Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

GB/Attaque au couteau-Le suspect est le fils d'un ex-conseiller politique somalien

17/10/2021 | 16:22
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

NAIROBI/LONDRES, 17 octobre (Reuters) - Ali Harbi Ali, le fils d'un ex-conseiller médias d'un ancien Premier ministre somalien, a été arrêté par la police britannique et placé sous le régime de la réglementation anti-terroriste après l'assassinat du député conservateur britannique David Amess, selon une source proche de l'enquête et la presse britannique.

David Amess, député conservateur de Southend West dans le comté d'Essex (dans l'Est de l'Angleterre), âge de 69 ans, a été attaqué vendredi à la mi-journée lors d'une réunion avec des électeurs à l'église méthodiste Belfairs à Leigh-on-Sea.

L'attaque a été qualifiée par la police britannique de potentiellement terroriste.

David Amess est le deuxième député en un peu plus de cinq ans à être assassiné alors qu'il rencontrait des électeurs, après que Jo Cox a été abattu et poignardé en juin 2016, quelques jours avant que la Grande-Bretagne ne vote en faveur de la sortie de l'Union européenne.

La police britannique n'a jamais révélé l'identité du suspect. Elle avait simplement indiqué avoir arrêté un homme de 25 ans.

Une source britannique proche de l'enquête a indiqué que le suspect en détention, de nationalité britannique, était Ali Harbi Ali.

Harbi Ali Kullane, le père d'Ali Harbi Ali, a déclaré au Sunday Times que son fils avait été arrêté en relation avec le meurtre.

"En ce moment précis, nous traversons (une) situation sans précédent et horrible", a déclaré par courriel à Reuters Harbi Ali Kullane, ancien conseiller de Hassan Ali Khaire, ancien Premier ministre somalien.

"En raison de l'enquête préliminaire en cours, je suis obligé et on m'ordonne de ne pas en parler", a déclaré Harbi Ali Kullane, ancien directeur du département médias et communication du gouvernement somalien. (Reportage Nazanine Moshiri à Nairobi et Guy Faulconbridge à Londres, version française Matthieu Protard)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
15:29Macron annonce une initiative franco-saoudienne en faveur du liban
RE
15:29Macron annonce une initiative franco-saoudienne en faveur du liban à l'issue d'un entretien avec le prince héritier mohammed ben salman
RE
14:47France-Pécresse appelle au rassemblement de la droite face à Macron et aux "marchands de peur"
RE
14:47France-evoquant marine le pen et eric zemmour, pécresse met en garde les électeurs contre "les marchands de peur" et les "diviseurs"
RE
14:46"emmanuel macron n'a qu'une seule obsession c'est plaire, moi je n'ai qu'une seule passion, c'est faire"-pécresse
RE
14:41France-"la droite républicaine est de retour", déclare valérie pécresse, qui appelle au rassemblement de son camp
RE
14:40France-valérie pécresse s'engage à "restaurer la fierté française" et à "protéger les français"
RE
14:34France-Valérie Pécresse candidate des Républicains à l'élection présidentielle
RE
14:30France-Valérie Pécresse candidate des Républicains à l'élection présidentielle
RE
14:30Valérie pécresse a recueilli 61% des suffrages, eric ciotti 29%, précise christian jacob
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"