Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Derhen Bourgeais

Analyste
Suivre
Suivre sur
Diplômé d'un Master Banque, Finance et Négoce International, ce jeune bordelais fan de foot anglais n'en est pas à une contradiction près : il affectionne les grosses cap US mais ambitionne de travailler en private equity, tout en s'exposant aux small caps françaises.
Ce qu'il veut avant tout, c'est comprendre et expliquer. De nature curieuse, il aime scruter les variations des indices, se plonger dans l'analyse fondamentale, donner un sens au marché.

Graph du jour : La Medtech se la joue Luxe

11/08/2021 | 10:43
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

S’il y a bien deux secteurs qui méritent des superlatifs en bourse en Europe, ce sont bien le luxe et la medtech. “C’est trop cher”, c’est sûrement ce que vous vous êtes dit il y a quelques années pour des valeurs comme Sartorius ou LVMH. Et pourtant, les cours de ces deux sociétés n’ont attendu personne et ont réalisé des parcours affolants, respectivement +230% et +68% depuis le début de l’année 2020. Alphavalue a rédigé en début de mois une note comparative sur la valorisation de ces deux secteurs.


Evolution du cours de quelques représentantes européennes des deux secteurs, Source : Zonebourse.com

Les deux secteurs, qui ont profité de la crise sanitaire l’année passée, sont à leur zénith et  extrêmement valorisés. Selon l'étude, ils se négocient tous deux 40 fois les bénéfices en moyenne. Le luxe pesant cependant le double de la capitalisation des fabricants d'appareils médicaux, environ 640 milliards d’euros contre 340.

Cependant les analystes d’Alphavalue restent perplexes quant au ratio PEG du secteur de la medtech. En effet, depuis 2014 le segment de la technologie médicale affiche un PER global généreux par rapport à la croissance moyenne du bénéfice par action. Entre 2008 et 2022, le bénéfice net par action n’a crû que de 6% par an en moyenne, ce qui ne justifie pas un PER moyen de 27 sur la même période. Il reste bien sûr des OVNIS de la croissance dans le secteur, comme Sartorius Stedim Biotech, mais ce sont aussi des OVNIS de la valorisation : le PER 2023 s’établit encore à 67 fois !

En rose, le PER moyen du secteur medtech, en bleu la croissance du BNA. Source : Alphavalue

Pour conclure cette note, Alphavalue marque sa préférence pour le secteur des fabricants d'appareils médicaux malgré de tels niveaux de valorisations. Selon le bureau de recherche, le principal avantage des medtechs par rapport aux valeurs du luxe est leur moindre exposition à la Chine. En effet, au vu des derniers coups d’éclats du gouvernement chinois, la dépendance aux consommateurs chinois des valeurs du luxe présente un risque non négligeable. Pour d'autres, cette caractéristique est plutôt un facteur de croissance… si tout se passe sans accrocs.


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CARL ZEISS MEDITEC AG 0.35%172.85 Cours en différé.58.72%
HERMÈS INTERNATIONAL 0.41%1349.5 Cours en temps réel.52.80%
KERING 1.38%648.8 Cours en temps réel.7.67%
LVMH MOËT HENNESSY LOUIS VUITTON SE 0.79%665 Cours en temps réel.29.14%
SARTORIUS STEDIM BIOTECH -0.95%478.4 Cours en temps réel.65.87%
SIEMENS HEALTHINEERS AG 0.00%59.76 Cours en différé.42.35%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader