Milan (awp/afp) - L'indice de confiance des entreprises en Italie a atteint en juillet un plus haut depuis le début des statistiques en mars 2005, dépassant largement le niveau d'avant la pandémie de coronavirus, a indiqué mercredi l'Institut national des statistiques (Istat).

Pour les consommateurs aussi, l'indice a poursuivi sa hausse, enregistrant un record depuis septembre 2018, grâce à une meilleure perception du climat économique et de la situation personnelle.

L'indice des entreprises a fait un bond, passant de 112,8 à 116,3, contre 99,1 en février 2020, avant le début de la pandémie. A titre de comparaison, il avait atteint un plus bas en mai 2020, à 53,4.

Le moral affiche une nette hausse dans la construction (de 153,6 à 158,6), dans les services (de 107,0 à 112,3) et dans le commerce de détail (de 107,2 à 111,0). La hausse est moins prononcée pour l'industrie manufacturière (de 114,8 à 115,7).

L'indice des consommateurs est passé de 115,1 à 116,6 contre 110,8 en février 2020 et 117,1 en septembre 2018.

La perception du climat économique par les ménages a connu une hausse de 126,9 à 129,6 et celle de la situation personnelle de 111,1 à 112,2. Leur jugement concernant le présent passe de 108,1 à 111,9.

A l'inverse, leurs attentes sur le futur baissent, passant de 125,5 à 123,5.

L'Italie a été le premier pays massivement frappé par la pandémie de coronavirus en Europe en février 2020.

Le choc de la pandémie a été rude l'an dernier pour l'économie italienne, avec un plongeon du PIB de 8,9%.

L'économie de la péninsule donne depuis des signes d'embellie, avec une croissance de 5,1% attendue cette année par la Banque d'Italie, sous l'effet des mesures de relance.

Le moral des Italiens a aussi été dopé par le sacre de la Squadra Azzurra à l'Euro-2020, qui devrait avoir des retombées sur l'économie du pays.

L'Italie est la première bénéficiaire du méga-plan de relance de 750 milliards d'euros adopté à l'été 2020 par les dirigeants européens.

afp/fr