Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie & Forex

Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

France: Décision le 24 juin dans le procès de Natixis sur les subprimes

07/04/2021 | 18:13
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1
FRANCE: DÉCISION LE 24 JUIN DANS LE PROCÈS DE NATIXIS SUR LES SUBPRIMES

PARIS (Reuters) - La décision dans le procès de Natixis, filiale du groupe BPCE, concernant la communication de la banque en 2007 sur son exposition à la crise des "subprimes" sera annoncée le 24 juin prochain, ont déclaré mercredi les juges.

Le parquet a requis une amende de 7,5 millions d'euros à l'encontre de Natixis, qui estime n'avoir commis aucune infraction.

"Nous plaidons pour la relaxe", a déclaré mercredi Eric Dezeuze, l'un des avocats de Natixis, lors de sa plaidoirie devant le tribunal correctionnel de Paris.

La banque Natixis a été l'un des établissements bancaires français les plus durement touchés par la crise des subprimes avant d'être restructurée en profondeur après la crise financière de 2008 qui a suivi la faillite du groupe américain Lehman Brothers.

Le procès, qui s'est ouvert le 29 mars dernier, fait suite à une plainte déposée en 2009 par l'association de défense des actionnaires minoritaires Adam, pour le compte de centaines d'investisseurs individuels, portant sur la communication financière de Natixis entre 2006, année de son introduction en Bourse, et 2009.

La justice a par la suite ouvert une enquête sur deux communiqués de Natixis publiés en juillet et novembre 2007 sur son exposition à la crise des subprimes.

Ces deux communiqués ont valu à Natixis une mise en examen en 2017. La banque a été renvoyée en 2019 devant le tribunal correctionnel pour le seul communiqué de novembre 2007, celui de juillet 2007 ayant fait l'objet d'un non-lieu.

L'Autorité des marchés financiers (AMF) avait aussi de son côté enquêté sur la communication financière de Natixis pendant la crise des subprimes mais n'avait pas engagé de poursuites.

(Matthieu Protard; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1
Réagir à cet article
boston1234 - Il y a 1 semaine arrow option
Vu le risque de perte de confiance des clients dans un établissement financier il est impossible de prendre celle ci en flagrant délit de mensonge
  
  
  • Publier
    loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
03:54USA-Les autorités de Chicago publient la vidéo d'un policier abattant un garçon de 13 ans
RE
03:46Ethiopie-Les violences sexuelles utilisées comme arme de guerre dans le Tigré-Onu
RE
03:32Hong Kong-Jimmy Lai et des militants pro-démocratie seront condamnés pour rassemblement illégal
RE
02:46Biden et Suga prêts à présenter un front uni sur Taïwan
RE
00:20Brésil-La Cour suprême confirme l'annulation des condamnations de Lula
RE
15/04Brésil-La Cour suprême confirme l'annulation des condamnations de Lula
RE
15/04Les hôpitaux du Brésil en pénurie de sédatifs face au COVID-19
RE
15/04Biden prône une désescalade avec la Russie après les sanctions US
RE
15/04Les hôpitaux du Brésil en pénurie de sédatifs face au COVID-19
RE
15/04Les Etats-Unis voient les prémices d'un mini-boom économique
AW
Dernières actualités "Economie & Forex"