Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anaïs
Lozach

Analyste

222
Publicité
Du même auteur
Plus d'articles

Investissement Responsable : Pourquoi trouve-t-on du Total ou du Amazon dans les fonds ISR ?

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
3
10/04/2019 | 12:14

Les craintes grandissantes autour du changement climatique, de la démographie, de l'épuisement des ressources naturelles ou encore de l'accroissement des inégalités sociales, amènent les investisseurs à favoriser des investissements durables en s'appuyant sur de nouveaux critères de sélection. C'est ce que l'on appelle l'Investissement Socialement Responsable (IR). Mais ce qui rentre dans le périmètre des IR peut parfois surprendre. Nous débuterons par un tour d'horizon de la philosophie IR avant d'examiner différentes stratégies et d'entrer dans le détail de certaines sélections.

La notion d'investissement responsable

L’investissement responsable consiste à intégrer la notion de développement durable1 au domaine de l’investissement financier. Autrement dit, il s’agit pour un investisseur d’orienter ses stratégies d’investissement, non plus uniquement en fonction des critères financiers traditionnels, mais également en prenant en compte les critères "ESG", c’est-à-dire Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance.

En France, il existe deux labels garantissant l'orientation des investissements vers une économie durable.

Label TEEC (Transition Énergétique et Écologique pour le Climat)

Créé en 2015 par le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire.

Il assure aux investisseurs que les produits financiers respectent les critères environnementaux et sont engagés dans la transition écologique et énergétique.
 
Label ISR (Investissement Socialement Responsable)

Créé en 2016 par le Ministère de l'Economie et des Finances.

Il assure aux épargnants l'impact bénéfique concret sur l'environnement, la société et sur la gouvernance des entreprises des produits financiers disposant de ce label.

Comment réaliser des investissements responsables ?

Nous aborderons cette forme d'investissement via les valeurs mobilières. Il est toujours possible de choisir des actions au coup par coup, mais de nombreux fonds d'investissement se sont engouffrés dans la thématique ISR. Voyons comment ils font leurs sélections à travers quelques cas concrets, qui vous permettront, peut-être, de comprendre pourquoi une major pétrolière peut se retrouver en première position d'un fonds ISR.

Types de fonds ISR, exemples concrets à l'appui

Il existe plusieurs types de fonds ISR, classés généralement en fonction de leur stratégie :
 
1. Les fonds multi-secteurs, dit "Best-in-Class", qui consistent à sélectionner des émetteurs ayant les meilleures pratiques ESG de chaque secteur. Le secteur pétrolier par exemple, perçu comme très pollueur et responsable de nombreuses catastrophes environnementales (telles que les marées noires), rentre donc dans cette catégorie au même titre que les autres secteurs d'activité. Il est alors possible de retrouver des valeurs comme Total dans ce type de fonds, si ces sociétés sont considérées comme meilleures (ou moins mauvaises, ça dépend du point de vue) que leurs concurrents sur les critères ESG. La stratégie "Best-in-Class" est d'ailleurs, de loin, la plus populaire des stratégies ISR en France (voir graphique ci-dessous), mais également dans le monde. Très certainement car elle est plus flexible et moins contraignante…

Pour illustrer ces propos, prenons quelques exemples (Sources Novethic et Bloomberg) :
  • Le fonds géré par ABN AMRO Investment Solutions, "ABN AMRO Euro Sustainable Equities" (148 millions d'euros d'actifs au 07/12/18) où l'on retrouve parmi les principales positions : Total, Dassault Systemes, ou encore Air Liquide.
  • Ou encore, le fonds "Candriam SRI Equity World" (326 millions d'euros d'actifs au 11/12/18) géré par Candriam et où l'on retrouve parmi les principales positions : Amazon, Procter & Gamble et Roche Holding.
2. Les fonds Best-in-Universe, qui sélectionnent les sociétés disposant des meilleures pratiques ESG, indépendamment de leur secteur d'activité.

Voici quelques exemples :
  • Le fonds "Sycomore Selection Responsable" (1,14 milliard d'euros d'actifs au 07/12/18), qui est géré par Sycomore Asset Management. Son objectif est d'investir dans les sociétés en zone euro de haute qualité, à un prix raisonnable, quelle que soit la capitalisation, et respectant les critères ESG. Sanofi (santé), AXA (Services financiers) et SAP (technologie) sont les trois principales positions du fonds.
  • "Federis ISR Actions US" (500 millions d'euros d'actifs au 10/12/18), géré par La Banque Postale AM et dont l'objectif est de surperformer le MSCI USA Large Cap en sélectionnant des valeurs répondant à des critères ISR. Se retrouvent parmi les principales positions : Bank of America (services financiers), Exxon Mobil (Energie), Johnson & Johnson (Santé).

3. Approche thématique

- Thématique Environnementale : fonds sélectionnant des entreprises dont une part importante de l'activité est consacrée à la production d'énergies renouvelables, à la gestion de l'eau ou des déchets, ou dont les produits contribuent à une meilleure efficience énergétique (isolation des bâtiments...).
 
Exemple : "BNP Paribas Aqua" (2 milliards d'euros d'actifs au 10/12/18), géré par BNP Paribas AM. Le fonds investit dans des sociétés de toutes capitalisations, liées au développement durable de l'industrie de l'eau. Suez Environnement (française), Georg Fischer (suisse) ou encore Ecolab (américaine) se retrouvent parmi les principales positions.

- Thématique Sociale : fonds portant une attention particulière à l’emploi et aux conditions de travail (formation, santé et sécurité, dialogue social...) dans les entreprises.
 
Exemple : "AXA WF Framlington Human Capital" (287 millions d'euros d'actifs au 10/12/18), géré par AXA IM, et dont l'objectif est d'investir dans des entreprises européennes à petite et moyenne capitalisation, qui investissent dans le capital humain, convaincus que la performance d'une société repose sur les hommes. On retrouve BioMérieux, Seb, ou encore Gemalto au sein des principales positions.

- Multithématiques : fonds combinant des entreprises dont l'activité offre une valeur ajoutée sociale et environnementale
 
Exemple : "Ecofi Enjeux futurs" (174 millions d'euros d'actifs le 10/12/18), géré par Ecofi Investissements et sélectionnant des sociétés qui répondent aux critères de développement durable, telles que Bureau Véritas, Cigna Corp, ou encore CVS Health. 

4. L'Exclusion, qui consiste à exclure les entreprises ne répondant pas aux critères ESG en évitant les activités liées à l'alcool, le tabac, l'armement et le financement du terrorisme, le blanchiment, les OGM, le nucléaire, etc.
 
Exemple : Le fonds souverain norvégien qui prête une attention particulière à ne pas investir dans des sociétés violant les Droits de l'Homme, fabricant des armes, produisant des armes, participant à la destruction environnementale, ou encore, dont l'exploitation de charbon représente plus de 30% de leurs activités.
 
 
L'AFG soulignait en septembre dernier que la stratégie Best-in-Class domine largement les autres stratégies ISR.
 


 

"Le développement durable est un développement qui répond aux besoins des générations présentes sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs" (en date du rapport Brundtland, 1987)
 
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
EURO / SWISS FRANC (EUR/CHF) -0.27%1.1075 Cours en différé.-1.39%

Anaïs Lozach
© Zonebourse.com 2019
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
3
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader