Zurich (awp) - La grande majorité des cadres en Suisse estiment que l'intelligence artificielle générative (IA générative) est un moteur important de croissance pour leur entreprise, bien plus que les réductions de coûts. C'est ce que révèle une étude du cabinet de conseil Accenture publiée mardi.

L'intelligence artificielle générative devrait produire une valeur ajoutée supplémentaire de 92 milliards de francs suisses pour la Suisse d'ici 2030, selon les estimations d'Accenture. Dans le même temps, près de la moitié des entreprises ne sont pas encore prêtes à utiliser l'IA. Seuls 42% des managers en Suisse se sentent très bien préparés à gérer les perturbations dans le secteur technologique, contre 53% au niveau mondial. Toutefois, 91% d'entre eux pensent que cette évolution contribuera davantage à la croissance des revenus de leur entreprise que la réduction des coûts.

Quant aux salariés, ils sont déjà très ouverts à la technologie. Selon l'étude, 85% d'entre eux affirment déjà utiliser l'IA dans leur travail. Cependant, leur attitude à l'égard de la sécurité de l'emploi, de la qualité du travail et du bien-être général au travail reste encore prudente: 48 % craignent en effet de perdre leur emploi à cause de l'IA.

L'étude d'Accenture conclut à un potentiel d'amélioration dans l'utilisation de l'IA pour les entreprises suisses. Actuellement, seules 2% d'entre elles développent des initiatives en matière d'IA.

cw/al