Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

L'Europe termine en baisse, à ses plus bas niveaux en 21 mois

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
11/10/2018 | 18:56
L'EUROPE TERMINE EN BAISSE, À SES PLUS BAS NIVEAUX EN 21 MOIS

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en net recul jeudi, à leur plus bas niveaux en 21 mois, encore pénalisées par les craintes pour la croissance mondiale liées aux tensions commerciales.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 1,92% à 5.106,37points. Le Footsie britannique a perdu 1,94% et le Dax allemand 1,48%.

L'indice EuroStoxx 50 a perdu 1,77%, le FTSEurofirst 300 1,98% et le Stoxx 600 1,98%, à son plus bas niveau depuis fin décembre 2016.

Signe de la nervosité sur les marchés d'actions, l'indice de volatilité en zone euro a grimpé à un plus haut depuis fin mai.

"Les marchés d'actions sont pris dans un fort mouvement de vente. L'inquiétude concernant l'accélération de la hausse des taux, les avertissements du Fonds monétaire international sur les risques pour la stabilité financière et la persistance des tensions commerciales alimentent les inquiétudes", résument les analystes de la banque néo-zélandaise ANZ.

A en juger par les dernières déclarations de Donald Trump, le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine pourrait encore durer. Le président américain a averti qu'il pourrait prendre beaucoup plus d'initiatives susceptibles d'affecter l'économie chinoise, laissant entendre qu'il n'avait pas l'intention de jouer l'apaisement dans le conflit en cours.

Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), a déclaré jeudi qu'une guerre économique, qu'elle soit commerciale ou ait trait aux changes, risquait d'être préjudiciable à la croissance mondiale et de nuire à de "simples spectateurs".

Les tensions commerciales pourraient encore freiner la croissance dans la zone euro et les responsables de la Banque centrale européenne (BCE) se sont interrogés le mois dernier sur l'opportunité de revoir en baisse leur évaluation des risques, montre le compte-rendu de la réunion de septembre.

LES INDICATEURS DU JOUR

Les prix de détail ont augmenté moins rapidement qu'attendu en septembre aux Etats-Unis, freinés par une hausse moins forte des loyers et une baisse des prix de l'énergie.

"Les rendements sont en baisse et les chiffres de l'inflation sont plus faibles que prévu, ce qui interroge sur le nombre de hausses de taux de la Réserve fédérale en 2019", estime Minh Trang, trader senior sur le marché des changes à la Silicon Valley Bank en Californie.

A l'inverse, pour Charles St-Arnaud, stratégiste en investissement chez Lombard Odier IM, les pressions inflationnistes demeurent, malgré les chiffres du jour. "Ce que la Réserve fédérale va continuer de regarder, c'est l'inflation sous-jacente, qui reste stable à 2,0%, donc en ligne avec ce que dit la Fed depuis plusieurs mois. Je ne vois donc pas dans les chiffres d'aujourd'hui de quoi modifier l'orientation de la Fed", commente-t-il.

Le président américain, Donald Trump, a par ailleurs critiqué publiquement la Fed pour le deuxième jour consécutif, jugeant "ridicule" le relèvement des taux d'intérêt, qui complique le financement des déficits creusés par la politique fiscale et économique de son administration.

TAUX

Le rendement américain à 10 ans est à 3,167%, un plus bas d'une semaine, l'annonce du ralentissement de la hausse des prix à la consommation ayant légèrement contribué à une détente supplémentaire sur les rendements obligataires.

Son équivalent allemand, sous 0,52%, s'est éloigné d'un pic de quatre mois et demi touché la veille à 0,581%.

Contre la tendance, les rendement des emprunts d'Etat italiens ont évolué en hausse en raison des tensions persistantes entourant la politique budgétaire de l'Italie. Le Trésor italien a dû consentir jeudi le taux le plus élevé depuis cinq ans pour emprunter à trois ans sur le marché, lors de la première adjudication réalisée depuis l'annonce des prévisions de déficit du gouvernement.

CHANGES

Le dollar est tombé à un plus bas de deux semaines contre un panier de monnaies de référence, dans le sillage de la baisse des rendements du Trésor américain et après l'annonce d'une hausse des prix de détail plus faible que prévu.

VALEURS

Comme à New York, les compartiments financiers ont figuré parmi les plus fortes baisses sectorielle: l'indice Stoxx européen de l'assurance a perdu 3,24%, celui des services financiers 2,92%, et celui de la banque 2,4%.

A Paris, Axa a perdu 3,52% et BNP Paribas 2,49%

Le secteur lié à l'énergie a abandonné 3,15% avec le repli des cours du pétrole. Total a abandonné 3,4%.

Contre la tendance, Ingenico a gagné 7,85% - plus forte hausse du SBF 120 - après la confirmation par Natixis (-4,62%) de son intérêt pour un rapprochement avec le spécialiste des solutions de paiement qui a également reçu cet été des marques d'intérêt d'Edenred (-3,13%), selon une source proche du dossier.

A WALL STREET

Les trois indices phares de New York évoluent quasiment à l'équilibre: le Dow Jones perd 0,5% et le Nasdaq est stable. Le S&P-500 lâche 0,38% à 2.775,12 points, après être passé sous sa moyenne mobile sur 200 jours pour la première fois depuis le 4 mai.

L'indice S&P de la finance recule de 1,2% et celui de l'énergie 1,4%.

PÉTROLE

Les cours du brut sont orientés en nette baisse, à un creux de deux semaines et demi, en raison de la chute des marchés boursiers mondiaux. L'augmentation plus forte que prévu des stocks américains de pétrole brut la semaine dernière par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) annoncée ce jeudi a eu peu d'impact sur les cours.

Le Brent perd 2,21% à 81,25 dollars et le brut léger américain perd 2,08% sous les 72 dollars.

A SUIVRE vendredi:

Les marchés prendront connaissance de la balance commerciale chinoise qui sera surveillée de près en ces temps de tensions commerciales sino-américaines. La première estimation de l'indice de confiance du Michigan sera publiée à 14h00 GMT.

(Avec Richard Leong, édité par Juliette Rouillon)

par Laetitia Volga

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AXA -0.29%22.515 Cours en temps réel.-8.71%
BNP PARIBAS 0.44%49.72 Cours en temps réel.-20.48%
CAC 40 1.53%5173.05 Cours en temps réel.-4.08%
DAX 1.40%11776.55 Cours en différé.-10.09%
DJ INDUSTRIAL 2.17%25798.42 Cours en différé.2.15%
EDENRED 2.28%31.42 Cours en temps réel.27.05%
EURO STOXX 50 1.46%3257.34 Cours en différé.-8.83%
INGENICO GROUP 2.79%68.5 Cours en temps réel.-25.13%
NASDAQ 100 2.94%7276.4263 Cours en différé.11.89%
NASDAQ COMP. 2.89%7645.4895 Cours en différé.8.60%
NATIXIS 0.30%5.386 Cours en temps réel.-18.59%
S&P 500 2.15%2809.92 Cours en temps réel.3.50%
SMI 1.64%8794.97 Cours en différé.-7.69%
STOXX EUROPE 600 1.58%364.99 Cours en différé.-7.77%
TOTAL 0.50%53.82 Cours en temps réel.16.30%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Indices / Marchés"
02:09Tokyo ouvre en forte hausse
AW
01:54Le ministre britannique du commerce a laissé entendre que le royaume-uni pourrait prolonger "de quelques mois" la période de transition post-brexit, rapporte le times
RE
16/10WallStreet : retour du 'full risk on' et hausse algorithmique
CF
16/10BOURSE DE WALL STREET : Wall Street dopée par les trimestriels et les stats
RE
16/10BOURSE DE TOKYO : L'administration US veut ouvrir des discussions commerciales avec l'UE, Londres et Tokyo
RE
16/10Wall Street enregistre sa plus forte hausse depuis mars
AW
16/10BOURSE DE WALL STREET : Wall Street termine en forte hausse grâce aux "techs" et aux résultats du T3
DJ
16/10BOURSE DE WALL STREET : Les Marchés à la clôture de Wall Street **
RE
16/10Point marchés-Wall Street dopée par les trimestriels et les stats (actualisé)
RE
16/10BOURSE DE WALL STREET : Wall street - le dow jones gagne près de 550 points (+2,15%), le s&p-500 gagne 2,15%, le nasdaq avance de 2,90%
RE
Dernières actualités "Indices / Marchés"
Publicité