Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Sociétés  >  Toute l'info

Actualités : Sociétés
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

Feu vert de l'UE pour négocier un accord commercial avec les Etats-Unis

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
15/04/2019 | 12:09

Bruxelles (awp/afp) - Les Etats membres de l'Union européenne (UE) ont approuvé lundi l'ouverture de négociations commerciales avec les Etats-Unis, en dépit de l'opposition de la France, ont indiqué à l'AFP plusieurs sources européennes. La France a voté contre et la Belgique s'est abstenue lors du vote. L'objectif est d'éviter une guerre commerciale avec les Etats-Unis.

L'opposition de Paris a été sans effet, car les décisions en matière commerciale se prennent dans l'UE à la majorité qualifiée. La voix française n'était donc pas indispensable. La France était sous la pression des autres Etats membres, en particulier de l'Allemagne.

Ces discussions commerciales ont pour objectif de mettre fin aux tensions avec le président américain Donald Trump, qui menace de taxer les automobiles européennes, un secteur ultra sensible pour Berlin. Le futur accord UE/USA doit être limité aux biens industriels, c'est-à-dire qu'il n'inclura pas l'agriculture, les services ou les marchés publics. Washington veut cependant intégrer l'agriculture dans la négociation.

La Commission européenne compte commencer à discuter avec Washington dès que les Etats-Unis auront adopté leur mandat de négociation, dans l'espoir d'arriver à un accord avant la fin de son mandat, c'est-à-dire le 31 octobre. Si les négociations vont à leur terme, Bruxelles anticipe une augmentation des échanges transatlantiques d'un peu moins de 10% d'ici 2033 dans les secteurs concernés, ce qui correspond à 53 milliards d'euros.

afp/vj

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
16/06SALON-CFM a rattrapé son retard de livraisons de moteurs Leap
RE
16/06BOEING : SALON-Boeing juge qu'il lui faudra du temps pour regagner la confiance
RE
16/06Erdogan affirme que les forages au large de Chypre se poursuivront
AW
16/06GOLDMAN SACHS : Ryad engage GS et SocGen pour des réunions obligataires en Europe
RE
16/06DENNIS MUILENBURG : Boeing veut réduire la portée et la durée de certains essais
RE
16/06Pétrole-Ryad vise une prolongation de l'accord Opep début juillet
RE
16/06Nissan envisage d'attribuer à Renault des sièges dans ses comités
RE
16/06Bourget de crise pour Boeing autour de son 737 MAX toujours cloué au sol
AW
16/06CARLOS GHOSN : Nissan envisage d'attribuer à Renault des sièges dans ses comités
RE
16/06Le gouvernement vise un milliard d'économies sur les niches fiscales dès 2020
AW
Dernières actualités "Sociétés"