Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

L'Algérie a un nouveau gouvernement

02/01/2020 | 22:00
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

(Actualisé avec noms des principaux ministres)

ALGER, 2 janvier (Reuters) - L'Algérie s'est dotée d'un nouveau gouvernement, un peu moins de trois semaines après l'élection à la présidence d'Abdelmadjid Tebboune et cinq jours après la nomination d'Abdelaziz Djerad au poste de Premier ministre.

Plusieurs ministres du gouvernement précédent conservent leur portefeuille, comme le ministre des Affaires étrangères Sabri Boukadoum, le ministre de l'Energie Mohamed Arkab et le ministre de l'Intérieur Kamel Beldjoud.

Abderrahmane Raouia retrouve le poste de ministre des Finances qu'il avait occupé de 2017 à son remplacement en mars dernier.

Comme le veut l'usage en Algérie, le président est également ministre de la Défense.

Le vice-ministre de la Défense, poste essentiel dans un pays où l'armée dispose d'une vaste influence politique, n'a pas été encore nommé. Le poste était occupé par le chef d'état-major de l'armée, le général Ahmed Gaïd Salah, jusqu'à sa mort d'une crise cardiaque à l'âge de 79 ans le 23 décembre.

Depuis février dernier, l'Algérie est secouée par un vaste mouvement de contestation de l'élite au pouvoir.

Des centaines de milliers de personnes ont participé aux manifestations, d'abord quotidiennes puis hebdomadaires, qui ont entraîné en avril la démission d'Abdelaziz Bouteflika après vingt ans de présidence.

Elu le mois dernier avec 58% des voix mais une participation ne dépassant pas les 40% selon les chiffres officiels, Abdelmadjid Tebboune a accédé à la présidence à l'issue d'un scrutin snobé par la rue.

Lors de sa prestation de serment il y a deux semaines, il s'est engagé à entamer rapidement des consultations pour rédiger une nouvelle Constitution, à lutter contre la corruption et à diversifier l'économie.

(Lamine Chikhi, version française Jean-Stéphane Brosse)


© Reuters 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
10:37UBS affiche une hausse surprise de 9% de son bénéfice net au troisième trimestre.
ZR
10:35Reckitt dépasse les estimations de ventes pour le troisième trimestre et relève ses prévisions.
ZR
10:25La France n'a pas l'intention de sortir du capital d'Air France-KLM - responsable d'APE
ZR
10:14Les bénéfices du détaillant russe X5 ont augmenté de 55,9 % et les dividendes sont en bonne voie.
ZR
10:10Les actions européennes montent après les records à Wall Street
RE
09:41Novartis est plus optimiste quant aux ventes de Cosentyx et d'Entresto, alors que le bénéfice du troisième trimestre augmente.
ZR
09:38THG ajoute un cadre de SoftBank à son conseil d'administration et recherche un président indépendant.
ZR
09:23Les bénéfices de base d'Orange au troisième trimestre ont baissé de 0,7 % en raison de la diminution des opérations de co-investissement.
ZR
09:02L’inflation reste (pour l’instant) tirée par les prix de l’énergie 
08:49Dow Jones Industrial Average : Les actions portées par les records de Wall Street et par Facebook
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"