Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Publicité
Du même auteur
Plus d'articles

IPO : le bilan terrible d'une année 2018 à oublier

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
1
14/12/2018 | 08:57

Le millésime 2018 des introductions en bourse en Europe sera moins bon que le précédent, c'est désormais une certitude. Le recul des indices, les tensions commerciales et le Brexit ont découragé plusieurs prétendants. Au final, les levées de fonds des entreprises européennes devraient avoisiner 36 milliards d'euros, selon le pointage réalisé par PwC, contre 45 milliards d'euros en 2017.

-20%. C'est l'évolution des fonds levés par les entreprises sur les bourses européennes entre 2017 et 2018, selon l'enquête menée par PwC. Le marché des "IPO" est relativement volatil en Europe, surtout quand on parle de volume : il suffit d'une ou deux grosses opérations pour que le bilan change du tout au tout. Sur certains marchés, c'est la soupe à la grimace : -60% en valeur à Madrid et -85% à Milan, où les incertitudes politiques transalpines ont lourdement pesé.

Plus près de nous, sur Euronext Paris, le bilan est en demi-teinte. En 2018, 16 introductions en bourse ont été recensées, c'est 33% de plus qu'en 2017 (12 IPO). Mais les montants levés ont péniblement atteint 1 milliard d'euros, 60% de moins qu'au cours de l'année précédente (2,4 milliards d'euros). Et encore, l'arrivée de Neoen, qui a récolté près de 700 millions d'euros il y a quelques semaines, a sauvé l'exercice. Sur les 16 opérations, 7 ont été réalisées sur le marché réglementé et 9 sur Euronext Growth (ex-Alternext).
 
Neoen, l'arbre qui cache la forêt
 
Si l'on retire Neoen à Paris, le bilan est d'à peine 300 millions d'euros. En effet, aucune opération n'a dépassé 51 millions d'euros, selon nos pointages. La seconde plus grosse IPO, 2CRSI (Euronext) a permis de lever 50,3 millions d'euros. Sur la troisième marche du podium, Kalray (Euronext Growth) a récupéré 47,7 millions d'euros. Toutes les autres sont inférieures à 40 millions d'euros. Il s'agit de Vente-Unique, Cogelec, Navya, Don't Nod, Voluntis, Medincell, Roche Bobois, Enensys, Oxatis, Vogo, Bio-UV, Audiovalley et Ordissimo. Et le bilan n'est pas bien brillant : à part Neoen et Audiovalley, tous les nouveaux entrants sont dans le rouge par rapport à leur cours d'introduction. Sept dossiers ont même perdu plus de 40% de leur valeur.
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
2CRSI -1.28%9.26 Cours en temps réel.10.24%
AUDIOVALLEY -0.22%4.54 Cours en temps réel.0.89%
BIO-UV GROUP 0.00%3.63 Cours en temps réel.14.15%
COGELEC 4.17%8.5 Cours en temps réel.31.38%
DON'T NOD ENTERTAINMENT -1.46%17.56 Cours en temps réel.18.65%
ENENSYS TECHNOLOGIES -0.87%2.28 Cours en temps réel.-35.40%
KALRAY -0.29%17.1 Cours en temps réel.49.35%
MEDINCELL -0.57%6.94 Cours en temps réel.4.36%
NAVYA -3.47%1.39 Cours en temps réel.-28.73%
NEOEN 2.55%19.32 Cours en temps réel.2.01%
ORDISSIMO 0.00%4.66 Cours en temps réel.1.41%
OXATIS 0.48%2.08 Cours en temps réel.-30.67%
ROCHE BOBOIS 0.77%19.65 Cours en temps réel.13.58%
VENTE-UNIQUE.COM 0.97%4.16 Cours en temps réel.-10.54%
VOGO 2.04%9 Cours en temps réel.-18.18%
VOLUNTIS -1.27%3.1 Cours en temps réel.-37.88%

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2018
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
1
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader