Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Fidelity continue de privilégier les actions des pays développés

25/10/2021 | 17:19
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Le cycle économique général reste inchangé, affirme Fidelity International dans son bulletin d'allocation mensuelle. Toutefois, le gestionnaire d'actifs note qu'il existe, au sein de ce cycle, la possibilité de cycles plus courts et plus marqués et susceptibles d'avoir un impact significatif. Il s'attend ainsi à ce que la croissance économique globale reste soutenue. Néanmoins, le ralentissement de la croissance, la méfiance des consommateurs, le resserrement progressif des politiques et l'incertitude quant à l'inflation plaident en faveur d'une attitude plus prudente à court terme.

Les modèles d'aversion pour le risque de Fidelity recommandent en effet toujours une certaine prise de risque, mais la volatilité sous-jacente augmente, et les valorisations et le positionnement du portefeuille sont autant de menaces supplémentaires. En tenant compte de toutes les données, l'institution financière maintient une position neutre sur les actions ce mois-ci.

Néanmoins, bien qu'elle observe une certaine prudence à court terme eu égard aux niveaux de risques, elle se dit plus optimiste à moyen terme, car ce cycle économique est loin d'être terminé. Elle guette donc une nouvelle accélération macroéconomique ou des signaux de survente sur les marchés pour rétablir une position favorable au risque.

Sur le plan régional, Fidelity privilégie toujours les actions des marchés développés, en raison de la divergence actuelle entre la croissance des marchés émergents et celle des marchés développés et du risque politique élevé en Chine.

La Fed reste bien partie pour commencer la diminution de ses achats d'actifs dans les prochains mois. Le spécialiste a donc maintenu sa légère sous-pondération de la duration, exprimée principalement par la duration américaine, puisque le rallye d'origine technique s'estompe.

Fidelity favorise encore les marchés du crédit à plus haut rendement, tandis qu'en matière de devises, elle maintient sa position longue sur le dollar américain. Ce dernier pourrait en effet bénéficier d'un resserrement de la politique monétaire de la Fed et d'un assouplissement de la politique budgétaire aux États-Unis, et il permet de couvrir le portefeuille si la baisse du niveau de liquidité sur le marché devenait problématique.


© AOF 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader