Le premier graphique de la semaine est une photographie du parcours de LVMH, Hermès, Kering, Compagnie Financière Richemont et Moncler par rapport au Hang Seng depuis le 31 juillet dernier. On constate que LVMH, Richemont et Moncler affichent une baisse quasiment identique à celle de l'indice Hongkongais. Les deux dossiers dont le parcours diverge quelque peu sont Hermès et Kering. Hermès fait mieux que les autres, comme souvent, avec un profil jugé plus défensif. Kering souffre davantage, comme souvent, avec quelques soucis récurrents chez Gucci.

Court terme

La corrélation entre le secteur et la Chine est donc bien visible. Un phénomène qui s'est affirmé récemment, puisqu'en se plaçant sur la totalité de l'année 2023, les parcours sont nettement plus disparates.

MT

Enfin, force est de constater que ce lien était tout sauf évident sur les cinq dernières années. On retrouve les deux stars françaises Hermès et LVMH très loin en tête. Richemont et Moncler suivent comme outsiders. Les déceptions multiples sur Kering en font le vilain petit canard du secteur. Le Hang Seng, lui, est très loin derrière.

LT