Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
903
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

L'Euro en quarantaine

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
23/09/2020 | 09:03

La séance de mercredi devrait débuter dans une ambiance relativement apaisée en Europe, même si la propagation du coronavirus inquiète, ce qui est notamment visible sur l'euro, qui a connu un gros accès de faiblesse face au dollar. Les indicateurs PMI avancés du mois de septembre et une nouvelle allocution publique du patron de la Fed vont rythmer la journée boursière.

Croyez-moi, j'essaie tous les matins de parler d'autre chose que des valeurs technologiques américaines, mais c'est vraiment compliqué parce qu'elles ont un pouvoir de traction inédit. Elles ont permis hier à Wall Street de se remettre la tête à l'endroit, en particulier Amazon.com, dont le titre a repris 5,7% (grâce à un conseil à l'achat de Bernstein). Les autres stars de la cote, comme Microsoft, Alphabet et Apple, ont toutes progressé de plus de 1,5%. Pour autant, le Nasdaq 100 perd encore 9% sur ses records du début de mois, alors que le CAC40 limite son retrait à 2,6% (Cocorico !) et que le SMI gagne 1,6% (Kikeriki !). Evidemment, le bilan 2020 reste moins favorable pour les indices européens. 

Pour l'instant, la principale victime financière de la remontée des cas de Covid-19 en Europe, c'est l'euro. Ça en serait presque rassurant, puisque la mécanique à l'œuvre est assez facile à comprendre, même pour moi, alors que d'autres mouvements actuels restent assez contre-intuitifs. La baisse est sans doute accentuée par le fait que le "dollar-bashing" était devenue l'une des positions les plus consensuelles du marché. Avec le sens de la formule permis par leur langue, les anglo-saxons appellent ça un "crowded-trade". Manifestement, il faut s'attendre à ce qu'il soit moins embouteillé à court terme.

La séance du jour sera marquée par les "oh ! et les ah ?" sur les indicateurs PMI Flash de septembre. Pour rappel, il s'agit d'une enquête mensuelle qui sonde le moral des directeurs d'achats dans l'industrie et dans les services dans plusieurs pays, avec une question assez simple : votre entreprise va-t-elle mieux ou moins bien que le mois précédent ? C'est un bon indicateur de la confiance économique. Naturellement, les indices se sont effondrés en avril, avant de remonter en flèche jusqu'en juillet. Septembre sera sans doute un mois plus instructif : le mirage de la reprise en V s'est estompé, la pandémie reprend de la vigueur en Europe et les Etats-Unis sont dans le flou avant l'élection présidentielle. Que vont penser les directeurs d'achats de la situation ? Les réponses ont commencé à tomber ce matin en Asie-Pacifique, avec un indice manufacturier inférieur aux attentes et en phase de contraction au Japon.

Outre les indicateurs PMI, les investisseurs attendent une nouvelle sortie publique du patron de la Fed Jerome Powell, qui interviendra devant les parlementaires américains sur les conséquences économiques de la Covid-19, à partir de 16h00 (heure de Paris). Des parlementaires américains qui ont hier trouvé un terrain d'entente pour éviter un "shutdown", c’est-à-dire une impasse sur le budget de fonctionnement fédéral. Powell devrait à nouveau secouer l'exécutif pour qu'il adopte des mesures de soutien en complément de la mitrailleuse à liquidités de la Fed.

Le redressement des indices américains rassure les investisseurs. Le CAC40 gagnait 1% à 4823 points peu après l'ouverture. En Asie, le Japon a repris en baisse après un long weekend, tandis que le cocktail rebond de Wall Street / mesures de déconfinement en Nouvelle-Galles du Sud et dans le Queensland dope l'indice australien, qui gagne plus de 2%.

Les temps forts économiques du jour

Les indices PMI Flash de septembre débarquent partout sur la planète aujourd'hui, notamment en Europe en matinée puis aux Etats-Unis dans l'après-midi. Ils seront accompagnés des stocks pétroliers hebdomadaires américains à 16h30.

Grosse pression sur l'euro qui recule à 1,16778 USD. L'once d'or passe sous les 1900 USD. Le pétrole reste sous pression, à 41,30 USD le Brent et à 39,36 USD le WTI. Les obligations d'Etat américaines affichent un rendement stable de 0,67% sur 10 ans. Le Bitcoin est à peu près inchangé autour de 10 500 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Akzo Nobel : Morgan Stanley reste à surpondérer avec un objectif de cours relevé de 105 à 112 EUR.
  • Boohoo : J.P. Morgan démarre le suivi à surpondérer en visant 415 GBp.
  • Coloplast : Jefferies passe de conserver à acheter en visant 1180 DKK.
  • ConvaTec : Jefferies passe d'acheter à conserver en visant 200 GBp.
  • Diploma : J.P. Morgan passe de neutre surpondérer en visant 1960 GBp.
  • Elior : Bernstein passe de sousperformance à performance de marché en visant 4,30 EUR.
  • Euronext : AlphaValue reste à accumuler avec un objectif de cours relevé de 105 à 117 EUR.
  • Evotec : MainFirst démarre le suivi à l'achat en visant 36 EUR.
  • HelloFresh : Citigroup démarre le suivi à l'achat en visant 53 EUR.
  • Novozymes : AlphaValue reste à la vente avec un objectif de cours réduit de 362 à 346 DKK.
  • Proximus : Citigroup passe d'acheter à neutre.
  • Rolls-Royce : AlphaValue passe d'acheter à vendre avec un objectif de cours réduit de 261 à 80,80 GBp.
  • SIG Combibloc : Exane BNP Paribas démarre le suivi à neutre en visant 19 CHF.
  • SMA Solar : Jefferies passe de conserver à acheter en visant 48 EUR.
  • Snam : Goldman Sachs passe de vendre à acheter en visant 5 EUR.
  • Ströer : J.P. Morgan passe de surpondérer à neutre en visant 81 EUR.
  • Superdry : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 230 à 175 GBp.
  • Telenet : Morgan Stanley passe de pondération en ligne à surpondérer en visant 45 EUR. Citigroup passe de neutre à achat.
  • Wacker Chemie : HSBC passe de conserver à acheter en visant 105 EUR.

L’actualité des sociétés

En France

Sanofi et GlaxoSmithKline signent des accords avec le Gouvernement du Canada pour la fourniture de leur vaccin Covid-19. Capgemini va vendre Odigo (ex-Prosodie) à Apax Partners dans des conditions financières qui n'ont pas été communiquées. Siemens et Atos étendent leur partenariat stratégique pour 5 ans et vise une croissance des solutions communes. Vivendi et Mediaset ont repris contact pour examiner une sortie de crise, a appris Reuters. BNP Paribas Suisse va mettre un terme à son activité de financement dans le secteur des matières premières, ce qui pourrait entraîner la suppression de 120 postes à Genève. L'aéroport de London Gatwick (dont Vinci détient 50,01%) obtient un moratoire sur les covenants financiers de sa dette. Veolia est prêt à relever son offre sur Suez. Le fonds souverain qatari, qui détient 13% de Lagardère, s'est prononcé en faveur de l'entrée au conseil d'administration d'Amber et VivendiTechnicolor boucle les dernières étapes de son plan de sauvegarde financière accélérée, qui laisse les anciens actionnaires avec 11,1% du capital, avant exercice des BSA octroyés aux créanciers. Casino annule environ160 M€ d'obligations acquises sur le marché. Genfit donne rendez-vous le 30 septembre pour l'annonce de sa nouvelle stratégie. Trois offres de reprise pour Alès Groupe, avec une décision du tribunal prévu le 24 septembre. GECI International signe un contrat pour le déploiement de réseaux mobiles au Brésil. Delta Plus Group prend le contrôle de la société brésilienne White Lake. Trico, la nouvelle comédie de Xilam Animation, acquise par Netflix. DMS (Diagnostic Medical Systems) se renforce à Hong Kong. Eurobio Scientific lance un test de diagnostic rapide permettant la recherche de l’antigène du virus SARS CoV-2. Invibes renforce sa gouvernance. Orpea, Alten, Crit, Guillemot, Microwave, Mauna Kea, Groupe SFPI, Groupe Gorgé, ECA SA, Prodways, Société anonyme d'explosifs et produits chimiques, Dalet, Hexaom, Lumibird, Sidetrade ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Nike flambe de 13% hors séance après la publication de trimestriel meilleur que prévu. United Wholesale Mortgage fusionne avec Gores SPAC et entre en bourse. Elon Musk promet une Tesla à 25 000 USD grâce à la baisse du prix des batteries. Ford va investir dans deux usines de voitures électriques au Canada. AMS finalise sa prise de contrôle d'Osram. Microsoft et ses distributeurs encontrent quelques soucis avec les précommandes de sa nouvelle Xbox, à cause d'une demande élevée. Ralph Lauren va supprimer environ 15% de ses effectifs, après la baisse des ventes liée au coronavirus. Carnival va supprimer une centaine de postes d'officiers navigants après la décision de se séparer de 18 de ses navires les plus anciens. Laird Superfood, une société soutenue par le fonds de capital-investissement de Danone, entre sur le marché boursier américain dans le haut de la fourchette prévue. Fujifilm annonce que l'antiviral Avigan a atteint ses objectifs en phase III dans le traitement de cas modérés de Covid-19 et qu'une demande de mise sur le marché sera déposée en octobre. Yandex négocie le rachat de TCS Group pour 5,48 Mds$.

Ça publie. General Mills, Neoen, Trigano, Fluxys, Solaria Energia, Solutions 30, Frey, Guerbet

 Lectures



Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALPHABET INC. 1.64%1632.98 Cours en différé.19.95%
ALTEN 2.88%80.45 Cours en temps réel.-30.49%
AMAZON.COM, INC. 0.88%3204.4 Cours en différé.71.90%
AMS 0.00%0.62 Cours en clôture.0.00%
ATOS SE -0.85%65.2 Cours en temps réel.-11.52%
BNP PARIBAS 2.81%33.5 Cours en temps réel.-38.32%
BOOHOO GROUP PLC 5.48%279 Cours en différé.-11.21%
CAPGEMINI SE 1.39%105.8 Cours en temps réel.-4.18%
CARNIVAL CORPORATION & PLC 1.12%15.36 Cours en différé.-70.12%
CASINO, GUICHARD-PERRACHON 0.91%22.12 Cours en temps réel.-47.43%
COLOPLAST A/S 0.50%973.8 Cours en différé.17.26%
CONVATEC GROUP PLC 1.03%185.9 Cours en différé.-7.28%
CRITEO S.A. 6.38%13.83 Cours en différé.-24.99%
DANONE 1.55%51.12 Cours en temps réel.-31.88%
DELTA PLUS GROUP 0.98%61.6 Cours en temps réel.24.74%
DIPLOMA PLC 0.44%2302 Cours en différé.13.24%
DMS (DIAGNOSTIC MEDICAL SYSTEMS) -0.59%1.69 Cours en temps réel.38.21%
ELIOR GROUP 3.46%3.71 Cours en temps réel.-72.63%
EUROBIO SCIENTIFIC 0.60%16.7 Cours en temps réel.253.94%
EURONEXT N.V. -0.16%93.55 Cours en temps réel.28.97%
EVOTEC SE -0.60%23.04 Cours en différé.0.56%
FLUXYS BELGIUM SA 0.00%29 Cours en différé.1.05%
FORD MOTOR COMPANY -0.61%8.16 Cours en différé.-11.72%
FREY 0.00%31.2 Cours en temps réel.-6.31%
GENERAL MILLS, INC. 0.77%61.78 Cours en différé.14.47%
GENFIT -1.07%3.51 Cours en temps réel.-79.90%
HELLOFRESH SE -5.25%46.9 Cours en différé.165.27%
INVIBES ADVERTISING N.V. 0.00%7 Cours en temps réel.49.57%
LAGARDÈRE SCA -0.09%21.78 Cours en temps réel.12.20%
MEDIASET 0.06%1.602 Cours en différé.-39.81%
MICROWAVE VISION 0.00%25.4 Cours en temps réel.37.30%
NEOEN 0.56%45.15 Cours en temps réel.45.31%
NETFLIX, INC. 0.63%488.28 Cours en différé.49.96%
NIKE, INC. -0.02%129.99 Cours en différé.28.34%
NOVOZYMES A/S 0.18%391.5 Cours en différé.19.88%
OSRAM LICHT AG 0.16%51.1 Cours en différé.15.56%
PRODWAYS GROUP 2.66%1.735 Cours en temps réel.-37.17%
RALPH LAUREN CORPORATION 0.36%77.39 Cours en différé.-34.22%
ROLLS-ROYCE HOLDINGS PLC 7.40%243.7 Cours en différé.-66.79%
SANOFI 0.24%82.94 Cours en temps réel.-7.68%
SIDETRADE S.A 0.00%99 Cours en temps réel.47.32%
SIG COMBIBLOC GROUP AG -1.76%18.93 Cours en différé.24.64%
SMA SOLAR TECHNOLOGY AG 0.05%38.26 Cours en différé.10.65%
SOLARIA ENERGÍA Y MEDIO AMBIENTE, S.A. -3.07%15.8 Cours en différé.139.71%
SOLUTIONS 30 SE -1.15%16.28 Cours en temps réel.65.36%
SUEZ SA 0.22%15.685 Cours en temps réel.16.05%
TCS GROUP HOLDING PLC 1.70%23.9 Cours en différé.9.30%
TRIGANO 0.08%126.9 Cours en temps réel.34.75%
VEOLIA ENVIRONNEMENT 1.28%17.35 Cours en temps réel.-27.75%
VINCI SA 1.42%72.84 Cours en temps réel.-27.45%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
buffet7 - Il y a 1 mois arrow option
C'est pas grâce à Bernstein qu'Amazon a repris 5 %, c'est parce qu'elle est venue s'appuyer sur sa moyenne à 100 jours, c'est un un gros niveau d'achat. Bernstein est un prétexte. Et vous toujours pas à l'achat. Quand Amazon et le marché cassent des plus hauts vous n'achetez pas car ils sont trop chèrs, quand Amazon et le marché est est en forte correction, vous n'achetez pas car ils sont baissiers. Vous n'achetez jamais en fait. Je suis convaincu au vu de vos articles et de vos réactions que vous n'achetez jamais d'actions. Vous préférez le bund de merkel à -0,50 %. Je préfère un nasdaq à PER de 40, plutot que vos obligs à - 0,5 % ou vos obligs high hield de sociétés pourries.
2
  
  • Publier
    loader