Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Havas Paris mis en examen dans le dossier Business France

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
12/02/2019 | 18:40

PARIS (Reuters) - Havas Paris a annoncé mardi sa mise en examen, le 7 février, pour "recel de favoritisme" dans le dossier Business France portant sur un déplacement d'Emmanuel Macron à Las Vegas en janvier 2016.

Cette mise en examen, révélée par le Canard enchaîné, est conforme aux réquisitions du parquet de Paris.

La justice cherche à faire la lumière sur les conditions dans lesquelles Business France a confié au groupe publicitaire l'organisation d'une coûteuse soirée de promotion de la "French Tech" autour d'Emmanuel Macron, alors ministre de l'Economie.

"Après avoir mis en examen la directrice de la communication de Business France pour favoritisme, les magistrats instructeurs ont mécaniquement mis en examen Havas Paris pour recel de favoritisme", peut-on lire dans un communiqué du groupe.

"Havas Paris conteste fermement les motifs de sa mise en examen" et "a immédiatement décidé de faire un recours en annulation de cette décision afin d’obtenir sa mise hors de cause", est-il précisé.

Selon Havas Paris, le groupe et Business France étaient liés par un accord-cadre signé en 2015 après une procédure d'appel d'offres réalisée "en totale conformité avec les règles de la commande publique".

Business France était dirigé par l'actuelle ministre du Travail Muriel Pénicaud à l'époque des faits.

Cette dernière a été entendue en mai 2018 au pôle financier de Paris en tant que témoin assisté. En décembre, elle a assuré ne plus être "concernée" par ce dossier et fait valoir que les juges n'avaient jamais envisagé sa mise en examen.

(Emmanuel Jarry et Simon Carraud, édité par Yves Clarisse)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
17/02Yémen-Accord sur le retrait des forces en présence à Hodeïda
RE
17/02Yémen-Accord sur le retrait des forces en présence à Hodeïda
RE
17/02USA 2020-Assez de pitreries de Trump, dit son rival républicain
RE
17/02-La prévention des abus au coeur d'une réunion sans précédent au Vatican
RE
17/02Les USA mettent en garde les FDS contre tout rapprochement avec Assad
RE
17/02Londres se juge en mesure d'atténuer les risques liés à Huawei - FT
RE
17/02Israël réduit le montant des taxes reversées aux Palestiniens
RE
17/02L'essentiel de l'actualite a 18h00 gmt (17/02)
RE
17/02Des "Gilets jaunes" marquent trois mois de contestation à Paris
RE
17/02Marine Le Pen se pose en héraut des "vrais Gilets jaunes"
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité