Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Funérailles sous tension de Jovenel Moïse à Haïti

23/07/2021 | 19:29
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

CAP-HAITIEN, Haïti, 23 juillet (Reuters) - La délégation américaine et plusieurs autres dignitaires présents aux obsèques du président assassiné Jovenel Moïse ont été précipitamment reconduits dans leurs véhicules vendredi en Haïti à l'annonce de heurts entre police et manifestants à proximité du lieu des funérailles, à Cap-Haïtien.

Un journaliste de Reuters a pu voir des tirs de cartouches de gaz lacrymogène et entendu des détonations s'apparentant à des tirs d'armes à feu.

Aucune victime parmi les manifestants ou les responsables présents aux obsèques n'a été signalée et rien n'indique que des invités aient été en danger.

Les funérailles de l'ancien président, assassiné dans des circonstances encore mystérieuses dans la nuit du 6 au 7 juillet dans sa résidence près de Port-au-Prince, venaient de débuter dans sa ville natale de Cap-Haïtien, dans le nord d'Haïti.

Quelques minutes avant les incidents, une fanfare de cuivres et un choeur ont ouvert les funérailles catholiques de Jovenel Moïse. La messe a toutefois été ponctuée par les cris de colère de manifestants accusant les autorités de porter la responsabilité de la mort de l'ancien chef d'Etat.

"Pourquoi toutes ces mesures de sécurité ? Où étaient les policiers le jour de l'assassinat du président", a demandé un manifestant.

Linda Thomas-Greenfield, ambassadrice américaine aux Nations unies, s'est jointe à la cérémonie organisée à Cap-Haïtien, ville portuaire située dans le nord du pays. Selon la Maison blanche, la délégation américaine est saine et sauve, mais elle regagnera les Etats-Unis plus tôt que prévu.

Depuis l'assassinat du chef de l'Etat, qui a amplifié la crise dans laquelle est plongé le pays des Caraïbes, la police haïtienne a arrêté 18 ressortissants colombiens et trois binationaux américano-haïtiens. (Reportage Dave Graham, version française Jean-Stéphane Brosse et Nicolas Delame, édité par Sophie Louet)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
00:14Le Tchad prévoit de doubler les effectifs de son armée
RE
00:05Un tribunal canadien libère Meng Wanzhou (Huawei)
RE
24/09Décès d'un militaire français en opération au Mali-Elysée
RE
24/09Accord entre les USA et Meng Wanzhou (Huawei) sur les accusations de fraude bancaire
RE
24/09Les marchés d'actions font une pause, le bitcoin chute, le Brent remonte
AW
24/09Mahmoud Abbas déclare à l'ONU que les actions d'Israël pourraient conduire à un "Etat unique"
RE
24/09Le dollar grimpe alors que l'incertitude plane sur Evergrande
ZR
24/09Le dollar repart face à l'euro, porté par la Fed et l'incertitude en Europe
AW
24/09Décès d'un militaire français en opération au Mali-Elysée
RE
24/09L'elysée annonce la mort d'un soldat français en opération au mali
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"