Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Sociétés  >  Toute l'info

Actualités : Sociétés
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

L'INSEAD brandit l'innovation comme force au service du bien

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
07/03/2019 | 10:22

            


             
             
             
             

L’INSEAD brandit l'innovation comme force au service du bien

Lors de cet événement organisé par l’INSEAD, le plus grand au Moyen-Orient, l’école a présenté sa vision du monde et a lancé sa plus grande campagne de financement.

Fontainebleau (France), Singapour, Abu Dhabi, le 7 mars 2019.

Le 24 février dernier, l’INSEAD, The business school for the world, a accueilli la Global Business Leaders Conference (GBLC), au Jumeirah Beach Hotel à Dubaï. Cet événement phare de l'INSEAD a réuni de hautes personnalités du monde de l’entreprise, du pouvoir politique et de la sphère académique pour discuter d’innovation non disruptive et de l’entreprise en tant que force au service du bien.

Les avantages de la technologie et de l'innovation sont évidents et de nombreuses entreprises commerciales ont aujourd'hui un positionnement disruptif. Toutefois, cela les a lancées dans un jeu à somme nulle pour lutter pour leur survie, en particulier pour les entreprises et les industries déjà bien implantées. Aujourd’hui cependant, le passage au numérique et la redistribution des rôles entre les secteurs public et privé ouvrent la voie vers la croissance en créant un nouvel espace de marché et en augmentant la richesse économique, ont déclaré des orateurs lors de la dernière édition de la GBLC, le plus grand événement INSEAD au Moyen-Orient.



S. E. Dr. Aisha Bin Bishr, Directrice Générale du Smart Dubai Office, et Peter Zemsky, Vice-Doyen et Doyen de l’Innovation à l’INSEAD

À la GBLC, S. E. Dr Aisha Bin Bishr, Directrice Générale du Smart Dubai Office, a expliqué que Dubaï est en train de migrer vers le concept de smart city. Dans ce modèle, le passage au numérique relève non seulement du gouvernement, mais également du secteur privé et du monde universitaire. Le gouvernement encourage à la fois l'innovation et l’accroissement du bonheur et du bien-être des individus, ce qui profite aux entreprises et à la société.

« Nous devons trouver l’équilibre entre l’implémentation de nouvelles technologies et la mise en place d'infrastructures intelligentes dans la ville. Nous voulons que notre peuple soit heureux. Aujourd’hui, trois ans après le début de cette mise en œuvre, je pense que nous avons réussi à trouver un équilibre entre ces deux objectifs. Nous avons lancé le projet de quête du bonheur en 2015, avant même de mettre en place des stratégies pour l’implémentation de technologies comme la blockchain ou l'IA. C’est la preuve que notre objectif premier est de donner plus de bonheur aux gens. », a déclaré Dr Aisha Bin Bishr.

Renée Mauborgne, “Affiliate Professor” dans le département Stratégie à l'INSEAD, co-auteure du best-seller Blue Ocean Shift en tête des classements du New York Times et du Wall Street Journal, a souligné que bien que la disruption soit un concept important aujourd’hui, elle a un coût : celui de certains ajustements sociaux (pour plus d'information, lire larticle de R. Mauborgne et W. C. Kim, dans la Sloan Management Review, numéro du printemps 2019).

« Dubaï fait la jonction entre la culture arabe moderne et la culture arabe traditionnelle, ainsi qu’entre l’Orient et l’Occident. Cela en fait une ville unique dans le monde. Dubaï a augmenté sa richesse économique et a engendré croissance et créativité, devenant ainsi une puissance économique diversifiée de 105 milliards de dollars. À Dubaï, la part du PIB reposant sur les recettes pétrolières est passée de 30% à moins de 1% aujourd’hui. »

« À l’INSEAD, en tant que force au service du bien, on dévoile l’autre versant de l’univers stratégique : comment passer de la concurrence à la création d’un espace d’innovation, de la disruption à la non-disruption. Cela place les individus au centre de la stratégie. Parce que vous pouvez avoir la meilleure stratégie du monde, sans les individus, vous n’irez nulle part », a-t-elle déclaré.

https://pbs.twimg.com/media/D0Jn5O3WsAAY5s0.jpg:large

Renée Mauborgne, « Affiliate Professor » dans le département Stratégie à l’INSEAD.


William Doucas, PDG d’Elutions, l’un des leaders du marché des solutions d’intelligence artificielle pour les établissements à forte intensité d’infrastructure, a présenté deux cas dans lesquels Elutions a réussi à déployer une solution d’intelligence artificielle à grande échelle pour obtenir des bénéfices quantifiables tout en garantissant un développement durable. « Lorsque vous vous penchez sur le concept de développement durable, vous vous rendez compte que les profits devraient bénéficier au développement durable. Plus nous pouvons aider ces établissements, tels que les services d'eau, de traitement des eaux usées ou d'électricité, moins ces derniers pèsent sur les gouvernements. L’économie réalisée peut être investie au bénéfice de la société et contribuer à l’améliorer. », a-t-il déclaré.

« Nous pouvons tous faire le bien si nous cherchons à aller au-delà du bénéfice pour les actionnaires et considérons le bénéfice en terme de principe et de valeur en faveur du monde », a déclaré Paul Kewene-Hite, « Affiliate Professor » à l’INSEAD dans le département « Entrepreneurship and Family Entreprise » lors de l’ouverture de la table ronde intitulée « Tech for Good : Entrepreneurship and Innovation ».


De gauche à droite : Leila Hoteit, Associée et Directrice Générale du Boston Consulting Group, R. Todd Ruppert, Fondateur et PDG de Ruppert International Inc., Paul Kewene-Hite, “Affiliate Professor” dans le département “Entrepreneurship and Family Enterprise” à l’INSEAD, Karl Magnus Olsson, “Chief Xperience Officer” et Co-Fondateur de Careem, et Chirag Shah, Entrepreneur, Président de Simfoni.

Karl Magnus Olsson, Fondateur et Directeur Général de Careem, un concurrent d'Uber au Moyen-Orient, a expliqué comment cette entreprise est en train de créer un nouvel espace de marché dans les pays en développement : « Nous déployons actuellement un réseau dynamique de bus au Caire, mais il n’y a pas disruption puisqu’il n’y a pas de réseau de bus déjà en place. En Arabie Saoudite, avant l’arrivée de Careem, 90% de nos clients n’utilisaient pas les taxis pour des raisons de sécurité et de fiabilité. » En six ans, la société a embauché plus d’un million de « capitaines », l’appellation donnée à leurs chauffeurs, et a ainsi créé de l’emploi de façon significative au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, et répondu aux besoins de mobilité de plus de 30 millions de clients.

Dr Leila Hoteit, Associée et Directrice Générale du Boston Consulting Group, a souligné que même si la technologie peut ouvrir des portes, notamment celle du succès, il reste un défi majeur à relever pour une entreprise : celui du développement. « Pour que la technologie puisse apporter innovation et développement, le secteur public doit jouer un rôle important. Qu'il s'agisse de législation, de financement ou de coordination avec le secteur privé et le secteur tertiaire, le secteur public doit être actif dans la création de capital humain au sein de l'écosystème », a-t-elle déclaré.

Peter Zemsky, Vice-Doyen et Doyen de l’Innovation à l’INSEAD, a déclaré que la vision de l’école, qui consiste à considérer l’entreprise comme une force au service du bien, permet une réinvention et une innovation permanentes. « En tant que « Business school for the world », nous nous demandons constamment : sommes-nous en train de relever le défi du moment, que pouvons-nous faire pour préparer les dirigeants qui vont exercer dans un monde fondamentalement différent de celui que nous avons connu il y a cinq ans à peine ? Ce que nous aimerions faire ici, c’est faire naître et mener les discussions clés pour des milliers de dirigeants actuels et futurs dans le monde entier, ainsi que proposer un enseignement favorable à une transformation en accord avec notre vision du monde et nos valeurs. »

Lancement de la campagne « INSEAD : A force for Good » au Moyen-Orient

La GBLC s’est achevée sur le lancement de la campagne « INSEAD : A force for Good » au Moyen-Orient : la campagne de financement la plus ambitieuse de l'école à ce jour. L’INSEAD continuera de mener des discussions dans le monde entier sur le rôle des entreprises en tant que force au service du bien, dans la dynamique des récents événements célébrant le lancement de la campagne en Europe, en Asie et au Moyen-Orient. Pour apporter votre participation, consultez le site internet de la campagne et suivez-nous sur les réseaux sociaux pour savoir comment vous mobiliser autour de ces questions cruciales.

###

À propos de l’INSEAD, “The Business School for the World” :

L’INSEAD compte parmi les écoles supérieures de commerce les plus importantes et les plus influentes au monde. L’INSEAD réunit les individus, les cultures et les idées pour former des dirigeants responsables qui transforment le monde et la société. Son approche internationale et sa diversité culturelle se reflètent dans tous les aspects de sa recherche et de son enseignement.

Avec trois campus en Europe (France), en Asie (Singapour) et au Moyen-Orient (Abu Dhabi), l'INSEAD déploie sa recherche et son enseignement sur trois continents. Chaque année, ses 145 professeurs reputés, issus de 40 pays, inspirent plus de 1 400 étudiants et participants aux programmes MBA, Executive MBA (EMBA), PhD (Doctorat) et Masters spécialisés (Master in Finance, Executive Master in Consulting and Coaching for Change), ainsi que plus de 10 000 dirigeants participant aux programmes exécutifs.

En complément des programmes qu’elle propose sur ses trois campus, l’INSEAD a développé un partenariat académique avec la Wharton School de l’Université de Pennsylvanie (à Philadelphie et San Francisco), la Kellogg School of Management de l’Université Northwestern près de Chicago, l’Université Johns Hopkins/SAIS à Washington, le Teachers College de l’Université de Columbia à New York et la Sloan School of Management du MIT à Cambridge, Massachusetts. En Asie, l’INSEAD est partenaire de la School of Economics and Management de l’Université Tsinghua de Pékin et avec la CEIBS (China Europe International Business School) de Shanghai. L’INSEAD est Membre Fondateur de l’université pluridisciplinaire Sorbonne Universités créée en 2012. Enfin, l’INSEAD est partenaire de la Fundação Dom Cabral au Brésil.

L’INSEAD est devenue une pionnière de l’enseignement des affaires internationales en Europe et fait voir le jour à sa première promotion de MBA en 1960. En l’an 2000, l’INSEAD a inauguré le campus Asie de l’école basé à Singapour. En 2007, l’école a ouvert un centre alliant recherche et programmes éxécutifs aux Émirats Arabes Unis. Elle a officiellement inauguré son campus à Abu Dhabi en 2010.

A travers le monde et au fil des décennies, l’INSEAD continue de développer une recherche de pointe et d’innover au sein de l’ensemble de ses programmes afin d’offrir aux leaders du monde des affaires un savoir et une sensibilité leur permettant d’opérer efficacement à l’échelle mondiale. Ces valeurs fondamentales nous ont véritablement permis de devenir « The Business School for the World ».

Pour plus d’informations sur l’INSEAD, veuillez-vous rendre sur www.insead.edu

Contacts presse de l’INSEAD :

Axel Tagliavini
Tél +33 1 60 72 90 11
Email: axel.tagliavini@insead.edu

Chris Howells
Tél: +65 6799 5490
Email: chris.howell@insead.edu

Aileen Huang
Tél : +65 6799 5552
Email : aileen.huang@insead.edu

Cheryl Ng
Tél: +65 6407 7234
Email : cheryl.ng@insead.edu

Zeina Sleiman
Tél : + 971 50 640 31 91
Email : zeina.sleiman@insead.edu

Linda Furtado
Tél : + 971 2 651 53 09
Email : linda.furtado@insead.edu

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
17:42ALLEMAGNE : Appel à la grève dans un centre logistique d'Amazon
RE
16:53SWATCH : la Comco va interdire à ETA de livrer des mouvements horlogers
AW
15:06GAUSSIN : annonce une commande ferme de 24 remorques portuaires, avec une option pour 33 véhicules supplémentaires, de la part de QTerminals, l'opérateur du port de Hamad à Doha
PU
14:15LIBAN : des dizaines de blessés dans des heurts nocturnes à Beyrouth
AW
09:01Les applications de mobilité au défi de la grève
AW
14/12WESTERN UNION : lance ses solutions de paiements transfrontaliers au Japon
BU
14/12Le patron de Seat pressenti pour la direction de Renault, selon la presse
RE
14/12Patrick Sébastien réclame 5 millions d'euros en justice à France Télévisions
AW
14/12PRESSE : Credit Suisse vend son siège à Genève
AW
14/12FINTECH GROUP AG : Flatex AG pourrait racheter DeGiro dans les tous prochains jours selon Bloomberg.
Dernières actualités "Sociétés"