Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

L'Iran accuse Israël de sabotage du site nucléaire de Natanz

12/04/2021 | 19:55
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

par Parisa Hafezi

DUBAI, 12 avril (Reuters) - L'Iran a accusé lundi Israël d'avoir saboté son site nucléaire de Natanz et a promis de se venger.

Téhéran affirme que la personne qui a provoqué une panne d'électricité dans l'une des salles de production de l'usine souterraine d'enrichissement d'uranium avait été identifiée. "Les mesures nécessaires sont prises pour arrêter cette personne", ont rapporté les médias d'Etat, sans donner plus de détails.

Les autorités iraniennes ont décrit dimanche cet incident comme un acte de "terrorisme nucléaire" et précisé qu'elles se réservaient le droit de prendre des mesures contre les responsables.

"Les sionistes veulent se venger en raison de nos progrès vers la levée des sanctions (...) Ils ont déclaré publiquement qu'ils ne le permettraient pas. Mais nous prendrons notre revanche", a dit Mohammad Javad Zarif, cité par la télévision publique.

Le ministre iranien faisait ainsi référence aux discussions indirectes en cours entre l'Iran et les Etats-Unis, avec la médiation de l'Union européenne et la participation des autres signataires de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien.

De nombreux médias israéliens ont rapporté, en citant des sources anonymes issues des milieux du renseignement, que le Mossad, les services secrets israéliens, avait réussi à saboter le site de Natanz, ce qui serait susceptible de retarder de plusieurs mois les opérations d'enrichissement d'uranium.

Israël n'a pas commenté officiellement cet incident. La Maison Blanche a déclaré que les Etats-Unis n'étaient pas impliqués dans l'attaque et n'avaient aucun commentaire à faire sur les spéculations concernant la cause de l'incident.

Le site d'enrichissement d'uranium de Natanz, dont la plus grande partie est souterraine, est l'un des sites surveillés par les inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). (Avec Dan Williams à Jerusalem ; version française Myriam Rivet et Camille Raynaud, édité par Jean-Michel Bélot)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
11:27LA MINUTE MACRO  : Short sur Tesla et trading de penny stocks
11:25CYBERSÉCURITÉ  : CS Novidy's lance son SOC nouvelle génération intégrant les solutions Palo Alto Networks
PU
11:15CRYPTOMONNAIES  : des escrocs se font passer pour Elon Musk
11:04Aucun risque de retour durable de l'inflation en zone euro, dit Villeroy
RE
10:48FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : La croissance en France devrait être d'au moins 5,5% en 2021, dit Villeroy de Galhau
RE
10:29INDICE DE RÉPARABILITÉ  : lancement d'une campagne d'information
PU
10:16Les crypto-monnaies bénéficient d'une "prime Kimchi" en Corée du Sud en raison du contrôle des flux de capitaux - BofA
09:18ROYAUME-UNI : recul du taux de chômage à 4,8% fin mars
AW
08:00Engie prévoit également un "dividende plancher" de 0,65 euro par action pour la période 2021 à 2023
RE
08:00Engie vise 4 twh de production de biométhane d'ici 2030
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"