Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

France-Le Maire brocarde LR et la victoire d'un parti "fracturé"

05/12/2021 | 10:35
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1

PARIS, 5 décembre (Reuters) - La désignation, samedi, de Valérie Pécresse comme candidate des Républicains à l'élection présidentielle est la victoire d'un parti "profondément fracturé" et "rétréci", a déclaré dimanche le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire, dans une interview accordée à Europe 1, CNEWS et Les Echos.

"Sa victoire est une bonne nouvelle pour la démocratie, une bonne nouvelle pour le débat démocratique", a dit le ministre.

"Ensuite, malgré tout, il faut la regarder de près, c'est la victoire d'un parti qui est profondément fracturé (...) et c'est la victoire d'un parti rétréci", a ajouté celui a quitté Les Républicains après la victoire d'Emmanuel Macron à la présidentielle de 2017.

Valérie Pécresse a appelé samedi au rassemblement de la droite républicaine face à Emmanuel Macron et à l'extrême droite, installant de facto un ticket avec son ex-rival "droitier" Eric Ciotti.

La présidente du conseil régional d'Ile-de-France a recueilli 60,95% des suffrages et le député des Alpes-Maritimes 39,05% au terme du second tour du vote électronique des adhérents de LR, a précisé à la presse le président du parti, Christian Jacob, entouré des deux finalistes.

Bruno Le Maire, s'est également défendu dimanche d'avoir "cramé la caisse", une accusation portée par Valérie Pécresse.

"Je ne laisserai pas dire n'importe quoi", a-t-il dit. "La caisse n'est pas cramée, nous avons protégé des salariés, des entreprises, je pense qu'il s'agit d'une bonne et sage décision." (Reportage Nicolas Delame)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1
Réagir à cet article
Bounty26 - Il y a 1 mois arrow option
il tape sur les LR en oubliant de dire qu'il en a fait partie durant 15 ans !!!!! il etait même candidat il y a 5 ans!!!!!!!! toujours aussi pitoyables ces politiques
  
  
  • Publier
    loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
12:41La France va lancer un emprunt à 30 ans indexé sur l'inflation-chefs de file
RE
12:23Le bitcoin chute de 7 % pour atteindre son plus bas niveau depuis juillet
ZR
12:17Une peine de prison à vie requise pour le héros du film "Hôtel Rwanda"
RE
12:06Analyse - Le dollar numérique ne sera pas accessible avant plusieurs années, la Fed américaine soumettant le problème au Congrès.
ZR
12:04ALLIANZGI : la Fed ferme dans son discours… moins dans ses actes
AO
12:02ZONE EURO : Omicron affecte l'activité du secteur privé en janvier
AW
11:55Le président du Burkina Faso détenu par des soldats mutins, selon des sources
RE
11:54Le bitcoin plonge sous les 33'500 dollars, tétanisé par la Fed
AW
11:49Le président du Burkina Faso détenu par des soldats mutins-sources
RE
11:45Thierry Mugler, couturier star des années 80, est décédé
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"