Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Actualités
Toute l'actualitéSociétésIndicesDevises / ForexMatières PremièresCryptomonnaiesETFTauxÉconomieThématiquesSecteurs 

Factbox-Pourquoi les pétroliers sont-ils bloqués dans les eaux turques ?

08/12/2022 | 17:39
Oil tankers wait at anchorage in the Black Sea off Kilyos near Istanbul

L'autorité maritime turque a déclaré jeudi qu'elle continuerait à bloquer le passage des pétroliers qui ne portent pas de lettres d'assurance appropriées, ajoutant que les contrôles d'assurance des navires dans ses eaux étaient une "procédure de routine".

L'impasse crée un malaise croissant sur les marchés du pétrole et des pétroliers et intervient alors que le G7 et l'Union européenne introduisent un plafonnement des prix du pétrole russe.

Des millions de barils de pétrole par jour circulent vers le sud depuis les ports russes jusqu'à la Méditerranée en passant par les détroits turcs du Bosphore et des Dardanelles.

Voici les principaux faits concernant cette question.

Les navires sont généralement couverts par une assurance de protection et d'indemnisation (P&I), qui couvre les réclamations en responsabilité civile, y compris les dommages et les préjudices environnementaux. Des polices distinctes pour la coque et les machines (H&M) couvrent les navires contre les dommages physiques.

Les autorités turques ont introduit de nouvelles exigences, entrées en vigueur début décembre, selon lesquelles chaque navire doit disposer d'une couverture d'assurance P&I en toutes circonstances lorsqu'il navigue dans les eaux turques ou fait escale dans des ports.

Une circulaire publiée par le ministère turc des Transports et de l'Infrastructure le 16 novembre et consultée par Reuters indique qu'il est "nécessaire de confirmer que les assurances P&I sont toujours valides et incluses pendant le passage des cargos, en particulier des produits pétroliers bruts ... à travers le détroit turc".

Citant l'impact potentiellement catastrophique de tout accident, elle ajoute : "Il a été considéré que la solution la plus rentable et la plus raisonnable serait de recevoir une lettre de confirmation supplémentaire indiquant que le navire serait toujours couvert par l'assurance P&I valide pendant ce voyage."

La nouvelle réglementation est entrée en vigueur avant qu'un plafond de prix de 60 $ le baril ne soit imposé au brut maritime russe le 5 décembre.

Grâce à ce mécanisme, les assureurs occidentaux sont tenus de conserver la preuve que le pétrole russe couvert est vendu à ce prix ou en dessous. L'industrie dispose d'une période de transition de 45 jours et d'un délai de grâce de 90 jours si le G7 modifie le plafond de prix à une date ultérieure.

Les assureurs de navires affirment que les exigences turques signifieraient qu'ils continueraient à fournir une couverture, et donc à payer pour toute perte, même dans le cas où un navire s'avérerait être en violation des sanctions occidentales.

L'échelon supérieur des assureurs P&I, qui compte 13 clubs, couvre environ 90 % du tonnage mondial des navires de haute mer et est représenté par l'association International Group.

L'International Group, qui a tenu des discussions avec les autorités turques, a estimé que les clubs membres ne devraient pas émettre une telle lettre, ont déclaré cette semaine les clubs P&I dans des notes consultatives.

"L'émission d'une lettre de confirmation dans ces circonstances exposerait le club à une violation des sanctions prévues par les lois de l'UE, du Royaume-Uni et des États-Unis et, à ce titre, les clubs ne peuvent pas se conformer à la demande de l'autorité turque", a déclaré l'assureur de navires UK P&I Club dans un avis.

Depuis l'entrée en vigueur de la réglementation, un pétrolier couvert par l'assureur russe Ingosstrakh a pu naviguer après la présentation d'une lettre.

L'association International Chamber of Shipping (ICS), qui représente plus de 80 % de la flotte marchande mondiale, a déclaré qu'elle espérait une résolution rapide de la question.

"Nous savons que des discussions de haut niveau sont en cours pour clarifier les exigences du gouvernement turc selon lesquelles les pétroliers de brut entrant ou transitant dans les eaux turques doivent fournir l'assurance des assureurs du propriétaire que la couverture sera maintenue, même en cas de violation des sanctions", a déclaré un porte-parole de l'ICS.

"L'avis va au-delà des confirmations de couverture habituelles, entraînant un retard pour les navires pendant que l'on cherche à clarifier la portée des nouvelles exigences."

Les détroits turcs, qui comprennent le Bosphore d'Istanbul et les voies navigables des Dardanelles, séparent l'Asie de l'Europe.

Le Bosphore, une voie navigable de 17 miles qui relie la mer Noire à la mer de Marmara et finalement à la mer Méditerranée, est l'un des plus importants points d'étranglement au monde pour le transit maritime du pétrole.

Selon l'analyse de l'Administration américaine d'information sur l'énergie en 2017, plus de 3 % de l'approvisionnement mondial, soit 3 millions de barils par jour, provenant principalement de Russie et de la mer Caspienne, ont transité par le Bosphore.

Le détroit des Dardanelles, long de 40 miles, relie séparément la mer de Marmara aux mers Égée et Méditerranée.

Le nombre de pétroliers qui attendent dans la mer Noire pour traverser le détroit du Bosphore en direction de la mer Méditerranée est passé à 19, contre 16 plus tôt jeudi, selon l'agence maritime Tribeca.

Avec 9 autres qui attendent aux Dardanelles, il y avait un total de 28 pétroliers en attente, a déclaré l'agence.


© Zonebourse avec Reuters 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
BRENT OIL 2.34%83.25 Cours en différé.-6.97%
S&P GSCI CRUDE OIL INDEX 3.15%421.3744 Cours en temps réel.-8.56%
US DOLLAR / RUSSIAN ROUBLE (USD/RUB) 0.11%71.5561 Cours en différé.-1.98%
US DOLLAR / TURKISH LIRA (USD/TRY) 0.09%18.8277 Cours en différé.0.74%
WTI 2.54%76.821 Cours en différé.-8.77%
Dernières actualités "Économie"
18:37Rubis prévoit une hausse de ses résultats en 2022 après un 4e trimestre "solide"
DJ
18:36Iliad nomme Nicolas Thomas à la direction de Free
RE
18:25France: l'économie attendue tout juste dans le vert au premier semestre 2023
AW
18:24GB-Sunak remanie son gouvernement pour renforcer ses objectifs économiques
RE
18:12Les marchés boursiers sans élan avant d'écouter le président de la Fed
AW
18:11Le bénéfice de Banco BPM augmente plus que prévu, le dividende est augmenté
ZR
18:10La BCE réduit le taux d'intérêt sur les dépôts des gouvernements
ZR
18:08Point marchés-L'Europe finit dans le désordre, incertitude sur la politique monétaire
RE
18:00Revolut propose des rendements sur les crypto-monnaies grâce au "staking".
ZR
17:58Exclusif-Criteo relance son processus de vente-sources
RE
Dernières actualités "Économie"