Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 05H00 GMT (25/05)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
25/05/2019 | 07:00

TREIZE BLESSÉS DANS UNE EXPLOSION À LYON, UN SUSPECT RECHERCHÉ

LYON - Huit femmes et une fillette de 10 ans figurent parmi les 13 personnes blessées par l'explosion d'un colis piégé vendredi après-midi à Lyon, a annoncé dans la nuit le parquet de Paris, selon qui onze victimes étaient toujours hospitalisées.

Le colis piégé, qui renfermait des boulons, a été déposé en fin d'après-midi devant une boulangerie de la rue Victor Hugo, près de la gare de Lyon-Perrache, par un homme d'une trentaine d'années circulant à vélo, a-t-on appris de sources policières.

Le suspect a été filmé par les caméras de la vidéosurveillance municipale. Vêtu d'un bermuda beige et d'un haut noir, il a le visage dissimulé par une capuche, des lunettes de soleil et une écharpe.

La police nationale a diffusé dans la soirée un appel à témoins.

La section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie, mais la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a déclaré qu'il était "trop tôt" pour qualifier la déflagration "d'acte terroriste".

L'enquête a été ouverte notamment du chef d'association de malfaiteurs terroriste, a-t-elle ajouté en marge du dernier meeting de la liste de la majorité présidentielle pour les élections européennes, à Paris.

Le parquet de Paris a précisé avoir ouvert une "enquête de flagrance des chefs de tentative d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste et d’association de malfaiteurs terroriste criminelle". L'enquête a confiée à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) en co-saisine avec la DGSI, la Direction générale de la sécurité intérieure.

Dès l'annonce de l'explosion, Emmanuel Macron, interviewé sur la chaîne YouTube "HugoDécrypte" en vue des européennes, a parlé d'"une attaque" et la présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, a évoqué sur Twitter un "attentat terroriste".

---

EPROUVÉE PAR LES AFFRES DU BREXIT, MAY REND LES ARMES EN LARMES

LONDRES - Au bord des larmes, Theresa May a annoncé vendredi sa démission, ouvrant la voie à l'arrivée au pouvoir d'un nouveau Premier ministre qui pourrait vouloir une rupture plus nette entre le Royaume-Uni et l'Union européenne pour sortir de l'impasse sur le Brexit.

Theresa May, qui "regrette profondément" de ne pas avoir pu mener à bien la sortie de l'UE, désormais prévue le 31 octobre, quittera ses fonctions de chef du Parti conservateur le 7 juin. Le processus de désignation de son successeur débutera la semaine suivante.

Le futur chef de file des Tories, qui sera choisi avant les vacances parlementaires, deviendra Premier ministre.

Theresa May, qui avait succédé à David Cameron en juillet 2016, dans la foulée de la victoire du camp du Brexit au référendum du 23 juin 2016, expédiera les affaires courantes dans l'intervalle.

Son ancien ministre des Affaires étrangères Boris Johnson, donné favori pour lui succéder, a donné le ton au sujet du Brexit : "Nous quitterons l'UE le 31 octobre, accord ou pas", a-t-il insisté lors d'une conférence économique en Suisse.

EN DIRECT Theresa May démissionnera le 7 juin

CHRONOLOGIE Les trois années agitées de May à Downing Street

RÉACTIONS à l'annonce de la démission de May

ENCADRE Comment sera choisi le successeur de May

---

DES EUROPÉENNES CRUCIALES POUR L'UE ET POUR LES PARTIS FRANÇAIS

PARIS - Les élections européennes, organisées dimanche en France, sont lourdes d'enjeux pour l'avenir de l'UE mais aussi pour tous les partis politiques français, qui cherchent à compter leurs forces deux ans après la bourrasque du printemps 2017.

Les 47 millions d'électeurs inscrits sont appelés à départager les 34 listes - un record - au premier rang desquelles celles du Rassemblement national (RN) et de La République en marche (LaRem), engagées dans un duel sans merci, mis en scène par Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

Cette bataille pour la première place, au goût de second tour bis de la dernière présidentielle, a largement occulté les autres partis en lice, Républicains et France insoumise en tête, cantonnés malgré eux aux seconds rôles.

La liste RN est créditée de 24,5% des intentions de vote et celle de LaRem et du MoDem de 23%, dans un sondage Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France publié vendredi.

NÉERLANDAIS ET BRITANNIQUES étaient jeudi les premiers à voter pour les européennes. Aucune projection n'a été diffusée au Royaume-Uni.

Aux Pays-Bas en revanche, le Parti travailliste a créé la surprise en remportant le scrutin européen. Un sondage Ipsos réalisé à la sortie des urnes crédite la liste emmenée par le commissaire européen Frans Timmermans est créditée de plus de 18% des voix, soit deux fois plus qu'en 2014, alors qu'elle n'arrivait qu'en troisième position dans les intentions de vote.

Le Parti populaire pour la liberté et la démocratie (VVD) du Premier ministre Mark Rutte et Le Forum pour la démocratie du nationaliste Thierry Baudet, qui faisaient jeu égal dans les sondages, prennent respectivement les deuxième et troisième places avec 14 et 11%, selon Ipsos.

Les IRLANDAIS étaient appelés à leur tour aux urnes ce vendredi. Les bureaux de vote ont également ouvert en RÉPUBLIQUE TCHÈQUE, où le scrutin est organisé sur deux jours.

SLOVAQUES, LETTONS et MALTAIS voteront samedi. Les autres pays voteront dimanche.

LE POINT sur les élections européennes

ENCADRE Quatre jours de scrutin et 427 millions d'électeurs à travers l'Europe

GRAPHIQUE Les élections européennes https://tmsnrt.rs/2W2QWzv

---

DES CENTAINES DE MILLIERS DE JEUNES MOBILISÉS POUR LE CLIMAT À TRAVERS LE MONDE

STOCKHOLM/BRUXELLES - Des centaines de milliers ont manifesté vendredi à travers le monde pour exhorter les responsables politiques à prendre des mesures plus énergiques contre le dérèglement climatique, avec un accent particulier mis sur l'Europe alors que les vingt-huit Etats membres élisent leurs représentants au Parlement européen.

"Si l'UE décidait de combattre sérieusement la crise climatique, cela représenterait un changement global décisif", a lancé Greta Thunberg, l'égérie suédoise de cette mobilisation de la jeunesse.

"Et les élections européennes ne devraient logiquement porter que sur cette question. Mais ce n'est pas le cas. Pas du tout", a-t-elle ajouté devant des milliers de manifestants réunis sur une place du quartier des affaires de Stockholm.

D'après les informations centralisées à 22h00 GMT par le mouvement Fridays for Future, plus de 1,8 million de jeunes ont répondu à cette nouvelle grève pour le climat dans plus de 2.350 villes de 125 pays.

Le 15 mars, lors de la précédente grève mondiale de la jeunesse pour le climat, la participation avait été estimée à 1,5 million de jeunes manifestants.

A Paris, les slogans désormais traditionnels des manifestations pro-climat tels que "Je suis climat" ou "There is no Planet B" ont fleuri dans le cortège qui s'est élancé sous le soleil de l'Opéra vers la place de la République. Des "Macron démission" ont également retenti dans la foule.

---

TRUMP ANNONCE L'ENVOI DE 1.500 SOLDATS AU MOYEN-ORIENT

WASHINGTON - Donald Trump a annoncé vendredi l'envoi de 1.500 militaires américains supplémentaires au Moyen-Orient, des renforts présentés comme une mesure de protection nécessaire face à l'Iran, que Washington accuse d'être directement responsable des actes de sabotage qui ont visé il y a une dizaine de jours quatre pétroliers au large des Emirats arabes unis.

Le Pentagone a précisé que sur ces 1.500 militaires supplémentaires, 900 seraient envoyés dans la région. Les 600 autres y sont déjà stationnés mais leur déploiement va être prolongé. Aucun soldat envoyé en renfort n'ira en Irak ou en Syrie, indique le département de la Défense.

"Il s'agit de forces défensives", a insisté Katie Wheelbarger, sous-secrétaire à la Défense chargée des questions liées à la sécurité internationale. Le nombre avancé par Trump est à comparer aux 70.000 soldats américains actuellement stationnés dans une zone allant de l'Egypte à l'Afghanistan.

L'armée américaine a par ailleurs formellement accusé vendredi les gardiens de la Révolution, le corps d'élite des forces iraniennes, d'être directement responsables des "actes de sabotage" qui ont visé quatre tankers, dont deux pétroliers saoudiens, le 12 mai dernier au large des Emirats arabes unis.

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
EURO / SWISS FRANC (EUR/CHF) 0.05%1.11148 Cours en différé.-1.39%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
10:37ALLEMAGNE : le moral des entrepreneurs au plus bas depuis 2014
AW
10:08Débuts sans tendance pour une semaine à haut degré d'incertitude
RE
10:01ZONE EURO : IFO allemand comme attendu à 97.4
08:55L'euro en hausse face au dollar, dans l'attente du G20
AW
08:43DEUTSCHE BANK : MEDIA-La Fed demande à Deutsche Bank d'expliquer son projet de "bad bank"-FT
RE
08:34Bourse - natixis attendu en baisse de 3% à 5% selon des traders, qui évoquent des sorties de €1,4 milliard de fonds de h2o
RE
08:08Tokyo finit en légère hausse grâce au yen
AW
08:02Drone US-Une riposte ferme qui pourrait se reproduire, avertit l'Iran
RE
07:47L'opposition turque inflige un camouflet à Erdogan à Istanbul
RE
07:22Alstom pour l’année  2019/20 , alstom progression du chiffre d’affaires et de la profitabilité sera inférieure aux objectifs moyens de son plan pluriannuel
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"