Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

France-Il faut donner plus de liberté aux outre-mer, dit Bachelot

27/11/2021 | 09:45
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

PARIS, 27 novembre (Reuters) - La ministre française de la Culture Roselyne Bachelot a estimé samedi qu'il fallait donner davantage de liberté dans le domaine de la culture aux territoires ultra-marins au lendemain des déclarations du ministre des outre-mer Sébastien Lecornu, qui s'est dit prêt à discuter de l'autonomie de la Guadeloupe.

"Il faut sur les secteurs de la culture donner plus de liberté encore", a déclaré Roselyne Bachelot sur Europe 1.

"Il faut respecter les spécificités de nos outre-mer et c'est la façon dont je procède au ministère de la Culture. Je suis en contact avec mes directions des affaires culturelles dans les territoires ultra marins, en particulier en Guadeloupe. Il y a des dossiers qui sont des dossiers de spécificités culturelles", a-t-elle ajouté.

Dans une allocution télévisée mise en ligne vendredi, Sébastien Lecornu avait déclaré pour sa part qu'il n'y avait "aucun tabou" alors que la question de l'autonomie en Guadeloupe est de nouveau évoquée face à la crise née du refus du pass sanitaire et de l'obligation vaccinale des soignants et des pompiers.

"Le gouvernement est prêt à en parler. Il n'y a pas de mauvais débat, du moment que ces débats servent à résoudre les vrais problèmes du quotidien des Guadeloupéennes et des Guadeloupéens", a dit le ministre des Outre-mer.

Priée de dire que si une éventuelle autonomie de la Guadeloupe pourrait se traduire par une baisse de l'aide de l'Etat, Roselyne Bachelot a déclaré: "Il peut y avoir des démarches d'autonomie. On l'a vu dans certains secteurs, on l'a vu par exemple dans la collectivité de Corse, mais l'Etat est toujours présent et l'Etat n'abandonnera pas ces territoires, évidemment". (Reportage Claude Chendjou)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
03:39L'Australie promet $700 mln supplémentaires pour protéger la Grande Barrière de corail
RE
03:19La Chine accepte que Bachelet (Onu) se rende dans le Xinjiang-presse
RE
03:05Exclusif - Cencent envisage de privatiser la société de streaming DouYu, cotée en bourse aux États-Unis - sources
ZR
01:54SK Innovation s'attend à ce que la marge de raffinage reste stable en 2022, en raison de la diminution de la hausse du COVID-19.
ZR
01:42Le bénéfice de SK Hynix au quatrième trimestre est multiplié par quatre grâce à l'afflux de puces mémoire.
ZR
01:24DBS accepte d'acquérir l'activité de détail de Citi à Taiwan
ZR
01:02Woodside Petroleum se retire du Myanmar et annonce une baisse de 138 millions de dollars de son bénéfice annuel.
ZR
00:40Robinhood dépasse les estimations de chiffre d'affaires grâce au boom des crypto-monnaies.
ZR
27/01Ukraine-Les USA réclament une réunion du Conseil de sécurité de l'Onu
RE
27/01Le Maroc rouvrira son espace aérien le 7 février, selon MAP
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"