et l'indice Philly Fed d'octobre en même temps que les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30), avant les stocks pétroliers (17h00). Ce matin, la Chine a fait état d'une inflation de 1,7% en septembre, pour un consensus positionné à 1,9%.

L'euro et le dollar se neutralisent à 1,1741 USD. L'once d'or évolue juste sous les 1900 USD. Le pétrole se stabilise après ses gains de la veille, à 43,36 USD le Brent et à 41,10 USD le WTI. Le rendement du T-Bond redescend à 0,71% sur 10 ans. Le Bitcoin perd un peu de terrain à 11 382 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Adidas : Baader Helvea reste à accumuler avec un objectif de cours relevé de 270 à 305 EUR.
  • Air Liquide : Berenberg reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 120 à 128 EUR.
  • Amplifon : Morgan Stanley démarre le suivi à pondération en ligne en visant 35 EUR.
  • Autoneum : Credit Suisse relève son objectif de cours de 130 à 154 CHF.
  • EasyJet : Liberum reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 600 à 500 GBp.
  • Next : Citigroup passe de vendre à neutre en visant 6300 GBp.
  • Bouygues investit dans PowiDian. 
  • Transgene et BioInvent présenteront des données sur BT-001 à la conférence de la société de l'immunothérapie du cancer.
  • Total renforce son partenariat avec Adani dans les renouvelables en Inde.
  • Norsk Hydro : Deutsche Bank passe de conserver à acheter en visant 33 NOK.
  • Sika : Baader Helvea passe d'accumuler à alléger malgré un objectif de cours ajusté de 205 à 241 CHF.
  • SIG Combibloc : UBS relève son objectif de cours de 18,50 à 28 CHF.
  • TalkTalk : Jefferies passe de sousperformance à conserver en vidant 97 GBp.

L’actualité des sociétés

En France

Crédit Agricole et Banco BPM auraient signé un accord de confidentialité pour discuter d'un rapprochement. Un consortium d'investisseurs européens conduit par Xavier Niel et Léon Bressler a appelé jeudi au rejet du projet de réorganisation d'Unibail-Rodamco-Westfield. Sans surprise, Nicolas Hieronimus va prendre la direction générale de L'Oréal à compter du 1er mai 2021, Jean-Paul Agon devenant président. Publicis dépasse les attentes au 3e trimestre. Vivendi a pris acte de la décision de justice de ne pas faire droit à sa demande de convocation rapide d'une assemblée générale de Lagardère et va faire appel. Airbus vend 4 A320 à la compagnies grecque Sky Express. Veolia émet 2 Md€ de dette hybride. Abionyx lève 1,86 M€ dans un placement privé à 0,69 EUR par action. Delta Drone signe un contrat dilutif (ORNAN et BSA) avec Yorkville pour 25 M€. Groupe ADP accuse un trafic en baisse de 60,6% en septembre. Avec Bluescreen, Groupe LDLC veut se développer dans l'infogérance informatique. Noxxon améliore et accroît son accord de financement avec Atlas. CGG annonce le lancement d'un nouveau programme de retraitement de données sismiques dans le Golfe du Mexique. Un décès encore inexpliqué lors d'une phase II/III de Lysogène dans la MPS IIIA, qui ne remet pas pour l'heure en cause l'essai. DBT résilie son contrat d'OCA avec le fonds EHGOS. Hoffmann Green Cement fournira son ciment bas carbone à LG Béton sur un chantier parisien. La reprise projetée par ASIT Biotech échoue. Adamo déploie la solution Ekinops FlexRate. Eurasia Foncière retarde la publication de ses comptes. La Française des Jeux, La Française de l'Energie, EOS Imaging, HighCo, 1000Mercis, GL Events, Catana, Gevelot, Drone Volt, Les Hôtels Baverez, Vilmorin, Supersonic Imagine, Prodware, Gensight, Median Technologies, Audiovalley, ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Roche confirme ses perspectives 2020 malgré des chiffres a priori décevants au troisième trimestre. Elon Musk a annoncé une baisse de prix de la Model S de Tesla, de 71 990 à 69 420 USD aux Etats-Unis. Metro AG relève sa prévision d'Ebitda 2020 après des performances plus solides que prévu. Le spécialiste du plastique recyclé Loop Industries dément les allégations du fonds baissier Hindenburg Research selon lesquelles sa technologie de recyclage du plastique n'est pas aussi novatrice que ce que l'entreprise clame. Selon les informations obtenues par Reuters, la Maison-Blanche songe à inclure la fintech chinoise Ant Group dans sa "liste noire" du commerce. Big Hit Entertainment, le label coréen qui gère notamment les stars de la K-Pop BTS, part dans tous les sens pour son entrée en bourse.

Ça publie. Roche, LVMH, Rio Tinto, Morgan Stanley, Intuitive Surgical, Fast Retailing, The Charles Schwab, Kinnevik, Mondi, Publicis

Lectures



Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
1000MERCIS -0.31%15.95 Cours en temps réel.-28.89%
ABIONYX PHARMA SA 10.53%0.829 Cours en temps réel.127.60%
AIR LIQUIDE -1.98%131.35 Cours en temps réel.5.63%
AIRBUS SE 1.13%66.94 Cours en temps réel.-49.59%
AMPLIFON S.P.A. 0.62%32.39 Cours en différé.25.55%
ASIT BIOTECH SA -4.73%0.161 Cours en différé.-47.88%
AUDIOVALLEY 6.99%4.44 Cours en temps réel.-4.60%
BANCO BPM S.P.A. 3.08%1.6715 Cours en différé.-20.04%
BOUYGUES 0.26%31.03 Cours en temps réel.-18.61%
CATANA GROUP 2.13%2.155 Cours en temps réel.-51.27%
CGG 2.78%0.584 Cours en temps réel.-80.37%
CRÉDIT AGRICOLE SA 0.68%7.436 Cours en temps réel.-42.65%
DBT 4.46%0.1755 Cours en temps réel.-59.88%
DELTA DRONE 0.00%0.0264 Cours en temps réel.-49.43%
DRONE VOLT -4.69%0.305 Cours en temps réel.228.54%
EASYJET PLC 5.67%521.4 Cours en différé.-65.36%
EKINOPS -1.34%5.91 Cours en temps réel.-9.38%
EURASIA FONCIÈRE INVESTISSEMENTS -0.55%0.18 Cours en temps réel.-18.18%
FAST RETAILING CO., LTD. -0.25%73150 Cours en clôture.12.54%
GENSIGHT BIOLOGICS S.A. -2.60%4.68 Cours en temps réel.93.36%
GL EVENTS -1.53%7.07 Cours en temps réel.-70.15%
GROUPE ADP 7.94%89.05 Cours en temps réel.-52.36%
GROUPE LDLC 0.00%29.8 Cours en temps réel.133.73%
HIGHCO SA -1.64%4.8 Cours en temps réel.-19.74%
KINNEVIK AB 0.01%379.75 Cours en différé.65.81%
L'ORÉAL -0.07%290.6 Cours en temps réel.9.28%
LA FRANÇAISE DE L'ENERGIE -3.29%14.7 Cours en temps réel.-18.50%
LAGARDÈRE SCA -1.12%22.94 Cours en temps réel.19.40%
LES HÔTELS BAVEREZ S.A. 0.00%50 Cours en temps réel.-20.63%
LOOP INDUSTRIES, INC. -4.26%6.635 Cours en différé.-30.10%
LVMH MOËT HENNESSY - LOUIS VUITTON SE -0.62%430.2 Cours en temps réel.4.37%
LYSOGENE -0.96%2.07 Cours en temps réel.15.15%
METRO AG 0.24%8.5 Cours en différé.-40.91%
MONDI PLC -0.31%1602.5 Cours en différé.-9.31%
MORGAN STANLEY 1.55%51.735 Cours en différé.-0.33%
NEXTERA ENERGY 0.85%302.13 Cours en différé.23.70%
NORSK HYDRO ASA -0.38%26.1 Cours en différé.-19.73%
NOXXON PHARMA N.V. -3.45%0.4335 Cours en temps réel.-26.12%
PRODWARE -0.72%5.5 Cours en temps réel.-27.27%
PUBLICIS GROUPE SA -0.95%31.15 Cours en temps réel.-22.20%
SIG COMBIBLOC GROUP AG 0.00%19.26 Cours en différé.24.58%
SIKA AG 0.04%230 Cours en différé.26.42%
SUPERSONIC IMAGINE 0.35%1.42 Cours en temps réel.-2.68%
TALKTALK TELECOM GROUP PLC 0.61%98.75 Cours en différé.-15.46%
TESLA, INC. -1.46%424.5 Cours en différé.414.94%
TOTAL SE -0.44%28.23 Cours en temps réel.-42.48%
TRANSGENE -1.83%1.502 Cours en temps réel.-1.29%
UNIBAIL-RODAMCO-WESTFIELD SE -2.65%41.5 Cours en différé.-69.85%
VEOLIA ENVIRONNEMENT -1.87%17.3 Cours en temps réel.-25.37%
VILMORIN & CIE -1.09%45.5 Cours en temps réel.-4.66%
VIVENDI SE -0.52%24.86 Cours en temps réel.-3.45%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
buffet7 - Il y a 5 jours arrow option
Quand on voit la résistance des bourses malgré les mauvaises nouvelles et le haut niveau du nombre de dépressifs chez les analystes boursiers et les économistes, on à du mal à imaginer l'explosion à la hausse des indices quand tout ceci sera réglé d'ici quelques mois ! Voilà mon analyse à moi.
  
  
  • Publier
    loader