Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

France: la croissance s'est tassée dans le secteur privé en octobre

22/10/2021 | 10:11
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Paris (awp/afp) - La croissance de l'activité du secteur privé en France s'est de nouveau tassée en octobre, toujours freinée par les pénuries, selon une estimation provisoire publiée vendredi par le cabinet IHS Markit.

L'indice Flash composite de l'activité globale s'est replié à 54,7 points en octobre, contre 55,3 points en septembre, atteignant son plus bas niveau depuis 6 mois, selon les données recueillies auprès d'un panel d'entreprises.

Un indice supérieur à 50 marque une expansion de l'activité tandis qu'un indice inférieur à 50 témoigne d'une contraction.

Si ce chiffre témoigne "d'un fort taux de croissance" de l'économie française, le tassement provient essentiellement des difficultés d'approvisionnements de l'industrie manufacturière, dont la production a décru en octobre, une première depuis janvier 2021.

"Alors que jusqu'à présent les pénuries d'intrants s'étaient principalement traduites par des hausses de prix, elles se répercutent désormais de manière tangible sur les niveaux de production et sur les carnets de commandes, les entreprises ne disposant pas de stocks nécessaires à la production de leurs biens manufacturés et les clients se trouvant obligés d'annuler ou de reporter leurs commandes", souligne Joe Hayes, économiste chez IHS markit, cité dans le communiqué.

Conséquence: le taux d'inflation des coûts a atteint son plus haut niveau depuis 17 ans, du fait du renchérissement des matières premières, de la hausse des coûts de carburant et des frais salariaux.

La croissance s'est aussi légèrement ralentie dans le bâtiment, tandis qu'à l'inverse, l'activité dans les services a nettement progressé en octobre, soutenant la progression générale de l'activité.

Les services bénéficient de l'assouplissement des restrictions de voyage et d'une croissance du volume de nouvelles affaires dans de nombreux secteurs, même s'il reste "très vulnérable à l'introduction de nouvelles mesures sanitaires", selon le cabinet.

"Parmi les divers scénarios de reprise décrits par différentes lettres de l'alphabet, il semble que la France s'oriente vers une reprise en K, caractérisée par un creusement des inégalités, notamment entre les secteurs d'activités", estime Joe Hayes.

afp/jh


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
20:33Nigeria-Sept soldats tués par des insurgés dans l'Etat de Borno-sources
RE
19:58USA-Biden signe le projet de loi de financement, évite le "shutdown"
RE
19:42Etats-Unis-Biden signe la loi de financement du gouvernement fédéral
RE
19:42Etats-unis-joe biden signe le projet de loi de financement du gouvernement fédéral
RE
19:39L'avenir pétrolier et gazier de la mer du Nord britannique s'assombrit après le départ de Shell de Cambo
ZR
19:27Nucléaire iranien-Les négociations ont frôlé la crise, vont reprendre
RE
19:12Fortive va racheter le fabricant de logiciels de soins de santé Provation pour 1,43 milliard de dollars.
ZR
19:06La france annonce 49.858 nouveaux cas de coronavirus
RE
18:57Nucléaire iranien-Les Européens peuvent aussi faire des propositions, dit l'Iran
RE
18:41USA-Six cas de variant Omicron détectés dans l'Etat du Nebraska
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"