Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Raphaël Girault

Analyste Senior
Suivre
Raphaël Girault a deux passions : la bourse et l'effervescence qu'elle génère ainsi que les petites sociétés familiales, qui révèlent une histoire et un ADN unique. Il s'est donc, comme par instinct, orienté vers l'étude des petites et moyennes valeurs, dont il est devenu spécialiste.
Chez Zonebourse, quand Raphaël ne réalise pas des interviews d'entrepreneurs, il aime transmettre et partager son expertise à travers ses articles : garder le recul pour observer, puis entrer dans le détail pour décortiquer afin de livrer une analyse aboutie.

''Erasmus Small Cap Euro : actuellement le fonds est 70% growth / 30% value''
Aymeric Lang, Gérant du fonds Erasmus Small Cap Euro

13/11/2020 | 12:15
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Ce fonds PEA-PME investit 75 M€ dans une cinquantaine d’entreprises, françaises à 35%, est en hausse de 15% depuis le début de l’année. Aymeric Lang, seul à la barre de ce fonds qui mixe valeurs de croissance et valeurs décotées, nous en dit plus sur sa méthodologie et ses derniers arbitrages. Ne manquez pas le récapitulatif mensuel des arbitrages des meilleurs gérants français sur les valeurs moyennes

Aymeric Lang, vous gérez seul le fonds depuis le départ d’Hugo Mas il y a quelques semaines. Les gérants passent et la méthodologie reste ?

"C’est un peu ça. En réalité, c’est une évolution dans la continuité car je cogérais le fonds avec Hugo depuis mi 2018. Le fonds a connu des changements de gérants par le passé tout en continuant de délivrer une performance très satisfaisante. Depuis sa création fin 2013, la performance annuelle dépasse les 11%."

Quelle est la recette ?

"La gestion peut compter sur une équipe étoffée de 6 analyste-gérants small et mid caps pour dérouler un processus de gestion bien défini. De façon similaire à nos investissements dans les grandes valeurs, chez Erasmus le processus commence par une analyse du cycle économique et du cycle boursier. Nous définissons ensuite les thèmes d’investissements à privilégier, avec une révision tous les ans environ. Nos 5 thèmes en place début 2020 n’ont pas été remis en question par la crise sanitaire : le digital, l’investissement éthique, le pricing power, les sociétés en retournement et enfin les situations spéciales. Ces thèmes nous amènent donc à mixer valeurs de croissance et valeurs décotées, avec une répartition qui évolue régulièrement. Actuellement le fonds est ‘70% growth/30% value’, contre 80/20% il y a encore quelques semaines. Une fois ces orientations définies, nous passons en revue notre univers de valeurs éligibles au PEA PME afin d’en sélectionner une cinquantaine après rencontre du management et modélisation des flux de trésorerie futurs. Cette méthodologie alliant top/down macroéconomique et bottom/up microéconomique permet de réaliser une allocation à la lumière des grandes tendances macroéconomiques et d’être le plus réactif possible afin de générer de l’alpha à travers le cycle."

Le fonds surperforme sa catégorie sur cinq ans. Source : Quantalys

Le fonds surperforme sa catégorie sur cinq ans. Source : Quantalys

A quoi ressemble la valeur idéale pour Erasmus Small Cap Euro ?

"Par construction, c’est une valeur qui pour commencer a passé nos 3 filtres quantitatifs : au moins 30% de potentiel de revalorisation, un retour sur capitaux employés satisfaisant et un bon momentum boursier. De façon plus qualitative, le plus important pour nous est de bien comprendre le modèle économique de la société et de pouvoir modéliser des flux de trésorerie futurs, ce qui écarte déjà de nombreuses valeurs. De manière générale, nous apprécions particulièrement les sociétés gérées par un management de qualité dont les intérêts financiers sont alignés avec ceux des actionnaires, capables d’autofinancer dans la durée une croissance relutive pour les marges. Récemment, Solutions 30 nous a paru, à la faveur d’un repli de sa valorisation, cocher toutes les cases, ce qui nous a fait rentrer sur le dossier."

Quel est le principal point fort et point faible de deux des toutes premières positions du fonds ?

"Solutions 30 ne figure pas encore parmi nos premières positions mais son principal point fort est de disposer d’un réseau de techniciens très dense qui en fait le partenaire n°1 de toute entreprise qui souhaite déployer une solution numérique à l’échelle nationale. Nous serons vigilants sur la capacité de l’entreprise à réussir ses développements prévus au Royaume-Uni, marché particulièrement difficile, en termes de profitabilité notamment. La première position du fonds est une ESN italienne, Sesa. Parfaitement positionnée pour participer à la transition digitale en Italie, elle domine le marché de la vente packagée de logiciels pour les revendeurs. Ce marché historique est récurrent mais peu margé. A cela s’ajoute la division d’intégration de logiciels auprès des PME italiennes. Cette activité est en pleine expansion et est trois fois plus margée. Mécaniquement, le chiffre d’affaires et surtout les marges de Sesa connaissent une progression régulière. Au-delà de la très forte hausse du titre, nous surveillons les niveaux de marges de Sesa, qui bien qu’en amélioration, restent faibles."

Principales positions du fonds (Source : rapport mensuel du fonds à fin octobre 2020)

Principales positions du fonds (Source : rapport mensuel du fonds à fin octobre 2020)

L’évolution de l’équipe de gestion est souvent propice aux arbitrages. En avez-vous profité pour entrer ou sortir certaines positions ?

"Nos derniers arbitrages tiennent surtout à l’évolution de la crise sanitaire et du cycle. L’espoir d’un vaccin contre la Covid nous a amenés à faire évoluer les poids de certaines positions, allégeant la poche digitale et réhaussant la poche ‘recovery’. En termes d’entrées sorties, en plus de Solutions 30, nous avons réinitié une position sur MGI Digital, qui a publié des chiffres corrects et surtout qui semble se rapprocher d’une OPA par Konica Minolta qui vient de monter à 42% du capital. Nous sommes en revanche sorti de Generix après une nouvelle publication décevante en matière de croissance."

Les critères ESG ont une part non négligeable dans votre processus de décision. Quelle société vous semble exemplaire parmi les PME et ETI cotées rencontrées ?

"Effectivement, ces critères prennent une place croissante dans nos décisions et nous visons une labellisation ISR au 1er semestre, ce qui reste rare parmi les fonds small caps. Au-delà du label, cette démarche nous permet d’améliorer l’analyse des fondamentaux des sociétés, sachant que les small caps ont encore du chemin à faire dans ce domaine. Albioma est un des meilleurs élèves du portefeuille sur ces critères : conversion de ses centrales charbons, management dont la rémunération variable repose sur des critères extra-financiers, formation de ses employés avec 34H de formation en 2019, etc."

Performance d’Erasmus Small Cap Euro : point bleu sur le graphique de droite. Source : Quantalys

Performance d’Erasmus Small Cap Euro : point bleu sur le graphique de droite. Source : Quantalys


© Zonebourse.com 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALBIOMA -2.29%44.75 Cours en temps réel.-4.79%
GENERIX GROUP S.A. 0.00%8.2 Cours en temps réel.17.14%
MGI DIGITAL TECHNOLOGY 0.94%53.6 Cours en temps réel.12.25%
SESA S.P.A. 0.31%97.9 Cours en différé.-4.95%
SOLUTIONS 30 SE 1.96%13.55 Cours en temps réel.28.80%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader