Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie & Forex

Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Inflation: l'Europe a priori immunisée contre les craintes US d'un retour

25/02/2021 | 15:45
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Paris (awp/afp) - Les craintes d'un retour de l'inflation peuvent-elles gagner l'Europe, dans la foulée des inquiétudes engendrées aux Etats-Unis par le plan de relance de Joe Biden? Aucun risque, estiment des économistes interrogés par l'AFP, pour qui l'enjeu sera surtout l'action de la Banque centrale européenne.

En janvier, l'inflation a bondi à 0,9% sur un an dans la zone euro, contre -0,3% en décembre, tirée par les prix des services ou des biens industriels dans le sillage de l'augmentation des cours des matières premières.

Après avoir fortement baissé en 2020, l'inflation devrait continuer de repartir cette année, dans la foulée de la reprise économique espérée avec la levée progressive des restrictions d'activité face à l'épidémie.

Et elle est de nouveau surveillée comme le lait sur le feu. Un mouvement qui vient des Etats-Unis, où elle atteignait 1,4% l'an dernier et où les investisseurs s'attendent à la voir grimper en conséquence du gigantesque plan de relance à 1.900 milliards de dollars annoncé par Joe Biden.

Cela s'est reflété par une augmentation des taux d'intérêts sur les bons du Trésor américain à 10 ans, et dans la foulée de ceux des emprunts d'Etats de la zone euro. Jeudi, le taux d'emprunt à 10 ans de la France est même redevenu positif, après des mois en territoire négatif.

Ce n'est donc pas tant le risque d'une forte inflation qui suscite des inquiétudes que le changement qu'elle pourrait induire dans les politiques monétaires des banques centrales américaine (Fed) et européenne (BCE).

La Fed pourrait en effet relever ses taux d'intérêt pour ralentir l'emballement des prix et maintenir l'inflation autour de son objectif de 2%.

Son président Jerome Powell a rejeté dans l'immédiat l'éventualité d'une telle hausse, qui serait pénalisante pour la reprise économique puisqu'elle rendrait l'endettement et l'investissement plus coûteux.

Qu'en est-il de l'Europe?

"Il n'est déjà pas évident que le plan de relance de Biden fasse beaucoup d'inflation aux Etats-Unis. Et pour l'Europe c'est hors sujet", estime Xavier Ragot, président de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). "Le montant des plans de relance européens ne génère absolument aucun risque inflationniste."

"aucun risque de surchauffe"

Le plan de relance de la Commission européenne est chiffré à 750 milliards d'euros, auxquels s'ajoutent parfois des plans nationaux.

"On a un plan de relance européen qui est instantanément moins fort (que le plan américain NDLR), et en plus une perte de croissance beaucoup plus importante, donc on n'a pas les mêmes risques de surchauffe qu'aux Etats-Unis", abonde Fabien Tripier, économiste et conseiller scientifique au Centre d'études prospectives et d'informations internationales (Cepii).

Le PIB américain a ainsi reculé de 3,5% l'an dernier, contre un plongeon de près de 7% en zone euro.

Il n'y a "aucun risque de surchauffe ou de reprise durable de l'inflation" dans la zone euro, a insisté cette semaine le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, également membre du conseil des gouverneurs de la BCE

Par ailleurs, selon Xavier Ragot, une hausse des taux décidée aux Etats-Unis n'impliquerait pas forcément une décision semblable de la BCE.

"Ça ne se passe pas comme ça en macroéconomie", avance-t-il, citant l'exemple des politiques monétaires longtemps différentes entre les Etats-Unis et le Japon, ou entre les Etats-Unis et l'Europe au début des années 2010.

"Avec la nécessité de conditions financières souples pour soutenir l'économie, la Banque centrale européenne (dont l'objectif est également de maintenir l'inflation autour de 2% dans la zone euro) ne réagira probablement pas à un sursaut de l'inflation", estime aussi Jack Allen-Reynolds, économiste au cabinet Capital Economics.

La BCE veut "maintenir" des "conditions financières favorables" pour l'économie, a d'ailleurs assuré François Villeroy de Galhau.

Pour Fabien Tripier, l'institution de Francfort devrait donner "un signal fort" aux acteurs de marchés, en disant que "ce n'est pas parce qu'il va y avoir une inflation à 1,5% ou 2,2% qu'il faut anticiper une hausse des taux de sa part".

Augmenter les taux, "c'est l'erreur faite par Jean-Claude Trichet en 2011 lorsqu'il était président de la BCE", et alors que l'économie européenne ralentissait, juge l'économiste.

D'autant que dans un contexte d'Etats très endettés, un regain d'inflation serait une bonne nouvelle, en réduisant mécaniquement le coût du remboursement de leur dette.

afp/rp


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AUSTRALIAN DOLLAR / EURO (AUD/EUR) -0.06%0.64009 Cours en différé.1.64%
CANADIAN DOLLAR / EURO (CAD/EUR) -0.15%0.669658 Cours en différé.4.24%
CLASS III MILK FUTURES (DC) - CMG (ELECTRONIC)/C1 0.11%17.65 Cours en clôture.11.90%
CLASS IV MILK?FUTURES (GDK) - CMG (ELECTRONIC)/C1 0.26%15.37 Cours en clôture.11.46%
DRY WHEY?FUTURES (DY) - CMG (ELECTRONIC)/C1 0.00%60.5 Cours en clôture.36.88%
NONFAT DRY MILK FUTURES (GNF) - CMG (ELECTRONIC)/C1 0.02%115.6 Cours en clôture.2.39%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
09:08Les deux groupes se sont mis d’accord sur un prix de 20,50 € par action suez (coupon attaché) conditionné à la conclusion de l’accord de rapprochement
RE
09:07Veolia et suez annoncent que leurs conseils d’administration respectifs ont atteint, hier soir, un accord de principe sur les principaux termes et conditions du rapprochement entre les deux groupes
RE
09:05Bourse - valneva gagne 5,2% après l'annonce samedi du dépôt d'un document d'enregistrement (form f-1) auprès de la securities and exchange commission américaine en vue de son introduction en bourse aux etats-unis
RE
08:07Les partenaires amont sont total (56,67 %), cnooc (28,33 %) et unoc (15 %)
RE
08:07Total le projet tilenga, opéré par total, et le projet kingfisher, opéré par cnooc, devraient atteindre une production cumulée de 230 000 barils par jour en plateau
RE
08:06Total annonce des accords définitifs en ouganda et tanzanie pour le projet de développement des ressources du lac albert
RE
07:37Alibaba va réduire les frais imposés aux marchands après son amende
RE
07:28L'économie grecque devrait croître de 4,8% en 2022, selon la Banque centrale
RE
07:06Microsoft discute d'un rachat de Nuance pour 16 millions de dollars
RE
07:00POINT HEBDO-Des records et des menaces sur les marchés d'actions
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"