Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie & Forex

Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Guatemala-Des manifestants incendient le bâtiment du Congrès

22/11/2020 | 05:33
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

GUATEMALA, 22 novembre (Reuters) - Des milliers de personnes se sont rassemblées sur la place principale de la ville de Guatemala samedi pour manifester contre les coupes budgétaires décidées par le gouvernement, incendiant le bâtiment du Congrès.

Agitant des drapeaux guatémaltèques et brandissant des pancartes demandant "Giammattei, démission", les manifestants ont appelé le président Alejandro Giammattei a opposer son veto au budget adopté mercredi dernier.

Avec 99,7 milliards de quetzals (10,8 milliards d'euros), le budget a augmenté la dette publique tout en réduisant le financement des soins de santé, de l'éducation, des droits de l'homme et du système judiciaire, scandalisant la population, des étudiants aux chefs d'entreprise.

"Le Congrès s'est alloué plus d'argent pour ses repas qu'il n'en a alloué aux pauvres", déclare Diego Herrera, un étudiant de 25 ans.

Alors que la plupart des manifestants étaient rassemblés calmement sur la place principale, d'autres contestataires ont incendié le bâtiment du Congrès.

Vingt-deux personnes ont été interpellées, a déclaré un porte-parole du tribunal.

Erika Guevara-Rosas, directrice du programme Amériques d’Amnesty International, a demandé que des enquêtes soient menées sur ces arrestations, que des vidéos diffusées sur les médias sociaux montrent comme ayant été violentes.

"Multiples plaintes pour mauvais traitements, usage excessif de la force, utilisation de gaz lacrymogènes par la police guatémaltèque", a-t-elle écrit sur Twitter.

Une porte-parole de l'hôpital général de San Juan de Dios, a annoncé que 14 personnes étaient soignées pour des blessures et des intoxications au gaz lacrymogènes après des affrontements entre manifestants et forces de polices. (Sofia Menchu; version française Camille Raynaud)


© Reuters 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
12:14MINUTE MACRO : Le Nouvel An chinois, une aubaine pour le virus
12:14L'euro recule un peu face au dollar, l'Italie et le virus inquiètent
AW
12:05PANDÉMIE : Berlin va devoir mettre entre parenthèses la discipline budgétaire
AW
11:55Florian Homm ne s'est pas présenté à son procès devant le Tribunal pénal fédéral
AW
11:49Swiss Life anticipe une timide croissance du PIB en 2021
AW
10:51CORONAVIRUS : AstraZeneca dément une faible efficacité de son vaccin chez les personnes âgées
RE
10:16BANQUE DE FRANCE : La médiation du crédit en fort appui des entreprises et PME en 2020
PU
09:36Coronavirus-La Russie signale 18.241 nouveaux cas et 564 décès
RE
09:10Eqt prend 4%, le groupe a annoncé le rachat du fonds d'investissement immobilier britannique exeter property group
RE
09:07Rolls-royce perd 4%, le groupe a revu à la baisse sa prévision des heures de vol des avions
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"