Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Actualités
Toute l'actualitéSociétésIndicesDevises / ForexMatières PremièresCryptomonnaiesETFTauxÉconomieThématiquesSecteurs 

L'UE ne s'entend toujours pas sur le plafonnement du prix du pétrole russe

28/11/2022 | 21:50
Le pétrolier russe Vladimir Arsenyev au terminal de pétrole brut Kozmino

BRUXELLES, 28 novembre (Reuters) - Les Vingt-Sept n'ont pas réussi à s'entendre lundi soir sur le prix auquel le pétrole brut russe transporté par voie maritime devrait être plafonné, la Pologne continuant de demander un prix bien moins élevé que la fourchette proposée par le G7, ont dit des diplomates européens.

"Il n'y a pas d'accord. Les textes juridiques ont été approuvés mais la Pologne n'est pas d'accord sur le prix", a dit un diplomate.

Selon ces mêmes sources, les membres de l'Union européenne n'ont pas convenu de date pour nouvelle réunion de concertation, alors que le plafonnement du prix du pétrole russe doit entrer en vigueur le 5 décembre.

A défaut d'accord sur la proposition du G7, les Vingt-Sept appliqueront à cette date une mesure bien plus sévère, sur laquelle ils se sont entendus au mois de mai : l'interdiction totale de l'importation de brut russe à partir du 5 décembre, et des produits raffinés russes à partir du 5 février.

La Hongrie, la République tchèque et la Slovaquie, qui n'ont pas d'accès à la mer, ont été exemptés de cette mesure pour le pétrole importé par oléoduc.

Pour éviter des tensions accrues sur les marchés pétroliers, dont la Russie assure 10% de la production, le G7 a proposé à la place de l'interdiction un plafonnement du prix auquel la Russie peut vendre son brut, entre 65 et 70 dollars par baril, mesure censée assécher le financement de la guerre en Ukraine.

Mais la Pologne et d'autres pays, notamment les républiques baltes, jugent ce plafond trop élevé alors que le brut russe se vend actuellement au prix moyen de 63,5 dollars le baril, dont 20 dollars de coûts de production.

Pour limiter les bénéfices du Kremlin, la Pologne plaide pour un plafond de 30 dollars, sur lequel elle a "refusé tout compromis" lundi soir, a déclaré un diplomate européen. (Reportage de Jan Strupczewski, version française Tangi Salaün)


© Reuters 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
S&P GSCI CRUDE OIL INDEX 1.23%432.2591 Cours en temps réel.-0.72%
S&P GSCI PETROLEUM INDEX 1.38%308.4998 Cours en temps réel.0.19%
US DOLLAR / RUSSIAN ROUBLE (USD/RUB) -1.29%69.02 Cours en différé.-4.54%
Dernières actualités "Économie"
23:21Bourses: l'Europe prudente, Wall Street enthousiaste
AW
23:19Les raffineurs américains s'attendent à ce que les sanctions russes sur le carburant maintiennent les marges élevées
ZR
23:13Les USA vont envoyer à l'Ukraine des armes à portée plus longue-sources
RE
23:07USA-Kamala Harris assistera mercredi aux funérailles de Tyre Nichols
RE
23:06Le dollar recule avec la décélération des salaires aux Etats-Unis
AW
22:56Wall Street monte avant la Fed, termine janvier sur une note positive
AW
22:48Marketmind : Les jeux de la Fed
ZR
22:46Biden recevra Lula à la Maison blanche le 10 février
RE
22:37USA-L'acteur Alec Baldwin inculpé d'homicide involontaire lors d'un tournage
RE
22:22Point marchés-Wall Street en hausse, rassurée par l'inflation avant la Fed
RE
Dernières actualités "Économie"